Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi 10 mars 2009

Extraits de mes traductions de fanfics: A postcard from...

Voici des extraits de ma traduction de la série de 4 fanfics écrite par niah1988 sur Fanfiction.net, Une carte postale de... (A postcard from...), sur la série télé Bones.

Disclaimer: l'univers de Bones n'appartient ni à niah1988, ni à moi, pas plus que Temperance & Seeley, que nous empruntons juste un instant... Je ne suis de plus que l'humble traductrice de cette série de fics.

bones 3.jpg

Une carte postale de lui:

"Peut-être que j’ai mentionné Bones trop souvent. Il haussa les sourcils. D’où diable est-ce que cette réflexion sort ? Il envoya un autre soupir profond à travers le bar, soulevant son large torse. Sa petite-amie n’aimait pas sa partenaire. Il était prêt à parier son flingue là-dessus. La gêne de voir Bones sur le seuil de sa porte lui revint. C’était bizarre de la voir là, mais ça ne l’avait pas dérangé. Enfin, pas avant que Tessa ne se montre, ne portant rien de plus que ses sous-vêtements et une chemise à lui. Il remerciait encore Dieu qu’elle n’ait pas été complètement nue ! Là, ç’aurait été gênant ! Pour ne pas dire embarrassant... Booth grimaça. Pourquoi aurais-je été embarrassé si Tessa avait été nue ? Bones a vu pire."

Une carte postale d'elle:

"Elle accéléra le pas. Non. Pas Booth. Je ne me sens pas seule sans Booth. C’est ridicule d’envisager cette idée ! Elle se pressa encore plus, le regard fixé droit devant, sans regarder la rivière qui coulait à côté d’elle. Peut-être que si elle marchait assez vite, le vent chasserait toutes ces idées à propos de cet agent du FBI impudent et têtu hors de sa tête.
Une minute plus tard, elle s’arrêta brusquement. Pouffa de sa propre stupidité. Pas même un ouragan ne pourrait faire sortir Booth de sa tête. Pour être tout à fait honnête avec elle-même, ça ne l’ennuyait même plus qu’il envahisse ses pensées. Elle l’avait laissé les envahir, parce qu’elle le trouvait intéressant. Depuis le premier jour, elle l’avait étudié, avait catalogué toutes ses différentes expressions faciales et d’autres choses corporelles. Comme son odeur."

bones.jpg

Une carte postale d'elle et lui:

"- Alors, pourquoi m’avez-vous traînée au Canada ? demanda Temperance après cinq minutes de silence.
- Après vos vacances désastreuses à Québec l’année dernière, j’ai pensé que je pourrais vous ramener au Canada et vous montrer un côté différent, plus amusant, de ce pays.
- Mes vacances n’ont pas été aussi "désastreuses" que ce que vous dites.
Il haussa un sourcil.
- Oh, vraiment ? Alors pourquoi êtes-vous revenue plus tôt ?
Parce que vous me manquiez, pensa Temperance.
Je ne peux pas lui dire ça. Son ego atteindrait la taille de l’Océan Atlantique. 
-
Je suis revenue parce qu’il n’y avait pas de plage.
- Il n’y a pas de plage là où nous allons maintenant, alors s’il vous plaît, Bones, expliquez-moi pourquoi vous avez accepté de venir avec moi pour ce voyage ?
Il avait du mal à retenir un rire. Elle est chou quand elle creuse un trou pour s’enterrer."

Une carte postale d'eux:

"- Je n’arrive pas à croire que j’ai accepté ça, marmonna Brennan, suivant Booth qui cherchait leurs sièges, puis se laissant tomber à ses côtés sur un siège étroit, du genre qu’on ne trouve que dans les avions. Ça pourrait être considéré comme un kidnapping, vous savez.
- Un kidnapping implique d’emmener une personne contre sa volonté. Je ne vous emmène pas contre votre volonté.
- Qui a dit ça ?
- Je dis ça, répliqua vite Booth, ce qui lui valut un regard furieux de la part de l’anthropologue. Vous êtes là parce que vous voulez être là, Bones.
Temperance se résolut à marmonner son affirmation précédente à nouveau.
- Je n’arrive pas à croire que j’aie accepté ça. Il devrait y avoir une loi contre les agents du FBI qui entraînent leur partenaire avec eux en Italie. Je n’arrive vraiment pas à croire que vous m’avez persuadée de prendre d’autres vacances communes.
- Ça a été plus facile que j’aurais cru, pour être franc.
- Pardon ? demanda Brennan, haussant un sourcil.
- Vous devez admettre, Bones, que ça vous a pris moins de cinq minutes pour décider que vous vouliez venir avec moi. Et la raison est très simple. Vous avez accepté de venir parce que vous me trouvez irrésistible."

bones 2.jpg

extraits des fics de niah1988 (traduites par moi) sélectionnés par mes soins - images trouvées sur le net

Pour la suite de ces fics, c'est ici.
Si vous voulez lire en anglais cette série ou d'autres fics du même auteur, c'est
.
Et mes autres fics et traductions sont
ici.

mardi 10 mars 2009 Publié dans Fanfics | Tags : fanfic, fanfiction, traduction, bones, temperance brennan, seeley booth | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.