Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 31 mai 2008

Descriptions de passage 7: la femme voilée & la hippie rousse

Une description de passage écrite le 19 mai à partir d'une rencontre faite le 17. 130 mots.

Elles marchent sur le trottoir, côte à côte, discutant ensemble comme le font des amies de longue date.

Tout contraste entre elles.

Les vêtements, classiques et sombres chez la première, veste et pantalon en jean et T-shirt multicolore chez la seconde.

Les cheveux, dissimulés par un foulard blanc à arabesques noires noué en voile chez la première, roux flamboyants et frisés ébourrifés chez la seconde.

Les yeux, noisette avec un trait de khôl chez la première, bleus sans maquillage chez la seconde.

La peau, légèrement dorée chez la première, pâle avec quelques tâches de rousseur chez la seconde.

L'attitude et la façon de parler, calme et posée chez la première, qui ouvre à peine la bouche, plus nerveuse et expansive chez la seconde, qui ponctue ses paroles de grands gestes.

404872683.jpg
Un dessin fait à la tablette graphique sur Paint Shop Pro en environ vingt minutes. Elles sont beaucoup plus jeunes que dans la réalité, parce que c'est plus facile à dessiner et pour rendre l'idée de l'amitié plus enfantine.

texte de MOI - image de MOI

vendredi 30 mai 2008

Poème: Dis-moi, sais-tu...

Dis-moi comment faire pour ne plus douter
Dis-moi comment on gère les failles et les péchés
Dis-moi comment taire tout ce dont on a peur

Dis-moi pourquoi faire toute cette haine, tous ces pleurs

Sais-tu comment être sans tache et sans défaut
Sais-tu comment naître dans ce monde si peu beau
Sais-tu quelle lettre écrire avec mes mots
Sais-tu pourquoi mettre dans le vrai tant de faux

Dis-moi ce qu'il faut dire, penser, ressentir
Sais-tu si mes maux pourront un jour guérir
Sais-tu si ce sceau finira par s'ouvrir
Dis-moi si c'est trop que de vouloir choisir

poème de MOI (écrit en mai 2008)

vendredi 30 mai 2008 Publié dans Poèmes | Tags : poème, poésie, dis-moi, sais-tu, dire, savoir, pourquoi | Commentaires (1) |  Facebook | |

jeudi 29 mai 2008

Blonde ou brune

1702815139.jpg
1590778124.jpg

Deux dessins faits à la tablette graphique sur Paint Shop Pro, en environ 10-15 minutes chacun. Juste griffonnés comme ça entre des révisions de français et... des révisions de français, pour me détendre un peu.

images de MOI

jeudi 29 mai 2008 Publié dans Dessins et graphismes | Tags : blonde, brune, fille, portrait, dessin, graphisme | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 28 mai 2008

Description de passage 6: Arrivée à Paris

Comme promis voici une description d'ambiance inspirée de mon passage à Paris mardi 20 et mercredi 21...

Tours immenses, titanesques. Cheminées d'usines crachant des volutes de fumée blanche. Inévitables tags maculant à peu près tous les supports imaginables. Chaleur, attente.

Nous entrons dans Paris-même, c'est à dire quittons le périph et ses bouchons, vers 17h.

1871927134.jpg

Nous passons par une sorte de petit Chinatown, où toutes les boutiques ont, au moins en plus de leur enseigne française, une inscription en lettres chinoises, et où les restaurants chinois, thaï, etc, foisonnent.

Dans les rues, on voit surtout des asiatiques, quelques noirs. Très peu de blancs ou de beurs.

1964643790.jpg

Puis on passe dans une zone qui représente plus l'idée de Paris que se font les gens, même si ce n'est pas encore Montmartre ou les Champs Elysée: des bistros à la française, des immeubles un peu plus chics, moins HLM... Quelques sièges d'entreprises.

Toujours le même flot dans les rues, des gens pressés qui se croisent, le plus souvent sans s'accorder un regard. L'ambiance était plus chaleureuse dans "Chinatown".

Diversité évidente à l'oeil nu, vêtements chics ou sportifs, MP3 sur les oreilles, beaucoup de vélos, couleurs de peau en arc en ciel. Un étudiant avec un énorme carton à dessin vert, une fille avec un étui à guitare en bandoulière, des cadres sur leur 31 avec une mallette et pendus à leur téléphone portable...

Je découvre les rangées de Vélibs, que je n'avais encore vus qu'à la télé. Et je redécouvre les tramways, dont les voies croisent les routes "normales"... Une jeune femme traverse en trombe devant notre voiture pour en rattraper un...

579434242.jpg

Puis, parmi les nombreux noirs en costume chic ou en survèt, plus nombreux que dans ma petite ville de province en tout cas, j'aperçois un homme en costume traditionnel de je ne sais trop où, une sorte de vêtement qui fait à la fois tunique à manches longues et pantalon large resserré en "boules" sur les pieds, bleu turquoise avec des broderies dorées. Ca lui donne une sacrée prestance et il se balade comme ça naturellement. J'en croiserai quelques autres dans ce genre lors de mon court séjour. Je trouve ça chouette.

Question conduite par contre, je n'aimerais pas apprendre à conduire dans ces rues, j'ai assez de mal avec le code sans en rajouter... Conduite sportive, surtout chez les deux-roues... Coups de klaxon à répétition (personne a dû leur dire que c'est pour prévenir d'un danger, pas pour signaler "j'aime pas la façon dont t'as fait cette manoeuvre"...), ah oui, et aussi les taxis qui s'arrêtent tout d'un coup...

275718473.jpg 

Le lendemain, scène d'anthologie de début d'embouteillage sur une voie d'entrecroisement, je crois que ça s'appelle comme ça, deux routes qui se rejoignent, continuent un peu en parallèle avant de se séparer à nouveau. Bref, c'est le plus grand souk que j'aie jamais vu, personne ne suit la priorité, dès que quelqu'un laisse passer une voiture tous ceux qui la suivent essaient de se faufiler aussi, y a même un camion qui fait pareil, et qui se retrouve en plein milieu des deux voies, bloqué, bloquant tout le monde par la même occasion...

Texte de MOI - Image 1 de Fotolia, autres images trouvées par Yahoo

A suivre: descriptions de passage sur Montmartre, le Sacré Coeur, la Place du Tertre, ce genre de choses...

Et n'oubliez pas de me laisser un commentaire!

mardi 27 mai 2008

Poème: Tant que l'amour existera

1032568630.jpg
Tant que l'amour existera
Tant qu'une petite flamme brillera
Tout ne sera pas fini
.
Tant que le monde tiendra le coup
Quand on le brûle par les deux bouts
Je n'me ferai pas de souci
.
Tant que la paix aura une chance
Tant qu'on n'gard'ra pas le silence
Je continuerai
.
Tant qu'il y aura un peu d'espoir
Qu'il y aura quelque chose à croire
Je me battrai
.
pme de MOI (écrit en octobre 2006) - photo de Fotolia

mardi 27 mai 2008 Publié dans Poèmes | Tags : poème, amour, espoir, tant que l'amour existera | Commentaires (1) |  Facebook | |

lundi 26 mai 2008

Citations

Ne faut-il que délibérer, la cour en conseillers foisonne
Est-il besoin d'exécuter, on ne rencontre plus personne
(Jean de la Fontaine)

Dites aux gens qu'il existe un milliard d'étoiles dans la galaxie et ils vous croiront. Dites-leur qu'il y a de la peinture fraîche sur une chaise et ils auront besoin d'y toucher pour s'en convaincre. (K. Garbutt)

Un imbécile qui marche va plus loin qu'un intellectuel assis (Michel Audiard)

Que les gens sont absurdes! Ils ne se servent jamais des libertés qu'ils possèdent, mais réclament celles qu'ils ne possèdent pas (Soren Aabye Kierkegaard)

Quand les sages sont au bout de leur sagesse, il convient d'écouter les enfants (Georges Bernanos)

L'intelligence artificielle se définit comme le contraire de la bêtise naturelle (Woody Allen)

lundi 26 mai 2008 Publié dans Citations, extraits de chansons | Tags : citation | Commentaires (2) |  Facebook | |

dimanche 25 mai 2008

Humeur du moment (n°4)

Un livre: Le mensonge du siècle (Fabrice Colin)

Une chanson: Bubbly de Colbie Caillat

Un film: Shooter, tireur d'élite avec Mark Wahlberg

Une série télé: Stargate Atlantis

Un site internet: www.freerice.com (test de voca anglais qui pour chaque bonne réponse, offre des grains de riz au Programme alimentaire mondial des Nations unies)

Un blog: Lulu on the tube (une expat' à Londres)

Un mot: avenir

Un objet: des boucles d'oreilles

Une activité: un ptit tour à Paris puis se remettre au boulot

Une météo: soleil, ciel bleu avec quelques nuages

Niveau de stress: 4/10

Niveau de bien-être: 9/10

Relations familiales: 8/10

Relations amicales: 8/10

texte de MOI

dimanche 25 mai 2008 Publié dans Humeur du moment | Tags : humeur, moment, humeur du moment, goûts, musique, livre, film | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 24 mai 2008

Titres de chansons 3 (en anglais)

Me revoilà avec un article composé de titres de chansons, la seule différence est que celui-ci est en anglais... Même principe, en cliquant sur les liens vous pouvez regarder les clips sur Youtube ou Dailymotion.

1264716305.jpgDon't believe what you see, I'm no angel. I've got beautiful scars, sometimes I have bad days and I cry too.

Same mistake again, wondering How does it feel to know the reason for all of this, to know right where I belong?

Where is leading the road I'm on? Is my life for rent? How would I recognize my happy ending?

What do I really want? To be somebody? Me, or somebody else? To see the sun again? Love songs? Or just more U-turns?

And what if all of this, all that I'm living for, means nothing at all

Just another ordinary day with plenty of questions and not even the beginning of an answer. Welcome to my life!

960623419.jpgTraduction:

Ne vous fiez pas à ce que vous voyez, je ne suis pas un ange. J'ai de belles cicatrices, parfois j'ai des mauvais jours, et je pleure aussi.

Encore la même erreur, je me demande Comment je me sentirais si je connaissais la raison pour tout ça, si je savais exactement où est ma place?

Où mène la route sur laquelle je suis? Ma vie est-elle à louer? Comment reconnaîtrais-je mon happy-end?

Qu'est-ce que je veux vraiment? Etre quelqu'un? Moi, ou quelqu'un d'autre? Voir le soleil à nouveau? Des chansons d'amour? Ou simplement encore plus de volte-face?

Et si tout ça, tout ce pour quoi je vis, ne voulait rien dire du tout?

Juste un autre jour ordinaire avec des tas de questions et même pas le début d'une réponse. Bienvenue dans ma vie!

texte et traduction de MOI - images de MOI

samedi 24 mai 2008 Publié dans Dessins et graphismes, Puzzles musicaux | Tags : titre, chanson, lien, clip, musique | Commentaires (1) |  Facebook | |

vendredi 23 mai 2008

Descriptions de passage 5: le fou de la gare & le parieur de l'hippodrome

Comme promis voici les descriptions de passage inspirées de la journée du 8 mai, un peu tard c'est tout ;p...

...oO°Oo...

Les tribunes d'un hippodrome. Début d'une course de trot attelé. Ambiance de fête bon enfant, voix métallique du commentateur.

"Vous devriez jouer sur la 2" me dit une voix, à ma droite. Je me retourne pour voir un petit homme que je n'avais pas remarqué jusque là, assis non loin de moi.

Petit, les cheveux gris blanc, une veste élimée, aussi verte que l'herbe de la piste, et un pantalon vaguement gris. Un visage classique, passe-partout, ridé - il doit avoir 60 ans.

Il disserte encore un moment sur la supériorité du 2, en jargon que je ne comprends pas, même quand je lui explique que je ne peux pas parier, étant donné que je suis mineure. Il continue jusqu'à ce que sa chère 2 soit disqualifiée pour avoir galopé.

Puis il se tait jusqu'à l'arrivée des autres chevaux, et il descend des tribunes pour parier sur la prochaine course.

¨¨°OoO¨¨

Une gare. L'arrivée d'un TER. Flot de passagers qui descendent et montent, puis le train repart et le quai se vide peu à peu. Bientôt, il ne reste plus que moi, deux amies, et un type en noir qui marche de long en large tout au bord de la voie.

Courbé. Le dos penché, la tête plus encore, presque à l'horizontale. Jean délavé noir, T-shirt noir, casquette noire, boots noires. Sac à dos d'écolier, kaki et marron, aux motifs "camouflage".

La peau bronzée, le visage buriné. Des cheveux noirs parsemés de gris dépassent de sa casquette. Son regard est fuyant, ses yeux foncés, son nez aquilin.

Il passe devant nous et commence à parler du TGV qui n'arrivera pas de sitôt dans notre ville, des voies qui ne sont pas conformes et ne sont pas prêtes de l'être... D'abord on croit qu'il s'adresse à nous, puis il devient clair qu'il est seul dans son délire, dans sa bulle.

On oscille entre une vague peur et une bête pitié. Il continue à faire les cent pas en marmonnant dans sa barbe, puis entre dans la zone d'accueil de la gare, où il se plonge dans un examen détaillé du tableau des arrivées.

...oO°Oo...

Textes de MOI

vendredi 23 mai 2008 Publié dans Descriptions de passage | Tags : description, décrire, portrait, fou, gare, train, tgv | Commentaires (0) |  Facebook | |

jeudi 22 mai 2008

Petit tour à Paris - concert de Céline Dion à Bercy

Nous sommes partis mardi après le déjeuner pour Paris, et nous sommes arrivés peu avant 18h.

Nous avons dîné presque aussitôt (l'hôtel, à deux pas de Bercy, organisait le repas plus tôt à cause du concert, qui commençait à 20h)

Nous ne savions pas qui nous allions voir chanter. Mon père avait organisé ce séjour un an à l'avance, pour faire la surprise à ma mère (ils fêtent leurs 20 ans de mariage cette année) Et ni moi ni mon frère n'étions au courant non plus.

¤°*°¤

Bercy. De l'extérieur, pas si impressionnant que ça, mais une fois passées les files d'attente, une fois franchies les portes de notre salle, on commence à en prendre la mesure.

La salle doit contenir au moins 20000 personnes. Tout autour de la scène, centrale, carrée, presque à portée de main, et surplombée d'écrans géants qui permettent de tout voir où que l'on soit.

C'est quand une voix féminine l'annonce que nous apprenons que nous sommes au concert de Céline Dion.

En première partie, un imitateur, Mickaël Gregorio. Très talentueux. On rit mais on est surtout ému. Il passe de la voix de Mylène Farmer à celle de Brel, de celle de Christophe Willem à celle de Ray Charles... Impressionnant.

Puis Céline arrive. Habillée magnifiquement - elle changera de tenue 6 fois au cours du concert, surtout des robes très courtes avec des bottes très hautes, mais aussi, en final, pour My heart will go on, une superbe robe de gala très longue avec une petite traîne...

4 couples de danseurs qui changent de tenue encore plus souvent qu'elle et dansent à peu près tout (tango, danse africaine, pop...) Une des danseuses est noire au crâne rasé, selon moi la meilleure, elle danse naturellement, c'est magnifique.

Les chansons sont presque toutes rythmées, la sono trop forte pour moi et je trouve qu'elle crie un peu trop, surtout en anglais, alors que lors des chansons plus douces comme S'il suffisait d'aimer, on profite vraiment de sa voix.

Les jeux de lumière sont super, et les grands écrans ainsi que les "paravents" qui peuvent descendre au niveau de la scène et sur lesquels on projette des images, rendent le spectacle encore plus spectaculaire...

Le concert finit vers 23h. On rentre à l'hôtel.

¤*°*¤

Le lendemain matin, on va petit déjeuner vers 9h. Buffet libre service, sucré & salé, le genre de ptits dèjs d'hôtel dont je raffole.

Puis on remonte en voiture et on fait un demi-tour de périph pour arriver à Montmartre, où on se gare.

Là on se sépare: ma mère va acheter des tissus au marché Saint Pierre, pendant que moi et les gars allons jouer les touristes.

On entre dans le Sacré Coeur, que je connais pour y être allée souvent avec ma grand-mère (elle habitait à Montmartre), mais bon c'est toujours sympa, même mon frère, pourtant pas très "visites de monuments", ne se plaint pas. Par contre c'est la foule. Pi y a une messe en cours, moi qui préfère les églises silencieuses...

Puis on ressort. Comment vous décrire l'ambiance sur les marches du Sacré Coeur? Je m'y essaierai peut-être dans une Description de passage, mais pour l'instant, je vais juste vous dire qu'il y a plein de gens qui parlent plein de langues différentes, des marchands de plein de trucs pas très utiles et à prix pas très donnés. Des mimes, des musiciens (aujourd'hui, un homme qui joue d'une sorte de mini-harpe)...

On va faire un tour sur la place du Tertre, à quelques rues de là. C'est là que de nombreux peintres, dessinateurs, etc, montrent et vendent leurs oeuvres. Des paysages d'abord, parisiens ou pas du tout, magnifiques ou pas du tout (selon moi en tout cas...) Puis des portraits. J'adore les regarder en train de "croquer" des gens, c'est dingue comme ils vont vite. Je suis admirative.

On se fait avoir au passage par un type qui fait des découpes de profils de visages dans du papier noir, il a fini le mien et commencé celui de mon frère avant qu'on ait eu le temps de dire ouf, et ça nous coûte 20 euros... Bon, c'est Montmartre, le piège à touristes...

Ensuite on prend le petit train de Montmartre, je l'avais déjà pris avec ma grand-mère quand j'avais 6 ou 7 ans, mais c'est drôle je me souviens pas du passage des commentaires sur Pigalle (le "red district" de Paris, comme le dit très bien mais avec un très mauvais accent la bande-son du tour), mon père plaisante sur la difficulté qu'a dû avoir ma grand-mère à meubler en même temps mon espace sonore & visuel...

Puis on descend les marches du Sacré Coeur et on va faire un tour du grand manège que j'adorais quand j'étais petite. Oui, tous les trois, et alors? Sur le guichet y a écrit "adults welcome"!

Ma mère arrive à notre rendez-vous à la fin du tour et nous prend en "flagrant délit". On cherche un resto, on en trouve un agréable, la serveuse est super sympa et la nourriture excellente (je prends des tagliatelles carbonara, miam)

Puis on se sépare à nouveau, ma mère retourne à ses tissus et nous allons faire un tour dans des boutiques. J'achète un T-shirt magnifique et pas si cher que ça, avec écrit Paris dessus et un dessin de la tour Eiffel et tout ça. On prend d'autres bricoles, puis on retourne sur la place du manège qu'ont maintenant assaillie une bande de vendeurs noirs qui parlent en anglais et (essaient de nous) vendre des fils à tresser...

Un autre tour de manège, puis ma mère arrive et on prend le funiculaire pour remonter au niveau du Sacré Coeur, vu que mon frère l'a jamais pris.

On retourne à la voiture, et c'est parti.

¤°*°¤

On arrive chez nous vers 19h30, on mange rapido, et dodo!

Ce séjour m'a beaucoup inspirée, je vous livrerai bientôt quelques descriptions de personnes, de quartiers, et aussi de styles de conduite ;p

¤*°*¤

texte de MOI