Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi 21 décembre 2011

Poème: Pris dans la toile

Je n'ai rien contre la technologie, mais quelquefois elle me fait peur. Notre manque de contrôle sur elle, surtout. Notre dépendance croissante. Et puis la tyrannie qui va avec: l'obligation d'être joignable en permanence, sorte de laisse qui m'étrangle, me stresse.

 

toile, web, araignée, spider

 

Tout va si vite, tout est tellement facile
Toujours joignable sans délai et sans fil
Connecté à la toile et à tous les réseaux
L’embarras du choix entre e-mails et textos

Et dire qu’il n’y a pas si longtemps
Les lettres circulaient à cheval
Les nouvelles prenaient leur temps
S’en sortait-on vraiment plus mal ?

Pris dans la toile on s’emmêle dans les mails
Tous nos contacts y mettent leur grain de sel
Internet s’infiltre jusque dans nos portables
On n’a plus le droit de n’être pas joignable

C’est beau le progrès
La technologie nous tait
La technologie nous tue
Que des fantômes dans la rue
Vérifie tes mails
Le virtuel efface le réel

Et dire qu’il n’y a pas si longtemps
Les lettres circulaient à vélo
On n’abrégeait pas les mots
On s’en sortait bien, pourtant

Pris dans la toile, l’essentiel n’est qu’un détail
Mais au milieu de tous ces leurres
Un bienfait pour l’humanité
Un reste de tranquillité
Le répondeur

Ecrit les 04/10/2011 et 6/10/1991

mercredi 21 décembre 2011 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.