Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche 13 décembre 2009

Extrait de ma nouvelle fanfic

J'ai écrit une nouvelle fanfiction, que j'ai en fait réussi à terminer! C'est une première, en tout cas pour des histoire multi-chapitres comme celle-ci... Vous pouvez dès à présent en retrouver les premiers chapitres sur Fanfiction.net, et si vous voulez la suite... Laissez des reviews!

Il s'agit d'un crossover (c'est-à-dire une fiction réunissant deux séries télé, certaines séries le font même dans de vrais épisodes) entre Le Caméléon (pour un résumé de l'intrigue de cette série, allez voir mon article Le meilleur épisode du Caméléon), et FBI Portés Disparus. L'idée me trottait dans la tête depuis un moment, et j'ai finalement réussi à la mettre en forme en 9 chapitres + prologue & épilogue. En voici un extrait, l'incipit:

Disclaimer: l'univers des deux séries ne m'appartient absolument pas, je ne fais qu'emprunter les personnages à leurs créateurs (qui, de toute façon, n'en veulent plus!). Seule Sara (et bien sûr les personnages de second plan) est à moi.
La chanson dont les paroles sont recopiées comme "bande-son" est Disappear, de Hoobastank (qui, cela vous surprendra sans doute, ne m'appartient pas non plus).

Prologue : Tellement de mensonges
1) La disparition de Juliette

Vendredi 25 octobre, 23h. Au Broadway Theatre, c'était la première de Roméo et Juliette, pièce adaptée de Shakespeare et jouée par la troupe Lester. La représentation touchait à sa fin ; sur scène, Roméo reposait au sol et Juliette s'éveillait.

« Mais qu'est ceci ? Une coupe qu'étreint la main de mon bien-aimé ? C'est le poison, je le vois, qui a causé sa fin prématurée. L'égoïste ! Il a tout bu ! Il n'a pas laissé une goutte amie pour m'aider à le rejoindre ! Je veux baiser tes lèvres : peut-être y trouverai-je un reste de poison dont le baume me fera mourir...

Elle l'embrassa. Les gardes arrivaient.

- Tes lèvres sont chaudes... Du bruit ! Hâtons-nous donc ! dit-elle en saisissant le poignard de Roméo. Ô heureux poignard ! voici ton fourreau... Rouille-toi là et laisse-moi mourir ! dit-elle, plantant l'arme dans sa poitrine.

Elle tomba sur le corps de Roméo, morte. Les gardes entrèrent.

Garde : Spectacle navrant ! Voici le comte assassiné... et Juliette en sang !... chaude encore !... morte il n'y a qu'un moment, elle qui était ensevelie depuis deux jours !... Allez prévenir le Prince, courez chez les Capulets, réveillez les Montagues...

Le Prince entra, bientôt suivi des Capulets et des Montagues, et le frère Laurence expliqua toute l'histoire aux deux familles dévastées. Et enfin, la dernière réplique :

Le Prince : Capulet ! Montague ! Voyez par quel fléau le ciel châtie votre haine : pour tuer vos joies, il se sert de l'amour !... Et moi, pour avoir fermé les yeux sur vos discordes, j'ai perdu deux parents. Nous sommes tous punis. Cette matinée apporte avec elle une paix sinistre, le soleil se voile la face de douleur. Partons pour causer encore de ces tristes choses. Il y aura des graciés et des punis. Car jamais aventure ne fut plus douloureuse que celle de Juliette et de son Roméo. »

There's a pain that sleeps inside, it sleeps with just one eye
And awakens the moment that you leave...

Un tonnerre d'applaudissements résonna dans la salle, les spectateurs se levèrent et les lumières se rallumèrent. Roméo et Juliette se relevèrent pour saluer avec le reste de la troupe.

Juliette, ou plutôt Sara, adressa un grand sourire au public avant de ramasser une rose lancée par un spectateur et d'envoyer un baiser de la main.

Though I try to look away, the pain it still remains
Only leaving when you're next to me

Sara sortit de sa loge, et s'apprêtait à ouvrir la porte de service quand la costumière, Stella, l'interpella :

« Félicitations, la représentation était très réussie. Vous avez fait un triomphe. Tu fais vraiment une excellente Juliette.

- Merci ! On se voit demain, dit-elle en souriant avant de partir. »

Mais une fois dehors, le visage de Sara s'assombrit. Tellement de mensonges... Elle soupira et commença à marcher, se retournant comme si elle craignait d'être suivie. Puis elle disparut dans la nuit.

Do you know, that everytime you're near
Everybody else seems far away
So can you come and make them disappear
Make them disappear and we can stay...

Pour la suite... Allez voir sur Fanfiction.net: http://www.fanfiction.net/s/5554477/1/Crossover_FBI_Portes_disparus_Le_Cameleon.
Et si vous voulez voir mes autres fics, c'est par là:
http://www.fanfiction.net/~mari6s.
Dans tous les cas, N'OUBLIEZ PAS DE LAISSER UN REVIEW!

dimanche 13 décembre 2009 Publié dans Fanfics | Commentaires (2) |  Facebook | |

Commentaires

Tiens, tu publies sur Fanfiction.net ? C'est là que je traîne (en tant que lectrice) depuis quelques mois. Il faudra que je te poste un commentaire. Je connais assez bien ces deux séries, un crossover... Pourquoi pas ?

Pour ma part, je donne maintenant dans l'écriture de Websérie. Je veins de poster à ce propos.

Écrit par : Milathea | lundi, 14 décembre 2009

Eh bien n'hésites pas à me faire part de tes impressions une fois que tu auras lu quelques chapitres de cette fanfic!
Je passerai très bientôt sur ton blog ;)

Écrit par : mari6s | lundi, 14 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.