Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 12 novembre 2011

Automédication - la pharmacie d'urgence anti-rhumes

J'ai une immense expérience des rhumes, laryngites, rhinopharyngites et autres charmants virus et infections, et me suis aperçue qu'alors que je suis plus fragile, j'en attrape moins (me protégeant mieux) et les traîne moins longtemps (me soignant plus tôt) que la plupart des gens, qui ont tendance à "attendre que ça passe".

Je me suis donc dit que je pourrais vous faire profiter de cette expérience. Mes motivations sont altruistes - vous éviter de vous enrhumer - mais aussi égoïstes: un enrhumé de moins, cela fait toujours un risque de tomber malade de moins pour moi...

Pour que ces conseils fonctionnent, il faut cela dit agir le plus tôt possible, et donc être à l'écoute de son corps pour repérer les premiers symptômes. Pour moi, il s'agit en général d'une gêne, d'une fragilité dans la gorge, mais il peut aussi s'agir d'un nez qui coule ou bouché, de fatigue, d'un frisson... L'avantage de l'homéopathie et des remèdes que j'utilise, c'est qu'ils ne peuvent pas vous faire de mal même si vous ne couvez rien du tout.
Et puis l'idéal, c'est de les utiliser aussi dès que vous êtes exposé à un risque: vous sentez que vous prenez froid, vous côtoyez quelqu'un de malade...
Pour cela, il faut bien sûr que vous en ayez toujours chez vous, et pourquoi pas sur vous pour les moins encombrants (j'ai toujours dans mon sac à main quelques tubes d'homéopathie).

Le thym et le miel

Ce sont des antibiotiques et antiseptiques naturels. Le thym, particulièrement pour les affections respiratoires, et le miel en général (on l'utilise pour traiter les grands brûlés, par exemple).

Je vous conseille donc des infusions de thym (on le trouve en sachets de tisane en pharmacie, vous pouvez aussi l'acheter frais) avec du miel: non seulement cela soulage immédiatement le mal de gorge, mais cela aide à soigner le rhume.

Si vous devez sortir, préparez-vous un thermos de cette infusion, à consommer tout au long de la journée!

L'extrait de pépins de pamplemousse

C'est un antibiotique et antiviral naturel. On peut le trouver dans certaines pharmacies et boutiques bio, ou par correspondance.

En prévention ou une fois le rhume déclaré, on en verse quelques gouttes (cela varie selon les marques: 10 à 40 en général) dans un verre, que l'on mélange avec de l'eau ou un jus de fruit (certaines marques ont un goût fortement amer qui n'est pas au goût de tout le monde, je conseille dans ce cas un jus d'orange ou de pamplemousse pour le masquer) et que l'on avale, une à trois fois par jour.

L'homéopathie:

Voici quelques remèdes homéopathiques avec la description des symptômes auxquels ils correspondent. Choisissez un dosage de 5CH (plus concentré), 7CH ou 9CH (moins concentré) ; laissez fondre 3 à 5 granules de chaque dans la bouche, à renouveler 3 fois par jour ou même toutes les heures si les symptômes sont importants.

Je décris ici principalement leur action face au rhume, mais la plupart ont d'autres champs d'actions (pour des descriptions plus complètes, allez sur ce site).

- Arnica montana: coup de froid.
C'est LE tube qu'on devrait toujours avoir sur soi, puisqu'il se prend aussi en cas de coup pour éviter les bleus (comme l'arnica en gel ou en pommade) et avant/après un choc psychologique.

- Poumon histamine: allergies respiratoires et cutanées et donc: rhume des foins, asthme...
Les allergiques en auront toujours sur eux... par exemple il peut être utilisé en traitement de fond contre les allergies aux pollens.

- Sulfur: infections en général (ORL mais aussi dermato, ophtalmo, maladies digestives, problèmes gynécologiques, crises d'asthme...)

- Sticta pulmonaria: affections des voies respiratoires (sinusite, nez qui coule, gorge sèche, toux d'irritation).

- Aconitum napellus: fièvre, infections respiratoires.

- Belladonna: fièvre, rhinopharyngite, laryngite, otite, trachéite...

- Arum triphyllum: laryngites, troubles ORL.

- Influenzinum: contre la grippe et les problèmes respiratoires.

- Alium cepa: rhinite, bronchite, rhume des foins.

- Coccus cacti: toux.

- Drosera rotundifolia: toux, désinfection des bronches.

En fonction de vos symptômes les plus fréquents, vous pouvez par exemple choisir une demi-douzaine de remèdes dont vous aurez toujours 2 ou 3 tubes chez vous...

Les huiles essentielles:

- Eucalyptus: bronchite, rhume, sinusite, toux. 
Vous pouvez en verser quelques gouttes sur votre col ou sur une écharpe pour être protégé, ainsi que dans un récipient d'eau placé sur votre radiateur pour que l'eucalyptus se diffuse dans la pièce.

- Menthe poivrée: rhume, nez bouché, pharyngite.
Une goutte sur une cuillère de miel, à avaler en laissant fondre dans la bouche, ou dans une tisane.

Et aussi...

- Le L52 des laboratoires Stehning, contre les états grippaux (une vingtaine de gouttes dans un fond de verre d'eau, à garder sous la langue un moment, jusqu'à 8 fois par jour)

- le Collu Hextril, un antiseptique à vaporiser dans la gorge trois fois par jour pour éviter ou chasser l'infection.

- Le Mucomyst ou Fluimucil, une poudre à dissoudre dans l'eau (au bon goût de jus d'orange), qui aide à évacuer les sécrétions de la gorge - en faisant tousser, donc à éviter juste avant le coucher ou un rendez-vous important.

- Le fameux Vicks Vaporub à appliquer sur la gorge pour décongestionner les voies respiratoires, ou dans un bol d'eau chaude en fumigation.

Voilà! Bien entendu, si les symptômes persistent, mieux vaut aller voir un médecin. Et tous ces conseils ne valent pas forcément pour les enfants (par exemple, Vicks Vaporub ne peut être utilisé en application cutanée que pour les plus de 6 ans, et en fumigation pour les plus de 12 ans).

N'oubliez pas non plus les règles élémentaires de l'hygiène et de la civilité: quand on est contagieux (et on l'est en général dès les premiers symptômes et quelques jours après leur disparition), on reste chez soi autant que possible, on ne fait la bise à personne, on ne serre la main des gens que si on vient de se les laver, on ne boit pas dans le même récipient que d'autres... Et quand on tousse ou on se mouche, on évite d'en faire profiter tout le monde alentour.

Prenez soin de vous!

samedi 12 novembre 2011 Publié dans Dans ma vie..., Réflexions | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.