Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 26 novembre 2011

J'ai vu... Time out

J'ai pris le temps aujourd'hui d'aller voir au cinéma ce film dont le synopsis m'avait séduite. À la base, savoir que Justin Timberlake jouait le rôle principal était plutôt un point négatif à mes yeux - non pas que je le trouve désagréable à regarder ou que j'aie une opposition de principe aux chanteurs qui ont aussi une casquette d'acteur, mais dans son cas je ne le voyais pas comme un bon acteur. Et à la réflexion, je ne sais même pas si cette idée me venait d'un film où je l'aurais vu, d'un commentaire d'une connaissance, ou d'un simple préjugé. Dans tous les cas, elle n'est absolument pas justifiée dans ce film!

in time, time out, film, justin timberlake, amanda seyfried, matt bomer, cillian murphy, olivia wilde

Le titre est Time Out en français, In Time en anglais (encore un exemple de changement de préposition pour être compris par un public francophone, après Up in the air qui s'était transformé en In the air, perdant au passage son sens métaphorique... Time out aurait plutôt le sens de pause, mais bon...). Dans tous les cas, nous l'aurons compris, il s'agit de temps.

Dans un futur relativement proche, les progrès de la science permette d'arrêter de vieillir à 25 ans. Mais après ça, on n'a plus qu'un an de temps en réserve, et il faut en gagner en permanence puisque le temps a remplacé l'argent: on reçoit son salaire en temps, mais on paie aussi ses impôts, son loyer, sa nourriture en temps. Ainsi un café peut coûter 4 minutes, un trajet en bus 2 heures... Lorsque le compteur que l'on porte sur son bras arrive à zéro, on meurt.

in time, time out, film, justin timberlake, amanda seyfried, olivia wilde, cillian murphy, matt bomer

Dans le ghetto, la plupart se réveillent chaque matin avec tout juste assez de temps pour survivre à la journée et se tuer au travail, comme Will Salas, le personnage joué par Justin Timberlake. Mais dans d'autres quartiers (time zones) plus riches, protégés par des péages (droit de passage: un mois ou un an de vie...) qui empêchent de facto les pauvres d'y pénétrer, certains peuvent accéder à l'immortalité.

Will rencontre un homme venant de New Greenwich, le plus riche de ces quartiers. Cet immortel joué par Matthew Bomer en a assez de l'éternité et veut mourir. Il révèle à notre héros que les conditions précaires dans lesquelles vit la majorité de la population n'a rien d'un hasard: pour que quelques uns accèdent à l'immortalité, beaucoup doivent mourir - sinon la planète serait surpeuplée. Puis il lui transfère les cent années qui lui restent à vivre, ce qui revient à se suicider.

Will va alors découvrir New Greenwich, faire la connaissance d'autres immortels (dont la fille d'un banquier, jouée par Amanda Seyfried) et de garde-temps, des policiers chargés de contrôler la circulation du temps (leur chef est joué par Cillian Murphy), et décider de s'attaquer à ce système en redistribuant le temps...

in time, time out, film, justin timberlake, amanda seyfried, olivia wilde, cillian murphy, matt bomer

Première remarque sur le casting, absolument stupéfiant: Justin Timberlake et Amanda Seyfried (à la filmographie impressionnante: Veronica Mars, Mamma Mia, Lettres à Juliette, Le Chaperon Rouge...), quasi méconnaissable en rousse, sont excellents. On remarque aussi Matthew Bomer (personnage principal de White Collar), Olivia Wilde (Numéro Treize dans Docteur House), Cillian Murphy (vu notamment dans Inception: la cible de l'équipe, héritier d'une multinationale ; et dans Le vent se lève: un membre de l'IRA pendant la guerre d'indépendance et la guerre civile irlandaises), qui montrent chacun une autre facette de leur jeu d'acteur - Cillian Murphy est particulièrement bluffant en garde-temps en perpétuelle course contre la montre et empêtré dans ses contradictions.

Ce film est à la fois une réflexion sur l'immortalité à la Aeon Flux (en effet, les riches de Time out ne font rien de leur vie éternelle car ils ont tout le temps de tout repousser à plus tard et ne veulent prendre aucun risque de mourir par accident) et une critique de notre société et du capitalisme (avec cette même idée du 99%/1% - dans la vraie vie, on ne meurt pas instantanément quand le "compteur" arrive à zéro, non, mais on se retrouve vite à la rue...). Un bel exemple de science-fiction qui fait à la fois rêver et réfléchir.

in time, time out, film, justin timberlake, amanda seyfried, olivia wilde, cillian murphy, matt bomer

Bref, je vous le recommande chaleureusement!

samedi 26 novembre 2011 Publié dans J'ai vu j'ai lu j'ai entendu... | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.