Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi 28 mars 2011

Poème: Pandora

Voilà un petit poème, en français une fois n'est pas coutume ;p. Apparemment il existe bien des interprétations du mythe de la Boîte de Pandore, j'ai choisi celle qui me parle le plus... Après tout, Pandore n'est ici qu'une figurante, le personnage principal étant la tragédie, le drame. Elle est aussi un moyen de parler des dieux et Dieux en général, de l'interprétation double que l'on peut faire de tout malheur: Dieu est cruel ou n'existe pas, puisqu'il laisse "ça" arriver ; Dieu est miséricordieux, car tout n'est pas perdu et il reste de l'espoir.

Je n’ai plus rien, tout est fini
Rien qui me raccroche à la vie
Je n’ai plus rien, on m’a tout pris

Ô Pandora, Pandora, je t’en supplie ne fais pas ça…

Lorsque s’ouvrit la boîte de Pandore
J’ai bien cru voir le sourire de la mort
Les éléments se déchaînent et m’enchaînent
La colère, l’angoisse, la honte, la peine
Tous les fléaux attaquent ma mémoire
Il ne reste plus rien, sauf peut-être… l’espoir

La tempête a tout emporté
Les souvenirs et les projets
Mais pas la force de m’relever

Ô Pandora, Pandora, prends ce que tu veux mais pas ça!

Lorsque Pandore vit ce qu’elle avait fait
Elle referma d’un coup sec son coffret
La cupidité, la jalousie, la haine
Les fléaux, les éléments se déchaînent
Mais même dans le gouffre le plus noir
Ne disparaît jamais complètement… l’espoir

Ô Pandora, Pandora, tout ira bien ne t’en fais pas.

Ecrit les 18 et 23/03/2011

lundi 28 mars 2011 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.