Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 19 avril 2008

Poème: Il y a

Bon, voilà, je suis pas douée pour parler de ce que j'écris... C'est un p'tit poème qui me trottait dans la tête, qui parle des apparences, je crois... Bah, après tout c'est à vous d'y voir de ce que vous voulez y voir, voilà tout. 

 

Y a ce qu’on est, ce qu’on paraît

Y a ce qu’on dit et ce qu’on fait

Y a ce qu’on aime et ce qu’on veut

Il y a soi et surtout eux

 

Mais si s’évanouissent les apparences

Que reste-t-il vraiment ?

Mais si disparaît notre enfance

Ça sert à quoi d’aimer autant ?

 

Y a ce qu’on peut et ce qu’il faut

Y a pas assez et puis y a trop

Y a l’amour qu’on donne et qu’on prend

Il y a toujours un pourtant

 

Mais si s’évanouissent les faux-semblants

Que nous restera-t-il ?

Mais si tout ça c’est pas du vent

Pourquoi tout paraît si futile ?

 

Y a notre vie et y a la mort

Il y a la chance et y a le sort

Il y a le jeu et y a ses règles

Y a le lapin et puis y a l’aigle

 

Mais si s’évanouit cette hypocrisie

Sera-t-on nu, au fond ?

Mais si on déguise la vie

Comment reconnaître ses dons ?


poème de MOI

samedi 19 avril 2008 Publié dans Poèmes | Tags : poème, il y a, apparence | Commentaires (1) |  Facebook | |

Commentaires

J'ai adoré ce poème ! Notamment le jeu des contraires, qui est excellent !
Bravo tite miss ^^ De plus, il est vraiment VRAI ^^ lool

Écrit par : Adeline | vendredi, 25 avril 2008

Les commentaires sont fermés.