Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi 24 février 2009

La chasse à l'anglicisme...

J'ai remarqué que certains "puristes" de la langue française s'offusquaient de l'usage de mots anglais en français. Telle ma prof de français de 6ème et 4ème, qui nous interdisait d'utiliser le mot "stresser", bien que ni "s'énerver", ni "angoisser" n'aient vraiment le même sens...

Ces gens présentent ce mélange des langues comme une "invasion". Je ne suis pas d'accord. Autant ça m'énerve quand quelqu'un utilise des anglicismes à tout bout de champ pour "faire style", autant cela m'attriste qu'on veuille barricader un langage...

Car l'évolution fait partie de la vie d'une langue, et ce n'est pas nouveau. Le français n'est pas né un jour tel qu'il est, sans évoluer par la suite... Notre beau langage, hormis ses racines grecques et latines, est allé glaner des mots chez tous ses voisins, et même chez les arabes ou les Indiens d'Amérique... Normal, pour nommer ce qu'on ne connaissait pas avant eux: les "oranges", le "maïs"... mais aussi l' "algèbre" et les "chiffres", qu'on ne nomme pas arabes pour rien...

Le processus est toujours le même: on reprend un mot, anglais par exemple - car il faut avouer que c'est le cas le plus courant de nos jours - qui n'a pas de véritable équivalent en français, et on le mixe dans notre langue - avec ou sans "francisation" préalable... Ce n'est que quand le terme a déjà un synonyme français tout aussi facile d'emploi que ça devient ridicule.

Et nous ne sommes heureusement pas les seuls à enrichir notre langue de cette façon: l'anglais lui-même compte beaucoup de mots d'origine française, et d'expressions reprises - les Américains en sont particulièrement friands, regardez une série ou un film américains en VO et vous en serez convaincu, mais les Anglais apprécient aussi: "fiancé", "rendezvous" (contracté en un mot), "esprit de corps", "déjà-vu"... Le tout prononcé avec un accent qui donne un goût exotique à ces mots banals pour nous.

Quant à moi, je revendique mon "stress", mon "leadership" (inexistant), mes "week-ends" (encore heureux ;p), mes "mails", et mes séries américaines de "prime time"...

Halte à la chasse systématique à l'anglicisme! L'échange de mots est peut-être la meilleure solution pour commencer à mieux se comprendre...

anglais-français.jpg

texte de MOI écrit le 6-02-09

pour en savoir plus sur les anglicismes: ici
sur les gallicismes (page assez pauvre):
sur l'anglicisation: ici
sur la francisation:

mardi 24 février 2009 Publié dans Réflexions | Commentaires (1) |  Facebook | |

Commentaires

Je t'ai taguée ! Oops, 'fallait pas dire taguer, euh, c'est comment en français ? ;)

Écrit par : MADmoiselle | mercredi, 25 février 2009

Les commentaires sont fermés.