Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche 14 mars 2010

Compréhension et expression orales

On ne sait pas comment on parle une langue avant d'être immergé dedans pendant plus d'une semaine, de devoir l'utiliser et de ne pas parler que par monosyllabes. C'est la première conclusion que je peux tirer de ce voyage, du point de vue linguistique.

Au niveau compréhension orale, j'ai été très agréablement surprise par ma maîtrise. L'anglais dont je me suis imprégnée grâce à la télé et à la musique est plus ou moins exactement le même que celui que j'entends ici, les expressions utilisées me sont familières (une seule petite surprise: "How are you doing", souvent abrégé en "How you doing", parfois "How you guys doing", en plus de demander comment ça se passe pour nous, est quasiment une formule de salutation à part entière, c'est souvent la première chose qu'un serveur de restau ou un commerçant dit quand on entre).

Et au niveau expression orale... Eh bien, on ne peut pas dire que ça se passe mal, mais il m'a fallu du temps pour commencer à être à l'aise. J'avais déjà parlé anglais à des anglophones, en Irlande l'été dernier, mais rarement plus d'une phrase à la fois... ici c'est très différent. En m'entendant parler plus longtemps, j'ai réalisé que mon accent, ou disons mes intonations, pouvaient sembler très françaises parfois, surtout quand je cherche mes mots ; et quelques constructions françaises que je n'utiliserais jamais au grand jamais à l'écrit, me viennent parfois sans prévenir (according to à la place de depending on, par exemple).

Au début j'étais très timide et ne disais pas grand-chose. Je n'avais pas toujours grand-chose à dire, c'est vrai, mais il y a des inconvénients comme des avantages à ne prendre la parole que quand c'est essentiel. Maintenant, ça va mieux et je peux avoir des discussions plus approfondies avec Patrick et Liz.

Bref, si je peux donner un conseil à tous ceux qui apprennent des langues étrangères et s'y intéressent: voyagez, testez votre niveau sur le terrain, vous aurez de bonnes comme de mauvaises surprises, et c'est la seule façon de connaître votre vrai niveau, ainsi que vos points faibles... qui ne demandent qu'à être comblés!

Bilan résumé (nouveautés)

Activités:

  • déjeuner de voisines
  • shopping au centre commercial
  • marche
  • course à pied
  • visite de Fort Vancouver

Nourriture:

  • thaï

Mots:

  • a blank in my brain
  • stall (caler (voiture))
  • horn (klaxon), to honk (klaxonner)

dimanche 14 mars 2010 Publié dans USA | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.