Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche 15 novembre 2009

Poème: Espérance

Moi, née dès l'avènement de l'humanité
Je ne compte plus les hommes qui ont voulu me tuer
Mais je ne disparais que pour mieux renaître
Et n'ai jamais plié sous le joug d'aucun maître 

Je suis celle qui soulage, mais aussi qui révolte
Et toujours je tressaille au son, terrible, des bottes
Les tyrans sont condamnés dès que j'entre en scène
Je suis l'arme ultime qui annihile toutes les chaînes

Car j'ai semé mes graines dans le cœur de chacun
Quelques rêves me suffisent pour manger à ma faim
Je pousse les hommes à utiliser leurs dons
Je parviens à survivre dans la pire des prisons 

Je suis un rêve paisible de tranquillité
Mais j'use de violence sous la nécessité
Je suis paix et guerre, je suis parole et silence
Je suis passion de vie, mon nom est Espérance.

poème écrit le 26/10/09

dimanche 15 novembre 2009 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.