Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mari6s

Je m'appelle Marianne, née en octobre 1991, et ce blog est le seul spécimen viable issu de ma folie de créations d'il y a quelques années ; il reflète mon évolution au fil du temps, et y a joué son modeste petit rôle. Il expose mes pensées, réflexions, convictions, coups de cœur, de joie, de blues et de gueule, mes créations, dessins, poèmes... Il raconte de petits bouts de ma vie, comme mes deux ans au Cned (1ère et Term S, de septembre 2007 à juin 2009), mes deux mois aux États-Unis (du 3 mars au 5 mai 2010), l'évolution de mes problèmes de thyroïde, mon cursus dans une école de traduction (2010-2015), mon semestre à l'Université de San José aux États-Unis (du 15 août au 20 décembre 2012), mes expériences en entreprise et mon lancement de ma propre activité dans la traduction et formation...


Dans la vraie vie, je ne suis pas toujours aussi courageuse que sur la toile ; j'ai mes défauts, souvent j'ai envie de me donner des baffes, et je ne suis peut-être pas la seule. J'ai bien avancé pourtant, je continue à progresser, à devenir moi. Je ne suis plus la petite fille timide et invisible qui se laissait marcher sur les pieds ; je ne deviendrai pour autant jamais une fêtarde sociable, ce n'est pas dans ma nature. Un brin asociale, un brin misanthrope peut-être, oui. Autrement dit, je ne me fais pas toujours d'illusions sur la société et j'apprécie ma tranquillité, j'ai besoin de solitude, de silence, d'obscurité de temps en temps.


J'aime aussi mon cocon, ma famille, ils sont au centre de ma vie, mes super-parents qui m'accordent une confiance que je n'aurais jamais cru mériter, qui font ressortir le meilleur de moi et qui supportent ma sale humeur ; mon petit frère que j'admire autant qu'il m'énerve, que je regarde devenir un homme, et avec qui je peux parler de questions existentielles comme superficielles ; et ma grand-mère courage, qui a encore tant d'histoires à me raconter, de valeurs à m'apprendre.


Je défends de plus en plus mes convictions, qui se forgent au fur et à mesure de mes expériences. Je n'ai plus (aussi) peur de contester la pseudo-universalité de certaines valeurs, ni de tracer mon propre chemin en dehors des autoroutes de la pensée et des modes de vie. Je suis, souvent, idéaliste, et donc, souvent, désabuséeJe vis ma vie pour moi... avec une dose nécessaire d'égoïsme.


Les passions me font vivre, et j'en ai de nombreuses, qui je crois peuvent se regrouper sous cet emblème: Apprendre. Apprendre comment le monde tourne et pourquoi ; apprendre qui je suis, ce que je veux être... Apprendre par la philosophie, l'économie, les sciences, les langues ; apprendre par le dessin, la lecture, le sport, l'écriture...


Le gros défaut qui a crû exponentiellement chez moi depuis quelques années, et que je ne suis pas vraiment sûre de vouloir éradiquer, c'est l'exigence. Une certaine impatience, intolérance envers ce qui ne m'intéresse pas, ne m'est ni utile ni profitable. C'est déjà cette exigence qui m'a poussée à quitter le lycée pour le Cned, où j'ai pu mieux m'épanouir (et cette impatience aussi !) ; et aujourd'hui j'ai conscience qu'elle pourrait devenir handicapante: on ne fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie et j'apprends donc à prendre mon mal en patience. Et à ne pas passer à côté d'expériences enrichissantes en voulant avancer trop vite...


Dans tous les cas, je vous raconterai ça sur Clé de mes songes et fil de Marianne, ce blog qui représente toute une partie de moi et qui me verra encore, je l'espère, beaucoup évoluer.
 

Interêts

langues, écriture, lecture, dessin, animaux...