Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi 27 novembre 2008

2ème et 3ème leçons de conduite

Mercredi de 10h30 à midi, 2nde leçon. Pas terrible terrible. La mono me stresse à mort, plus je suis crispée et plus je fais de bêtises, plus je fais de bêtises et plus elle me stresse. C'est pas qu'elle gueule franchement, mais elle est pas non plus relaxante, et quand elle me dit de faire quelque chose et que je le fais pas comme il faut, elle le répète encore et encore et ça me panique complètement.

En plus, c'est pas qu'elle soit pas sympa, mais elle est pas très pédagogue: quand j'essaie de rationaliser mes réactions, de les expliquer (étape importante pour moi quand je veux m'améliorer) elle croit que je me "justifie" et ça l'énerve. En gros, elle se fout de la cause de mes points faibles, "c'est mon problème" de les régler. Je suis sûre qu'elle peut être une excellente mono, mais nos deux caractères ne s'accordent pas très bien au volant...

En plus elle souligne surtout les points négatifs et donne l'impression que je devrais déjà être au point sur tout. Tout ça pour dire que je rentre chez moi comme une boule de stress (un bon footing a réglé ça). De toute façon conduire à ce créneau horaire ne m'arrange pas pour mon emploi du temps: j'essaierai d'obtenir une heure et demie un autre jour en début d'aprem.

Jeudi de 13h30 à 15h, 3ème leçon. Le même mono que la semaine dernière. Ca va tout de suite beaucoup mieux. Je sais pas à quoi ça tient, peut-être qu'il parle moins, s'énerve moins, en tout cas je suis plus en confiance et je ne me sens pas nulle dès que je fais une bourde...

On fait pas mal de petites routes et de virages, quelques rond-points, un peu de ville. Je commence à mieux me placer sur la route, à tourner le volant en "tirant" de façon plus naturelle, et à faire plus attention à ce qu'il y a autour de moi. Ca vient tout doucement.

Et puis en fin de séance, on voit comment passer les vitesses (à l'arrêt, juste pour se repérer)

Objectifs terminés: s'installer au volant.
Objectifs validés: connaître le véhicule.
Objectifs presque validés: regarder autour de soi, prévenir les autres usagers.
Objectifs abordés: la boîte de vitesse.

Prochaines leçons mercredi et jeudi.

jeudi 27 novembre 2008 Publié dans Dans ma vie... | Commentaires (4) |  Facebook | |

Commentaires

Bonsoir Marianne,

Parfois, on a l'impression que le moniteur ne voit que les défauts que l'on fait, ce n'est sûrement qu'une impression...

Son but étant de vous préparez au mieux à l'examen afin que vous le décrochiez, ce fameux permis !

Moi, je n'ai connu qu'un ou deux moniteurs, donc je ne sais pas comment cela se passe de nos jours, mais ils ont l'air de se succéder.

Dans un sens, c'est peut-être pas plus mal, cela vous permet de côtoyer plusieurs type de personnes.

Il faut savoir qu'à l'examen, vous ne savez pas sur qui vous tomberez, donc cela peut vous préparer à différentes éventualités concernant le caractère de l'examinateur.

Bonne continuation en tout cas et bonne conduite !

Écrit par : Gilles | jeudi, 27 novembre 2008

Je suis d'accord sur le principe, mais le problème ici, c'est que ça me paralyse au point que je ne peux pas progresser avec cette monitrice...

Et je ne doute pas de ses intentions, je constate simplement que ce qu'elle croit être pour le mieux est en fait catastrophique pour moi.

Le prof de rêve, en conduite comme ailleurs, serait pour moi quelqu'un qui s'adapte à chacun de ses élèves pour les faire avancer... Mais sans doute est-ce une utopie car peu de gens comprennent même que l'on puisse fonctionner différemment d'eux...

Écrit par : mari6s | vendredi, 28 novembre 2008

Bonjour Marianne,

Essaie de trouver un moyen pour te tranquilliser lorsque tu es avec cette monitrice. (dis-toi que si quelqu'un d'autre y arrive, tu vas y arriver aussi, il n'y a pas de raison !!!!)

Je sais, c'est plus facile à dire qu'à faire...

Mais si tu es paralysée à l'entrainement, tu risques d'y être nettement plus lors de l'examen.

Car tu peux avoir affaire à quelqu'un de très antipathique (très con serait le terme plus approprié, même si c'est plus vulgaire).

Mais tu peux également de retrouver face à un examinateur sympathique !!!!

Mieux vaut le savoir.

Bonne conduite

Écrit par : Gilles | vendredi, 28 novembre 2008

Et puis plus tu conduiras, plus tu seras sûre de toi, moins tu auras à t'en faire de ce qu'elle dit. Tu ne peux que t'améliorer, donc, ne t'en fais pas.

Au volant, apprendre à gérer son stress peut être aussi très important, et pas seulement en ville dans les embouteillages ; gérer ton stress quand quelqu'un à pôté de toi te stresse par exemple, ou bien quand tu te conduis à un exam, etc.

Écrit par : MADmoiselle | vendredi, 28 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.