Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi 30 juin 2008

Mes doutes

Le titre dit tout. Doutes. J'en ai tellement qu'il faudrait un livre de 500 pages pour en faire le tour. Mais ici je ne veux parler que de ceux qui m'accaparent en ce moment plus que d'habitude: ceux sur mon futur.

Parce que, comment dire... Je ne sais pas quoi en faire, de ce futur. J'ai tout ce qu'il faut pour qu'il soit prometteur et pour bien le choisir, mais ça me pose sacrément problème. Disons pour résumer que j'idéalise et que j'attends beaucoup de chaque nouvelle expérience, puis je déchante et en ai marre, et enfin je zappe. Et puis, je ne sais pas ce que je veux.

Je ne suis pas trop girouette, dans la vie de tous les jours, quand j'ai fait un choix je m'y tiens, je ne regrette que quand ça tourne au désastre... Mais sur des choix importants, je suis comme prise au dépourvu. J'ai peur de me tromper, parce que même si après 16 ans et des poussières dans le même pack corps & esprit, je commence à me connaître un peu, eh bien au bout du compte je ne sais pas de quoi j'ai envie, pour le long terme.

Ou peut-être que je sais plus ou moins ce dont j'ai envie, mais pas comment y arriver. Bref.

Je crois pouvoir raisonnablement avancer que je vais étudier les langues. Qui me passionnent. Et dont je ferai peut-être mon métier, en devenant traductrice. Mais, et si je change d'avis? Et si les cours sont chiants, et si je suis paumée, et si au bout d'un mois j'ai envie de rentrer dans mon bled les larmes aux yeux?

Parce qu'avec moi tout est extrême. J'aime, j'aime pas. Au bout de deux jours de lycée, l'année de ma 2nde, je ne savais pas encore à quel point j'allais m'ennuyer dans l'année, à quel point j'allais me sentir hors du moule. Mais déjà les journées me crevaient tellement que je me suis mise à pleurer en arrivant chez moi. Jolis prémices.

Et puis, je me sens encore si jeune, si peu mûre, comment imaginer bientôt entrer dans le monde du travail? Bon, c'est pas pour demain, mais c'est pas non plus pour dans quinze ans... J'ai tant de choses à faire avant ça... Je commence juste à me sentir à ma place dans ma peau d'ado, à m'assumer à peu près, et faudrait que je change encore de statut?

Et voilà encore un article consacré à parler de mon nombril qui ne répond à aucune question... Enjoy!

texte et doutes garantis 200% MOI

lundi 30 juin 2008 Publié dans Dans ma vie..., Réflexions | Tags : doute, question, futur, avenir, incertitude | Commentaires (1) |  Facebook | |

Commentaires

Donc tu parlais de ça dans ton commentaire.. Tu me disais qu'il y avait pire que de rater une vocation, c'était de ne pas en avoir vraiment... Je pense que tu as raison. Je suis quand même plus ou moins dans le même cas que toi, je ne suis pas sûre du "vais-je aimer" si je le fais?

Du coup je ne suis pas bien placée pour te rassurer, mais je te comprends. De toute façon, si tu aimes pas, tu peux toujours jouer la touche-à-tout pendant quelques années si tu peux te le permettre! Et puis vu ton amour pour les mots et les langues, je pense que tu as de bonnes chances d'apprécier quand même...

Bon courage en tout cas!

Écrit par : Meili | samedi, 26 juillet 2008

Les commentaires sont fermés.