Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 27 février 2010

J'ai lu... Mes étoiles noires, de Lilian Thuram

Lisez ce livre. Quoi que vous croyiez savoir sur le rôle joué par des Noirs dans divers domaines culturels, vous en apprendrez forcément des vertes et des pas mures...

Faisons un petit jeu: parmi ces personnages, dites-moi qui était noir. Homère, Esope, Pouchkine, Dostoïevski, le Chevalier de Saint-Georges.
Réponse: Esope, Pouchkine, Chevalier de Saint-Georges.

Un autre: le(s)quel(s) de ces "titres" a/ont été obtenu(s) par un noir? Général des forces russes, "découvreur" (sauf inuits) du Pôle Nord, inventeur du masque à gaz, champion du monde de cyclisme, major de sa promotion à l'Ecole Polytechnique, inventeur du réfrigérateur.
Réponse: tous! (Abraham Petrovitch Hanibal, Matthew Henson, Garrett A. Morgan, "Major Taylor", Camille Mortenol, John Stenard)

Ce n'est qu'un tout petit aperçu de tout ce que l'on découvre dans ce livre fort pertinent, qui narre brièvement la vie de ces hommes et femmes noir(e)s souvent méconnus. Entre autres, Sojourner Truth, Toussaint-Louverture et Frederick Douglass (le premier Noir américain candidat à la présidentielle). Et à travers leur histoire, ce sont des parcelles de la Grande Histoire que l'on découvre avec effroi. La sauvagerie de la colonisation, dont le récit à l'école est fortement édulcoré ; les zoos humains ; les lynchages de Noirs aux Etats-Unis jusqu'aux années 1960, etc...

Un livre de toute évidence nécessaire, pour réhabiliter une vérité historique oubliée et mettre fin à des préjugés qui restent solidement ancrés, même sans mauvaises intentions... Et faire prendre conscience à tout un chacun que si le Tiers-Monde semble condamné à la pauvreté, nous n'y sommes pas pour rien...

Autre chose très intéressante dans ce livre: la carte du monde "à l'envers", conçue pour être centrée sur l'Australie et sur laquelle l'Europe semble minuscule - belle idée pour remettre dans son contexte notre représentation du monde, basée sur un parti pris il y a des siècles...

Extraits:

"Toute vie est une vie.
Il est vrai qu'une vie apparaît à l'existence avant une autre vie,
Mais une vie n'est pas plus "ancienne", plus respectable qu'une autre vie,
De même qu'une vie n'est pas supérieure à une autre vie.
Les chasseurs déclarent:
Toute vie étant une vie,
Tout tort causé à une vie exige réparation.
Par conséquent,
Que nul ne s'en prenne gratuitement à son voisin,
Que nul ne cause de tort à son prochain,
Que nul ne martyrise son semblable."

Début de la Charte du Manden, chantée au Mali en 1222 et qui n'a rien à envier à nos Constitutions.

"On peut dire que si l'intelligence des Nègres n'est pas d'une autre espèce que notre entendement, elle est très inférieure."
C'est Voltaire, le grand philosophe des Lumières, lui si tolérant par rapport aux normes de son temps, qui a prononcé ces mots...

"Cet homme-là, il dit qu'il faut aider les femmes à monter en voiture et les aider à franchir un fossé, et qu'il leur faut les meilleures places partout... Personne ne m'aide jamais à monter en voiture ou à traverser une flaque de boue, personne ne me donne les meilleures places! Et pourtant, ne suis-je pas une femme? [...] J'ai mis au monde cinq enfants et j'ai vu la plupart d'entre eux réduits en esclavage et quand je hurlais ma plainte de mère, personne, hormis Jésus, ne m'a écoutée! Et pourtant, ne suis-je pas une femme?"
Extrait du discours 'And ain't I a woman' de Sojourner Truth (1797-1883).

"Dans cent ans, ils diront que j'étais blanc... c'est ce qu'ils ont fait à Jésus," a dit le boxeur Mohamed Ali (1942-...).

Je laisse le mot de la fin à Cheick Modibo Diarra (1952-...), notamment chercheur à la Nasa: "Combien d'opportunités peuvent être manquées. Prenez cette jeune fille assise au bord du fleuve Niger, elle ne va pas à l'école parce qu'un concours de circonstances l'a fait naître dans un village pauvre, alors qu'elle est peut-être la seule sur les sept milliards d'individus de la planète à avoir la structure d'esprit qui puisse pénétrer les secrets du VIH ou du cancer."

jeudi 25 février 2010

Extraits de chansons

"Alors à quoi ça sert de pouvoir aller sur la Lune
Si c'est pour y emmener nos guerres et nos rancunes?"
(La folie des hommes, Saya)

"I'm just a little girl lost in the moment
I'm so scared but I don't show it
I can't figure it out, it's bringing me down
I know I've got to let it go...
And just enjoy the show"*
(The show, Lenka)

"L'espoir, c'est de s'aider mais sans céder
Aux veules tentations de nos bonnes consciences
L'espoir, c'est de s'aimer, surtout semer
Ce qui résiste au poison des indifférences"
(Si l'on s'aimait si, Les Enfoirés)

"I don't know why all the trees change in the fall
But I know you're not scared of anything at all
Don't know if Snow White's house is near or far away
But I know I had the best day with you today"**
(The best day, Taylor Swift)

* Je ne suis qu'une petite fille perdue dans l'instant
Je suis si effrayée mais ne le montre pas
Je n'arrive pas à comprendre, ça me fait plonger
Je sais qu'il faut lâcher prise...
Et juste profiter du spectacle.

** Je ne sais pas pourquoi tous les arbres changent en automne
Mais je sais que tu n'as peur de rien au monde
J'sais pas si la maison de Blanche Neige est près ou loin d'ici
Mais je sais que j'ai passé la meilleure des journées avec toi aujourd'hui

mardi 23 février 2010

Ma boutique Clé&Fil

bannière cleetfil.jpg

Retrouvez mes créations:

Clé&Fil sur Alittlemarket

Clé&Fil sur Facebook

Clé&Fil sur Deviantart

aperçu créations cleetfil.jpg

dimanche 21 février 2010

Position de lecture

M'étant fait taguer par Madmoiselle, je vais vous parler de mes positions de lecture.

Je lis énormément, n'importe où et n'importe quand, alors des positions, j'en ai quelques unes!

  • Je lis dans mon lit, le soir: allongée sous la couette ou encore assise, en tailleur, ou avachie.
  • Je lis sur le canapé, assise ou avachie.
  • Je lis à table.
  • Je lis sur mon ordinateur, assise à mon bureau, ou sur mon ordi portable, un peu n'importe où.
  • Je lis parfois dans le train, mais en voiture ça me rend malade.
  • etc...

Quand j'étais enfant, mes positions de lecture incongrues étaient sujet de plaisanterie, d'autant plus qu'une de mes tantes, pendant sa propre enfance, faisait elle aussi un art des emplacements originaux, comme... les radiateurs.

Et vous, dans quelle position lisez-vous? Je tague Milathéa, Jessica Lisse, Purple Girl, Dieu, uneNinie ; et ceux qui en ont envie peuvent répondre aussi ;p!

dimanche 21 février 2010 Publié dans Par rapport au blog, Réflexions | Commentaires (0) |  Facebook | |

vendredi 19 février 2010

Nostalgie par anticipation...

Je vais partir bientôt. Oh, pas pour la vie, juste 2 mois, 9 semaines exactement. Et même pas tout à fait à l'autre bout du monde. Et puis je vais passer de très bons moments avec des gens formidables, et n'oublions pas que je le veux, ce voyage. Mais quand même.

Et puis ce départ est aussi symbolique. Parce qu'à mon retour, je passerai le concours de l'Isit à Paris ; et qu'à la rentrée suivante, je dois entamer un cursus de 5 ans là-bas, à 3-4h de chez moi. Je ne rentrerai même pas tous les week-ends, moi qui n'ai jamais vraiment quitté le cocon familial... Bien sûr, on ne perdra pas le contact; mais des mails, la webcam même, ça ne vaut pas une vie ensemble.

Et au risque d'avoir l'air puérile ou de sonner lyrico-dramatique, je regrette déjà tous les moments que ça va me faire rater. Cinq ans, c'est une éternité. Tous ces repas, toutes ces discussions qui se passeront sans moi ; mes animaux qui vont terriblement me manquer, les footings que je ne ferai pas avec mon père, les marches sans ma mère ; mon frérot qui va grandir et qui, en un éclair, sera un homme ; et ma grand-mère qui va vieillir... Ce n'est pas vivre seule (même si cela ne me ravit pas plus que ça) qui me fait peur, mais vivre sans eux.

Ca me fait vraiment drôle. Contrairement à certaines de mes amies, j'ai toujours considéré comme évident que je partirais faire des études là où j'en aurais besoin selon ce que je voudrais devenir. Je connais des personnes qui adaptent leur projet à leur famille, qu'elles n'envisagent pas de quitter ; mais on m'a élevée dans une toute autre conception des choses. Il n'empêche que maintenant que les dates limites se rapprochent, je flippe...

Heureusement que j'ai eu trois années de sursis! Mes deux années au Cned, et donc à la maison, puis cette "gap year", m'ont apportée beaucoup de choses (temps de réflexion, maturité, etc), mais la plus importante est peut-être composée de tous ces moments passés près des miens, même si la sensation de manque en sera sans doute d'autant plus forte.

vendredi 19 février 2010 Publié dans Dans ma vie..., Réflexions | Commentaires (1) |  Facebook | |

mercredi 17 février 2010

Extraits de chansons

Prends ton temps, laisse un peu souffler le vent
Et quel que soit le dénouement
On se dit ni adieu, ni peut-être, ni attends
C'est pas facile mais prends ton temps
(Prends ton temps, Joyce Jonathan)

How do you rate the morning sun?
After a long and sleepless night
How many stars would you give to the moon?*
(Morning Sun, Robbie Williams)

*Comment donne-t-on une note au soleil?
Après une nuit longue et sans sommeil
Combien d'étoiles donnerait-on à la lune?

mercredi 17 février 2010 Publié dans Citations, extraits de chansons | Commentaires (1) |  Facebook | |

lundi 15 février 2010

Bouillon de culture 16

Munificent

Sens: d'une grande générosité, d'une générosité magnifique.

Etymologie: du latin "munificus" = généreux, libéral.

Synonymes: charitable, bienfaisant, magnanime, altruiste, miséricordieux.

Dérivés: munificence.

Paronymes: magnificent (magnifique, splendide, grandiose), magnificence.

Incurie

Sens: manque de soin, négligence (souvent de la part d'un Etat, d'une administration).

Etymologie: in + curie (du latin "curare" = soigner, s'occuper de, se soucier de).

Sur la même racine: cure (soin), curatif.

Synonymes: négligence, laisser-aller.

Exemple: Je m'inquiète de l'incurie des fonctionnaires.

Collusion

Sens: complicité secrète dans le but de nuire à quelqu'un.

Etymologie: du latin "colludere", venant de "ludere" (jouer) : jouer ensemble.

Synonymes: complicité, connivence, manoeuvre.

Paronyme: collision.

Exemple: Je soupçonne entre ces deux-là quelque collusion.

Somptuaire

Sens: qui concerne les dépenses de luxe.

Etymologie: du latin "sumptuarius", dérivé du participe passé "sumptus" du verbe "sumere" (prendre, consumer et donc dépenser).

Sur la même racine: somptueux ("sumptuosus", ayant au départ le même sens que "sumptuarius" mais ayant dévié vers "magnificent", "splendide") et de là, somptuosité, somptueusement.

Synonyme: ostentatoire.

Exemple: un impôt ou une loi somptuaire => répressifs, pour réduire les dépenses de grand luxe.

Potron-minet

Sens: horaire très matinal, aube, aurore...

Locution: dès potron-minet = dès les premières lueurs du jour, très tôt.

Etymologie: le potron, c'est le postérieur ; le minet, c'est le chat. Cette expression très colorée signifie donc, littéralement: dès que le chat lèche son derrière... Sans doute les félins sont-ils considérés comme très matinaux!

Exemple: Avec elle il faut toujours crapahuter dans la montagne dès potron-minet.

lundi 15 février 2010 Publié dans Bouillon de culture: définitions de mots | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 13 février 2010

Réservations, préparatifs et stress

Nouvelles de mon voyage aux USA:

- Pour mon mois dans le Nord-Est, rien de nouveau: je séjournerai chez mon oncle et probablement un peu chez ma cousine, près de Portland. Je vais commencer à préciser ce que je veux y voir, mais je compte aussi me laisser porter par les suggestions et les opportunités sur place. Je monterai peut-être au Nord jusqu'à Seattle - faut voir. J'arriverai le 3 mars avec mon oncle et ma tante, et partirai en train vers la Californie fin mars - début avril (arrivée le lendemain, puisque le trajet prend environ 20h).

- Ensuite, je passerai environ trois semaines en Californie, chez un couple d'amis de mon parrain qui vivent à San Jose (non loin de San Francisco), qui seront apparemment bien plus aux petits soins pour moi que je n'aurais pu espérer. Ils me préparent un programme de visites extra, dont un week-end au Parc National de Yosemite. Puis ils m'emmèneront à Los Angeles en voiture (un voyage de plus de 6h), sur une route très sympa, nous visiterons peut-être un peu LA, et je prendrai l'avion pour la Côte Est le 21 avril.

- J'arriverai à Washington le 21 au soir. Là-bas, je serai normalement hébergée par la soeur du mari de ma cousine (la même qui vit dans le Nord Est). J'y passerai, selon mes plans actuels, cinq jours complets, consacrés essentiellement à l'exploration de The Mall (l'immense esplanade qui va du Lincoln Memorial à l'Ouest au Capitole à l'Est, avec la Maison Blanche au Nord), ainsi qu'à la visite des musées (qui sont pour l'essentiel tout près de cette zone). Pour aller jusqu'au Mall, je prendrai le métro.

- Puis je prendrai le train jusqu'à Philadelphie (1h30 ou moins), le 27 avril au matin ; je passerai probablement mon premier aprem là-bas près de Reading Terminal Market, où je déjeunerai peut-être. Là-bas je séjournerai dans un petit bed & breakfast, où je passerai deux nuits. Je circulerai essentiellement en bus. Le 28, ma seule journée complète à Philly, sera consacrée à la visite de Old City (Liberty Bell, Independance Hall, etc) ; le 29 au matin, je ferai un tour dans South Street, je visiterai une belle église non loin, avant de reprendre le train (vers midi ou le début de l'après-midi), pour New York City.

- J'arriverai donc dans la Grosse Pomme en cours d'après-midi. Là-bas, je serai probablement hébergée par la famille d'une amie de ma cousine, dans le Queens. Je circulerai en métro. J'ai un programme assez chargé, que j'allègerai peut-être en fonction de mon état de fatigue ; je compte voir pas mal de choses dans Manhattan (essentiellement dans Lower Manhattan, SoHo, Nolita et près de Central Park), et je passerai sans doute une journée ou une demi-journée à Brooklyn.

- Et après ça, retour en France! Mon avion décollera en début d'après-midi le 5 mai, et après une correspondance à Washington, se dirigera vers Paris où il atterrira très tôt le 6 mai.

Voili voilou! Tout ça commence à se préciser, et après une phase de planification assez stressante, je commence à me détendre un peu, même s'il me reste quelques détails matériels à régler.

samedi 13 février 2010 Publié dans Dans ma vie... | Commentaires (0) |  Facebook | |

vendredi 05 février 2010

Boutique Clé&Fil en soldes sur Alittlemarket

Les soldes continuent sur ma boutique Clé&Fil!

Quelques exemples:

Ces horloges, à 10% de réduction et plus (à partir de 14,50€).horloge carrée champagne.jpghorloge verte aux roses rouges.jpghorloge fleur blanche & rose.jpg

 

 

 

 -

 Ces boîtes, de -15 à -33% et à partir de 5,10€.
boîte fluo serviette ronds 2.jpgboîte fimo spirales rouge bleue blanche.jpgboîte ronde jaune fimo rouge et orange.jpg

 

 

 -

-

-
Ces Napperons de Ninette, jusqu'à -13% et à partir de 38€.
lot de 2 napperons coquelicots.jpgnapperon rectangle roses & myosotis.jpgnapperon carré fleurs oranges & arabesques bleues 3.jpg

 

 

 

-

-
-
Ces lampes, à 13,50€ au lieu de 15€ (-10%).
lampe blanc & jaune perles 4.jpglampe vert & noir 2.jpg
lampe bleu & vert 2.jpg

 

 

 

 

-

-
Ces bijoux, entre 10 et 17% de réduction, à partir de 5€.
parure collier bo épingles à nourrice bleu & vert.jpgbijou de sac I 3.jpgparure collier bo vieux rose argenté 2.jpg

 

 

 

-

-
-

Ces tableaux, jusqu'à -25% et à partir de 12,50€.
toile chat noir & blanc 2.jpgtableau relief tissu rouge orange jaune.jpgToile violette épaisse, plume blanche 3.jpg

-
-

 

 

-

Et enfin, ces objets plus originaux et inclassables, de moins 10% à moins 35%, à partir de 1,35€.
meuble à tiroirs rouge vert bleu métalliques 4.jpgfimo coeur-papillon-fleur.jpg
débardeur Libertad 3.jpg

 

 

 

 

 

-trousse double-face verte.jpgcarnet noir pailleté.jpgrsac à main double-face.jpg

-

-

-

-

-

Vous trouverez tous ces articles, et bien d'autres encore, sur cleetfil.alittlemarket.com. N'hésitez pas, achetez avant la fin des soldes!

Pour vous les lecteurs de mon blog, j'ajoute une réduction de 2€ dès l'achat de deux articles. Il suffit, à la commande, de me communiquer ce code: H&F.

mercredi 03 février 2010

J'ai lu... L'ombre de Camelot, de Sarah Zettel

Ce premier tome des Chemins de Camelot, de Sarah Zettel, reprend l'intrigue de deux histoires liées à Gauvain, chevalier de la Table Ronde: Sire Gauvain et le Chevalier Vert (Gawain and the Green Knight), et Sir Gawain and the Loathly Lady (littéralement, Sire Gauvain et la Dame Répugnante).

L'héroïne du roman se prénomme Rhian et est la fille d'un petit seigneur, Rygehil des Morelands. L'histoire commence avec un énième refus de ce dernier à une demande en mariage concernant sa fille: Rygehil a promis Rhian, avant même sa naissance, à un sorcier en échange de la vie de Jocosa, son épouse bien-aimée, alors enceinte et gravement malade.

Lorsque Rhian apprend cela, elle s'enfuit, et c'est alors que son histoire rejoint bientôt celle du chevalier Gauvain, l'autre héros de ce livre.

l'ombre de camelot.jpg

    Ce que j'apprécie tout d'abord dans ce roman, c'est que Rhian a un sacré caractère... C'est une héroïne à part entière, ni trop effacée dans le monde médiéval où elle évolue, ni caricaturale: Sarah Zettel évite bien des idées toutes faites. Rhian est attachante parce qu'elle est humaine, avec des qualités, des défauts, des contradictions, une cohérence dans son comportement tout au long du roman.

La même remarque est à faire pour les chevaliers, notamment Gauvain, qui ne sont pas idéalisés et dont le comportement est cohérent. Parler ouvertement de Gauvain comme d'un tombeur - plein de bonnes intentions, mais tombeur néanmoins - est un pari osé, et réussi haut la main. Cela rend le roman à la fois moderne et plus fidèle aux premiers récits sur les chevaliers de la Table ronde.

Même Arthur et Guenièvre nous semblent humains, et leur description dépasse les images d'Epinal que l'on peut s'en faire. Toutes les descriptions de personnages, qu'ils soient mythiques ou inventés pour l'occasion, sont absolument remarquables.

   L'écriture, quant à elle, est aussi fort agréable, bien que j'aie lu ce roman dans sa traduction française et ne puisse donc pas aisément parler du style de l'auteur.

Le récit n'a pas de lourdeurs, les épisodes d'action, les dialogues, les passages à la cour, alternent sans lasser. On reste jusqu'au bout accroché aux destins des personnages, et le dénouement final, très rapide, est aussi très satisfaisant.

in camelot's shadow.jpg

Bref, si vous n'avez pas encore compris, je conseille vivement ce livre aux amateurs de fantasy, de fictions historiques, de romances sans trop d'eau de rose, de mythes et de contes...

En français, seul ce tome est disponible à ma connaissance, mais en anglais il s'agit d'une tétralogie: In Camelot's Shadow (L'ombre de Camelot), For Camelot's Honor, Under Camelot's Banner et By Camelot's Blood. Chacun des romans raconte l'histoire d'un des frères de Gauvain (Geraint, Gareth et Agravain).