Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 24 septembre 2011

J'ai vu... White Collar (FBI duo très spécial) saisons 1 et 2

Eh oui, comme l'indique son très fade titre français (FBI duo très spécial), encore une de ces séries surfant sur la vague des duos enquêteur/consultant. Avec succès et originalité...

Neal Caffrey est un arnaqueur et faussaire professionnel. Ou plutôt l'était, jusqu'à ce que l'agent du FBI Peter Burke, spécialisé dans la criminalité en col blanc (d'où le titre original, White Collar), l'arrête. Et puis après presque quatre ans de prison, alors qu'il a quasiment purgé sa peine, Neal s'évade... pour retrouver sa petite-amie Kate Moreau, qui vient de le quitter. Burke le rattrape, et accepte que Neal effectue sa nouvelle peine (quatre ans de plus, pour l'évasion) en tant que consultant au FBI, équipé d'un bracelet électronique l'empêchant de fuir. Mais bientôt, il apparaît que Kate a semé des indices pour que Neal la retrouve - a-t-elle été enlevée?

white collar, fbi duo très spécial, neal, caffrey, peter, burke, série, télé

L'humour est très présent dans cette série, et on a droit à de bons fous rires. Mais derrière cette façade insouciante et légère, à l'image du personnage de Neal, se cache un aspect plus grave, dramatique, surtout à partir de la saison 2, où apparaît une réflexion sur la vengeance et où se renforce la question présente depuis le tout premier épisode: un escroc peut-il jamais "raccrocher" et que risque-t-il s'il ne le fait pas? Je pense notamment à l'épisode 2.13, Les vieux escrocs ne meurent jamais.

Au fur et à mesure, Neal s'identifie de moins en moins à ceux qu'il aide à coincer, qu'il admirait souvent au début, et de plus en plus aux agents du FBI parmi lesquels il vit, ressentant même un certain plaisir de la traque (par exemple dans l'épisode 2.01: L'architecte). Il s'aperçoit également que sa nouvelle vie, même si c'est une cage dorée, vaut peut-être mieux qu'une fuite permanente...

white collar, fbi duo très spécial, neal, caffrey, peter, burke, série, télé

La série s'appuie largement sur la relation Neal/Peter, que l'on peut qualifier d'amicale malgré leurs sempiternelles chamailleries et leur difficulté à se faire confiance.

Mais elle peut aussi compter sur de solides personnages secondaires, comme Elizabeth, l'épouse de Peter, Mozzi, l'ami paranoïaque de Neal, June, la logeuse de Neal dont le défunt mari était lui-même un escroc, ou encore les agents du FBI Clinton Jones et Diana Barrigan... Puis au fil de la série, Alex la receleuse ou Sara, qui enquête sur les fraudes pour le compte des assurances.

white collar, fbi duo très spécial, neal, caffrey, peter, burke, série, télé

Les enquêtes de White Collar sont dans l'ensemble bien ficelées et intéressantes. On apprécie particulièrement les "infiltrations" plus ou moins longues de Neal, et parfois de Peter... et les méthodes parfois douteuses du premier dès que le second a le dos tourné - toujours pour la bonne cause bien sûr...

La série gagne en cohérence avec le "fil rouge" qui court à travers les épisodes - Kate et les objectifs de ceux qui l'utilisent pour atteindre Neal. Je n'en dirai pas plus, vous n'avez plus qu'à regarder White Collar!

white collar, fbi duo très spécial, neal, caffrey, peter, burke, série, télé

samedi 24 septembre 2011 Publié dans J'ai vu j'ai lu j'ai entendu... | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.