Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi 31 août 2011

Bouillon de culture 20

Mânes

Sens: âme ou esprit des morts.

Synonymes: esprits, fantômes.

Etymologie: du latin manes-ium M.pl. (mânes, dépouille, enfers...), de l'indo-européen ma (bon, à temps).

Sur la même racine: latin mane (le matin), maturus-a-um (mûr).

Œcuménisme

Sens: dialogue entre plusieurs religions ; mouvement visant la réunion de toutes les Eglises chrétiennes.

Etymologie: du grec οικουμενη (terre habitée, d'où l'idée d'universalité), de οικεω (habiter).

Dérivés: œcuménique, oecuménicité, oecuméniste.

Sur la même racine: écoumène ou œcoumène (n.M., ensemble des terres habitées ou exploitées par l'homme).

Sourdre

Sens: sortir de terre (pour l'eau), naître, se manifester.

Etymologie: du latin surgo-is-ere,surrexi,surrectum (surgir, survenir, naître), de sub (sous) + rego-is-ere,rexi,rectum (conduire, diriger), de l'indo-européen reg (droit, juste, roi).

Exemples: L'eau sourd d'un rocher. L'hostilité sourdait dans ses propos.

Sur la même racine: surgir (doublon plus courant de sourdre), roi (de rex-regis), diriger (dirigo), ériger (erigo), rectifier (rectus = droit)...

Quinteux

Sens: sujet à des accès de mauvaise humeur.

Synonymes: fantasque, lunatique, colérique.

Etymologie: de quinte, en ancien français "accès de mauvaise humeur soudain, caprice, bizarrerie" dérivé du sens "très court laps de temps", du latin quintus (cinquième).

Sur la même racine: quinte (de toux ; suite de cinq cartes de la même couleur ; en musique, intervalle de cinq notes consécutives), quintessence (cinquième essence, élément le plus subtil, d'où ce qu'il y a de plus fin, d'essentiel, de meilleur dans une chose ou chez une personne).

Nimbe

Sens: auréole, cercle peint autour de la tête des saints ; halo.

Etymologie: du latin nimbus-i (nuage).

Dérivé: nimber (entourer d'un nimbe).

Ne pas confondre avec: limbes (état incertain ; lieu où se trouvent les âmes des enfants morts sans baptême selon certains théologiens catholiques).

mercredi 31 août 2011 Publié dans Bouillon de culture: définitions de mots | Commentaires (0) |  Facebook | |

lundi 29 août 2011

Cette année je m'en sortirai mieux...

Encore de bonnes résolutions et la méthode Coué pour cette nouvelle année scolaire. L'an dernier, ma première année à l'Isit, j'étais trop stressée - et pourtant j'ai fait des progrès de ce côté-là - et je bossais trop - même si j'ai essayé d'apprendre à "bâcler" sur les derniers mois.

Je suis perfectionniste, c'est ma tare. Je sais que dans ma vie professionnelle, cela deviendra une qualité, mais dans le système d'éducation, que ce soit à l'école ou à l'Isit (mais pas au Cned), c'est un handicap énorme. Notamment dans les travaux en groupe, où je ne peux pas m'empêcher de m'y prendre à l'avance et où je me retrouve à faire le travail des autres à leur place quand ils réalisent qu'ils sont à la bourre! Mais aussi pour tous les exercices débiles qu'on nous donne, parfois au tout dernier moment, et que je me sens obligée de peaufiner même s'ils ne servent à que dalle.
L'un de mes objectifs cette année est donc d'arriver à me concentrer sur ce qui m'est profitable - les traductions, et la grammaire espagnpme - et à expédier le reste en vitesse. Et même si c'est noté, et même si je n'ai "que" 13 ou 10, qu'est-ce que ça peut bien faire???

Si j'arrive à tenir cet objectif - et je ne me leurre pas, ce sera difficile et j'ai chargé ma famille de me les rappeler au téléphone (situation pas si bizarre pour eux puisque déjà quand j'étais en 2nde au lycée et que j'avais des problèmes de santé, c'étaient eux qui me disaient de travailler moins) - alors j'aurai déjà un peu plus d'espace pour respirer. Si l'Isit me laisse faire, bien sûr. Je n'aime pas du tout leur façon de faire - ils ne nous informent souvent qu'au dernier moment, ils nous traitent comme des gamins (il faut un mot des parents pour justifier les absences...) mais quand ça les arrange, nous disent qu'on est grands (en d'autres mots, démerdez-vous!). Ils nous convoquent une matinée entière pour nous donner un putain d'emploi du temps, et vont en profiter pour nous stresser à fond comme l'an dernier - leur façon de motiver les feignants, qui n'en ont pas grand-chose à faire, tandis que moi je mords à l'hameçon à chaque fois même en sachant que je ne suis pas concernée par leur discours catastrophiste... Faut que j'apprenne à m'en détacher. Ca ira sans doute mieux que la dernière fois, cela dit, puisque je ne savais alors rien du niveau d'exigence de la maison - si ma mère n'avait pas été là pour me remettre les idées en place, je me serais mise à chialer en rentrant à l'appart... Et si je ne m'étais pas préparée mentalement à un niveau un peu bas, je me serais barrée au bout de deux jours de cours. Maintenant que je sais ce qui m'attend, cela ira mieux. Oui, il faudra que ça aille mieux.

Et le temps et la disponibilité d'esprit que je gagnerai, je veux le consacrer à différentes choses, dont l'apprentissage du russe (j'en ai fait peu et de façon sporadique l'an passé) et l'écriture - je suis persuadée que si j'écrivais plus, je me sentirais bien mieux dans ma peau.

Tout ça n'est pas qu'une question de "confort de vie". C'est aussi une question de survie au sens psychologique, car l'angoisse existentielle n'est jamais loin, surtout quand je suis loin de chez moi - et un facteur important pour ma santé, puisque les problèmes de thyroïde sont très liés au stress et aux émotions. Si je pouvais me mettre à méditer un peu, cela me ferait sans doute du bien - et puis il faut que je continue à courir malgré la pollution parisienne... Il faut que je vive quand je suis là-bas, aussi - car même si c'est pour moi une vilaine parenthèse par laquelle il faut bien passer, c'est maintenant que ma santé se joue... ce qui est aussi stressant en soi, paroxysme du paradoxe...

Question thyroïde, je vais continuer mon régime sans gluten et sans lait (voir cet article), ce qui sera sans doute assez épique à Paris. Nous explorons d'autres possibilités de traitement, notamment deux homéopathes vivant dans le Nord qui ont écrit un livre (Confiez votre thyroïde à l'homéopathie) et qui obtiennent apparemment de bons résultats sur des cas comme le mien. Je soigne déjà mes laryngites et Cie à l'homéopathie, ainsi que le stress, mais eux attaquent "directement" la maladie. Nous cherchons actuellement à voir si nous pouvons les voir en consultation, ou trouver d'autres homéopathes "spécialisés" dans ce genre de problèmes.

Cette année, je vais mieux m'en sortir. Je n'y crois qu'à moitié, au fond. Mais je vais essayer. N'hésitez pas à me rappeler à l'ordre si je ne profite pas assez de la vie.

o°oO°

En relisant cet article, je pense à la chanson This Year de la très talentueuse Meghan Tonjes, chanteuse que j'ai découverte sur Youtube.

This year is gonna be better, and you're gonna see
This year I'm gonna be stronger and a braver me...

Voici cette chanson, que vous pouvez d'ailleurs acheter (en téléchargement seule, ou en commandant son album du même nom). La chaîne de Meghan: ici.

lundi 29 août 2011 Publié dans Dans ma vie..., Réflexions, Vidéos | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 27 août 2011

Virée frère-soeur

Mon p'tit frère Gilou et moi avons fait une virée "roadtrip" d'une semaine.

Samedi 20, départ pour la Charente, avec arrêt à Bellac et à Mézières-sur Issoires, dont voici les charmants (faux) moutons:

mézières, issoire, mouton

Arrivée au Breuil dans l'après-midi, à la ferme de mon oncle Alain et de sa femme Nata. Nous y passons ensuite deux jours. La température élevée nous a empêchés de beaucoup bouger, mais nous avons énormément discuté avec Alain et Nata, ce qui était l'objectif principal, vu les animaux, et aussi fait un tour dans un magasin russe à Angoulême (Nata est ukrainienne).

gilles, gilou, chat, chaton, tigrou

Le Breuil (34).JPG

nata, tigrou, rex

mouton, brebis

Puis mardi 23, nous partons pour Tours et nous arrêtons au Futuroscope où nous passons la journée. Nous faisons neuf attractions, dont Les yeux grands fermés (un aveugle nous guide dans des salles obscures où nous devons utiliser nos autres sens), Le Petit Prince (un film 4D d'une quinzaine de minutes racontant une histoire inédite avec le Petit Prince, sa Rose et le Renard) et Chocs cosmiques (un film sur les collisions entre planètes, étoiles, astéroïdes, galaxies, commenté par Lorant Deutsch avec humour et poésie).

futuroscope

futuroscope, gyrotour

futuroscope, gilou

Arrivée à Tours dans la soirée, chez mon parrain Jacques et son épouse Martine. Le lendemain, Gilles et moi accompagnons Martine et une amie, Jocelyne, à l'abbaye de Marmoutier dont nous faisons une visite guidée de deux heures.

marmoutier, tours, gilou, marianne

marmoutier, tours

marmoutier, tours

Puis nous rejoignons les deux Jacques - les époux respectifs de Martine et de Jocelyne - dans un restaurant où nous partageons un bon repas en discutant.

tours, restaurant

Le lendemain, nous passons au magasin bio du quartier en fin de matinée, puis assistons dans un ciné à un opéra filmé: la Fille du Régiment, interprété par la Royal Opera House avec notamment Natalie Dessay et Juan Diego Florez.

la fille du régiment, opéra, royal opera house, donizetti, dessay, florez

Et le vendredi 26 au matin, nous reprenons la route vers chez nous. Nous faisons une étape au zoo de Beauval. 

zoo, beauval, saint-aignan, gilou

tigre blanc, zoo, beauval, saint-aignan

beauval, zoo, saint aignan

Et nous voilà rentrés chez nous!

samedi 27 août 2011 Publié dans Dans ma vie..., Photos | Commentaires (0) |  Facebook | |

jeudi 25 août 2011

Citations - les larmes aux yeux

Je n'confierai pas ma peine, j'ai mes deux yeux pour pleurer
(Mes deux yeux pour pleurer, La Grande Sophie)

No one knows what it's like to be the bad man
To be the sad man, behind blue eyes
(Behind blue eyes, The Who, repris par Limp Bizkit)

T'as pris ton manteau, t'as pris un moment
T'as mordu ta lèvre au sang
T'avais l'air ému, comme les yeux dans l'eau
J'ai sûrement mal vu, sûrement
(Le traité de solitude, Lynda Lemay)

You won't get to see the tears I cry, behind these hazel eyes
(Behind these hazel eyes, Kelly Clarkson)

Au bout du fil, ta voix résonne comme du métal
Et sous mes cils, je sens couler une pluie d'étoiles
(Je fais comme si, Natasha St Pier)

Well I've been everything I want to be
So no tears, no tears, for me
(No tears, James Blunt)

Ce n'est qu'une larme, juste un reste du passé
Dont je m'éloigne, mais qui ne cesse de me hanter
(J'aimerais tellement, Jena Lee)

Do not stand at my grave and weep, I am not there, I do not sleep
[...] Do not stand at my grave and cry, I am not there, I did not die
(You will make it, Jem)

jeudi 25 août 2011 Publié dans Citations, extraits de chansons | Commentaires (0) |  Facebook | |

mardi 23 août 2011

Poème: Le temps qui fuit

Petite fille qui joue sans trêve
Qui s’invente des mondes et des rêves
Et qui parfois pleure dans son lit
Sentant déjà que le temps fuit

Tant d’heures et de minutes d’angoisse
A revenir sur le passé
Et le futur, anticiper
Dans un présent morose, coincée

Quand parfois le temps ralentit
C’est pour la torturer d’ennui
Elle s’invente monts et merveilles
Pour trouver la paix, le sommeil

Le temps la tue puis la fait naître
Il finit par faire apparaître
Les solutions du libre-arbitre
Le temps et elle enfin sont quittes

écrit le 28/06/2011

mardi 23 août 2011 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

dimanche 21 août 2011

Extrait de ma fanfic Programme Halcyon

Programme Halcyon est une fanfiction dont 11 épisodes sont déjà disponibles en ligne sur Fanfiction.net. Pour le descriptif de cette fic, allez ici. Et voici un petit extrait de l'épisode 5 (Le calme avant la tempête) :

__________________________________________________

En se dirigeant vers la cellule d’Elisha, qui avait demandé à le voir sans explication par l’intermédiaire de Marshall, Jack laissait encore une fois son esprit dériver.

Le regard de sa fille, en apprenant la vérité sur sa mère, en découvrant l’insoupçonnable.

Le même regard, à deux ans d’intervalle, à travers une vitre contre laquelle il avait pressé une simple feuille de papier.

C’était vrai qu’elles se ressemblaient.

halcyon, programme, alias, sydney, bristow, jack, elisha, clode, fanfic

__________________________________________________

Pour lire cette fic, cliquez ici.

Pour voir mes autres fanfictions, c'est .

Et n'oubliez pas de laisser des reviews!

écrit par mari6s - merci de ne pas l'utiliser sans inclure un lien vers la fanfiction complète

dimanche 21 août 2011 Publié dans Fanfics | Commentaires (0) |  Facebook | |

vendredi 19 août 2011

Stars des archives n°11

Je pars en road-trip avec mon frérot pour une petite semaine. Parcours: un triangle de chez nous jusqu'à la ferme de notre oncle en Charente, puis de là-bas à Tours où vit mon parrain, et enfin retour, avec sur chaque itinéraire un ou deux arrêts culturels, notamment le Futuroscope.

Un poème: Noeud marin

Une description de passage: Tears

Une réflexion: Déchets de langage et abus nucléaires

Une sélection de citations: La rupture amoureuse

Un puzzle musical: Puzzle n°1: broken glass & loud silence

Un bouillon de culture: n°19: sérendipité et achoppement

Une fanfic: Caprica

Un "meilleur épisode de": Docteur House

Un "Clé & Fil": Yggdrasil & les 9 mondes

Un "Koman ktu koz": n°4: la ponctuation

Un récit de voyage: Bla bla, introspection, différences France/USA

Un dessin: Saint Cornély

Un graphisme: This is not a sad song

Une photographie: Bretagne 2011

vendredi 19 août 2011 Publié dans Dans ma vie..., Stars des archives | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 17 août 2011

Citations - privilège

"La révolution ne supprime pas les privilèges, elle se borne à changer les privilégiés."
(Philippe Bouvard)

"Les institutions passent par trois périodes: celle des services, celle des privilèges, celle des abus."
(Chateaubriand)

"Quiconque a semé des privilèges doit recueillir des révolutions."
(Claude Tillier)

"Le désir du privilège et le goût de l'égalité, passions dominantes et contradictoires des Français de toute époque."
(Charles de Gaulle)

"Les privilèges dont on ne bénéficie pas sont absolument inadmissibles."
(Yvan Audouard)

"On ne paie jamais trop cher le privilège d'être son propre maître."
(Rudyard Kipling)

"La liberté n'est pas un privilège, elle n'est qu'éternelle conquête."
(Charlotte Savary)

mercredi 17 août 2011 Publié dans Citations, extraits de chansons | Commentaires (0) |  Facebook | |

lundi 15 août 2011

Poème: Tell me who I am

Un poème écrit en janvier. J'avais dans l'idée d'écrire une ou deux strophes de plus, mais je n'ai pas été très inspirée et en le relisant, je me suis dit qu'il n'était pas trop mal comme poème court.

You act like you know everything
About me and my past, my future
About what I want and what I need
It’s like I’m an open book where you can read
What I am thinking, what I am feeling
You know everything, you can find a cure
Go ahead, tell me – tell me who I am

You act like you can understand
What I’ve been through and what I’ve done
Like you can see it all and predict my future
Like you know when I feel alone
Oh yeah you understand, you can find a cure
Go ahead, tell me – tell me who I am

lundi 15 août 2011 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 13 août 2011

J'ai vu... La Planète des Singes: les Origines

Je suis allée voir ce film avec mon frérot et je vous le recommande fortement. En fait, nous l'avons préféré à La Planète des Singes de 2001.

 

planète des singes, origines, singe, chimpanzé, césar, caesar, planet of the apes, rise

 

L'idée est d'expliquer comment les singes ont pu se retrouver au pouvoir. Il pourrait apparemment y avoir une suite, bien que rien ne soit encore décidé. On ne sait donc pas s'il s'agirait d'une continuité directe, d'un remake des autres films La Planète des Singes, d'une suite pour ces derniers...
Le film se déroule à San Francisco, dans un futur relativement proche. Tout commence avec des expérimentations sur des chimpanzés à GenSys, une entreprise pharmaceutique, pour créer un remède contre Alzheimer.

Le scientifique en charge du projet, Will, recueille chez lui le bébé de l'un des sujets du test, pour le sauver. Il s'aperçoit vite que ce chimpanzé, baptisé César, a des capacités impressionnantes: il résoud des casse-têtes complexes, comprend très bien le langage humain et s'exprime en langage des signes. Pendant plusieurs années, le scientifique l'élève comme son fils... jusqu'à ce qu'un incident persuade la justice qu'il est dangereux, et l'envoie dans un refuge pour singes.

Dans ce refuge, les singes sont maltraités et humiliés. César, qui au début a plus de similarités avec un humain qu'avec ses nouveaux compagnons d'infortune, va finir par mener leur rébellion...

Et si j'en dis plus, ce ne sera plus la peine d'aller voir le film!

planète des singes, planet of the apes, singes, origines, césar, planète des singes les origines, film

D'abord je précise que ce film n'est pas aussi dur que la bande-annonce le laisse supposer. Ce n'est pas gai, évidemment, mais le parti-pris d'arrêter le film là où il se finit permet de ne pas quitter la salle avec un arrière-goût amer dans la bouche...

planète des singes, origines, singe, césar, caesar, charles, alzheimer

L'une des réussites de ce film repose dans les personnages de singes. Ce sont des acteurs humains qui leur ont prêté leurs expressions, ce qui permet d'avoir des individus vraiment différents les uns des autres. De plus le scénario leur accorde à chacun une personnalité propre.
Et puis ce qu'un anthropocentriste appellerait l' "humanité", disons l' "âme", des singes. J'adore notamment les scènes où César discute en langage des signes avec un orang-outang "de cirque", au refuge.

Planète des singes Origines 2.jpg

De manière générale, les personnages secondaires sont très réussis, chez les singes comme chez les humains. Le père de Will, atteint d'Alzheimer, et sa petite amie, soigneuse au zoo, mais aussi le responsable des singes à GenSys, sont des personnages magnifiques qui apportent beaucoup au film. Ils ont clairement un passé, une personnalité, et ne sont pas de simples faire-valoir.
Chez les singes, les principaux "leaders" sont également tout en nuances.

Une belle leçon d'humanité. Encore ce mot, mais je n'en trouve pas d'autre... Bref, un film magnifique qui mérite d'être vu, sur grand écran si vous en avez la possibilité.

samedi 13 août 2011 Publié dans J'ai vu j'ai lu j'ai entendu... | Commentaires (0) |  Facebook | |