Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche 27 décembre 2009

Des raisons d'espérer

Je l'avoue, je suis très pessimiste dès qu'il s'agit de considérations générales. Autant je ne me fais pas trop de souci pour mon avenir personnelle car il dépend essentiellement de moi, autant penser à celui de l'humanité m'emplit de tristesse, de révolte...
Oui je le confesse, j'ai tendance à considérer que tout est perdu d'avance dès que je rencontre une mauvaise nouvelle. Et je m'en veux à chaque fois d'espérer un peu, tout ça pour tomber de plus haut. Le quasi échec de la conférence de Copenhague n'est un exemple parmi tant d'autres de ces choses qui me donnent envie de croire que les choses peuvent changer, pour finalement me laisser encore plus cynique et désabusée...

Ne m'en veuillez pas, je fais partie d'une génération qui va galérer. Je sais déjà que je n'aurai pas de retraite décente, mais ça à la limite, je m'en fiche: je ne me vois pas arrêter de travailler avant d'en être véritablement incapable... Je sais aussi que mon futur, tout comme celui de mes enfants et descendants, est doublement hypothéqué: par la conduite irresponsable des dépenses de nos gouvernements actuels, qu'il faudra bien un jour rembourser ; et par celle, tout aussi égocentrique, des gouvernements et entreprises qui polluent notre planète et nous la laisseront en lambeaux.
Ne me jetez pas la pierre, je suis assez lucide pour constater que des tas de choses ne tournent pas rond ici-bas, que tout tourne autour de l'argent, qu'on ment aux gens sur des tas de sujets qui les concernent pourtant directement (je pense notamment, dans le domaine de la santé, aux antennes GSM), tout en restant assez naïve pour en découvrir tous les jours à ce sujet. Alors c'est vrai, quand j'y pense ça me déprime, je refais le monde en pensées et en discussions, et le réveil n'en est que plus rude quand je vois que les actions que je voudrais entreprendre sont condamnées à l'échec par des politiques tièdes et démagogiques...

Pourtant je ne demande qu'à ce qu'on me fournisse des raisons d'espérer. Et il y en a, bien sûr. En général, je ne les considère pas assez importantes ni assez nombreuses pour compenser tout le reste, mais aujourd'hui je vais faire un effort... Je veux espérer parce que:

- l'Humanité a inventé l'art, des oeuvres magnifiques dont la beauté peut faire vibrer et donner la chair de poule, la peinture, la musique, la littérature...

- partout sur Terre, des hommes et des femmes ont agi, agissent et agiront pour le bien de tous, pour l'égalité, la liberté, l'écologie... Des gens comme Martin Luther King, Soeur Emmanuelle, Wangari Maathai, l'Abbé Pierre, Mikhaïl Gorbatchev, Mère Teresa, et tant d'autres...

- la beauté survit dans les situations les plus catastrophiques, et qu'il ne tient qu'à nous de la répandre.

texte écrit le 21-12-09

dimanche 27 décembre 2009 Publié dans Réflexions | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.