Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 30 juin 2012

Description de passage n°27: la palissade

J'ai écrit ce texte le 20 mai 2012. 320 mots sur un sujet qui me tient à coeur...

"Ma" palissade a été érigée il y a plus de cinq ans et alors que j'en reparlais récemment, s'est imposée à moi l'idée de ce texte plus général, moins ancré à une situation particulière, ce qui m'a aussi permis de jouer plus facilement sur les mots. Il me fallait tout ce temps pour le digérer, je crois; pour accepter que derrière l'aspect rationnel, le symbole me brise le coeur.

Je suis assez contente du rendu, mais à vous de me dire si cela vous parle!

palissade, bois, mur, muraille, séparation, division, planche

Elle n’a l’air de rien, comme ça, cette palissade. Quelques planches hautes de quelques mètres qui séparent deux jardins, mais peut-on leur reprocher de remplir leur fonction première ? S’il n’était pas si évident que le bois est jeune et n’a guère subi les assauts du temps et des éléments, elle pourrait être là depuis des années, cette palissade, depuis des siècles peut-être. On délimite les propriétés depuis la nuit des temps, non ? On marque son territoire, que ce soit à l’ancienne, par l’odeur, ou par la menace d’un vieux crâne installé au bon endroit, ou par une palissade somme toute bien inoffensive, quand on y pense.

Elle se dresse hors de terre, zélée, fière gardienne de la propriété privée et de l’intimité des occupants des lieux. Son utilité toute relative dépend de la civilité d’un éventuel intrus. Il ne doit pas être bien difficile de l’escalader ou de sautiller pour voir par-dessus, si l’on y tient vraiment. Mais pourquoi y tiendrait-on ? La vue de l’autre côté n’a rien d’extraordinaire, c’est juste un autre jardin et une autre maison, de vacances en plus. Le plus souvent inoccupée, de temps en temps visitée par des gens tout ce qu’il y a de plus normaux qui s’y livrent à des activités tout ce qu’il y a de plus normales.

Oui. Mais elle n’a pas toujours été là, la palissade. Sait-elle seulement pourquoi on l’a installée ? A-t-elle la moindre idée de l’âpre bataille dont les terrains qu’elle sépare ont été l’enjeu ? Querelles fraternelles, chicane d’héritage. C’est ainsi que tourne le monde depuis la nuit des temps, non ? C’est ainsi que les clans se multiplient, que les pays se forment, que les empires s’émiettent ! C’est pour cela que murs et murailles s’érigent, que tours de guet et miradors apparaissent, que gardes et douaniers gagnent leur vie. Alors vraiment, qu’irait-on critiquer chez cette pauvre palissade ?

Pourquoi en pleurerait-on ?

samedi 30 juin 2012 Publié dans Descriptions de passage | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 27 juin 2012

Citations - rêver

Dreams are true while they last, and do we not live in dreams ?
(Alfred Lord Tennyson)

Je rêve sans fausses notes sans ratures
Je rêve au-delà des blessures
(Je rêve, Grégory Lemarchal)

And I find it kind of funny, I find it kind of sad
The dreams in which I’m dying are the best I’ve ever had
(Mad world, Gary Jules)

Ce n’était qu’un rêve, ce n’était qu’un rêve
Mais si beau qu’il était vrai comme un jour qui se lève
Ce n’était qu’un rêve, un sourire sur mes lèvres
Un sourire que j’ai gardé au-delà de mon rêve
(Ce n’était qu’un rêve, Céline Dion)

I have a dream that one day this nation will rise up and live out the true meaning of its creed: “We hold these truths to be self-evident, that all men are created equal.”
(I have a dream, Martin Luther King)

Ce rêve bleu, c’est un nouveau monde en couleurs
Où personne ne nous dit c’est interdit
De croire encore au bonheur
(Ce rêve bleu, Aladdin de Disney)

A whole new world, a new fantastic point of view
No one to tell us “no”, or where to go
Or say we’re only dreaming
(A whole new world, version originale de Ce rêve bleu)

Il vit le rêve qu’il a choisi, de plus la chance lui donne raison
Il a trimé à chaque saison pour pouvoir faire sa petite maison
Si j’étais fou j’aurais pu dire qu’la vie c’est le rêve qu’on affronte
Si j’étais fou j’te dirais même qu’il n’y a pas de montagne qu’on n’surmonte
(Le rêve, Ridan)

I have a dream, a song to sing, to help me cope with anything
[…] I have a dream, a fantasy, to help me through reality
(I have a dream, Abba)

Le rêve est la nourriture de l’âme comme les aliments sont la nourriture du corps.
(Paulo Coelho)

Although you think I cope
My head is filled with hope of some place other than here
(Distant dreamer, Duffy)

J’ai vu la paix l’emporter sur la guerre
Et l’amour dominer la haine
J’ai vu aussi se briser des chaînes
Et même, vu le soleil sécher les larmes
Et la pluie noyer les armes […]
Mais ce n’était qu’un rêve, ce n’était qu’un rêve…
(Ce n’était qu’un rêve, Saya)

It’s hard to say that I’d rather stay awake when I’m asleep
Because my dreams are bursting at the seams
(Fireflies, Owl Cities)

Tant qu'on rêve encore
Que nos yeux s'étonnent encore
Rien n'est perdu
(Tant qu’on rêve encore, Le Roi Soleil)

She feels more alive in her own dreams
(Another empty bottle, Katy McAllister)

On croit que les rêves, c’est fait pour se réaliser. C’est ça, le problème des rêves : c’est que c’est fait pour être rêvé.
(Coluche)

You could be a sweet dream or a beautiful nightmare
Either way I don’t wanna wake up from you
(Sweet dreams, Beyoncé)

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
(Antoine de Saint-Exupéry)

mercredi 27 juin 2012 Publié dans Citations, extraits de chansons | Commentaires (0) |  Facebook | |

lundi 25 juin 2012

Les meilleures pubs avec des animaux

Je précise qu'il s'agit d'appréciation artistique et aucunement de propagande pour les produits en question que je ne connais pas pour la plupart... D'ailleurs, comme je le dis dans mon article Matraquage publicitaire, je retiens très rarement les noms de marque... même quand la pub me plaît. La dernière opération marketing qui a fonctionné sur moi, c'est le "118, 218!"...

L'otarie et le canapé

On dirait mon frère...

Le hérisson et l'éponge

-
L'éléphanteau dans la voiture


Celle-là me brise le coeur x°
-

Le cheval et la colombe


La beauté à l'état pur!
-

Le culte des hérissons


Du grand n'importe quoi... mais elle est belle, cette pub ;p
-

Et voici enfin la campagne 2012 de 30 millions d'amis contre l'abandon d'animaux. Ils nous vouent un amour inconditionnel, rendons-le-leur.

samedi 23 juin 2012

Croquis au musée

J'aime emmener un carnet à croquis lors de mes visites au musée, comme vous avez déjà pu le constater avec mes dessins inspirés de statuettes vaudou (lien) et mon Egyptienne sortant de sa frise (lien) créée avec des détails croqués au Louvre.

Je m'émerveille perpétuellement de trouver, au détour d'une salle pleine d'objets vieux de milliers d'années, des traits résolument modernes. Sur une amphore grecque, un animal qu'on croirait sorti d'un cartoon, sur une estampe japonaise un humour et un goût pour la caricature digne d'un comics, une touche d'impressionnisme dans un paysage de fresque romaine...

Voici quelques résultats de mes errances au Louvre ainsi qu'au musée Maillol lors de son expo sur Pompéi.

louvre, croquis, ébauche, coré, amphore, femme violon
En haut à gauche, les fameuses "femmes violons" sculptées dans la pierre.

louvre, grèce, égypte, crète, antique, détails, croquis

louvre, amphore, création originale, antique, grèce
Création originale à partir de détails venant de divers objets grecs anciens (voir ci-dessus), et de l'explication de mon amie Clo sur les codes de l'époque (merci les cours d'histoire de l'art qu'elle a oubliés depuis).

maillol, pompéi, chimère, cheval, aquatique, animal
Magnifique animal chimérique.

pompéi, maillol, lion, pied de table, félin, rome, romain, table, antique, ancien
Inspiré du pied d'une table de jardin pompéienne qui en comptait trois identiques.

mercredi 20 juin 2012

Fanfic: Le chemin non emprunté

Fandom: Fringe.

Personnage: Walter.

Nombre de mots: 270.

Disclaimer: Fringe ne m'appartient pas et je ne peux en aucun cas être tenue responsable des actes de Walter Bishop ;p.

Spoilers: jusqu'à la saison 2, environ épisode 19, pour un secret sur Peter; je fais plus ou moins référence à d'autres évènements, sans pour autant spoiler quoi que ce soit ni qu'il y ait vraiment besoin d'avoir vu les épisodes pour comprendre.

Note de l'auteur: J'ai eu l'idée de cette fanfiction en reregardant la saison 1. Quand Walter décrit pour la première fois les différentes réalités, il utilise l'expression "the road not taken", qui est aussi le titre original de l'épisode (1.19: Déjà vu). Je me suis tout de suite dit que ce serait un point de départ génial pour une fanfic qui mentionnerait les évènements des saisons suivantes. Alors j'ai écrit ceci. Et je pourrais bien écrire l'équivalent pour d'autres persos, si je trouve l'inspiration. Mais pour l'instant... Bonne lecture, et laissez un review!

walter, fringe, 1985, walternate, walterégo

 

Two roads diverged in a yellow wood
And sorry I could not travel both
And be one traveler, long I stood
And looked down one as far as I could

(The road not taken,
poème écrit par Robert Frost en 1915)

 

Pour la plupart des gens, ce qui définit une vie, c'est ce qui est arrivé, arrive et arrivera. Mais Walter se dit souvent que c'est plutôt ce qui aurait pu arriver, que l'absent, l'inexistant, le non accompli, s'attarde et donne son sens à ce que nous appelons notre réalité. Un peu comme l'image qu'on peut voir comme un verre à pied ou comme deux visages. Ce qui lui rappelle une barmaid qu'il a rencontré un jour à Providence…

Attendez une minute, où en était-il ? Ah, oui, ce qui aurait pu arriver, le chemin non emprunté. Inconsciemment, nous y pensons sans arrêt. Et si j'avais choisi l'autre file au supermarché, et si j'avais tenté ma chance à Broadway, et si je pouvais encore sauver Peter ? Et en vérité, une autre version de nous l'a sans doute fait. Et sans doute que ces autres versions dans leur autre réalité se demandent aussi : et si ?

Bien sûr, ce n'est jamais censé devenir autre chose que des si, des impressions passagères. On n'est censé qu'entrevoir le chemin non emprunté, et certainement pas passer de l'autre côté. C'est une règle facile à suivre tant qu'elle est impossible à enfreindre. Mais un beau jour elle ne l'est plus, on commence à contourner les lois de l'univers et on se demande, et si je pouvais encore sauver Peter ?

Qui laisserait filer cette opportunité ? Walter sait à quel point il était arrogant à l'époque, avant de comprendre que la route non empruntée ne devait pas être empruntée. Mais quand même. Qui laisserait Peter, quelque Peter que ce soit, mourir à nouveau ?

Pour voir mes autres fanfictions, c'est .

Et n'oubliez pas de laisser des reviews!

écrit par mari6s - merci de ne pas l'utiliser sans inclure un lien

mercredi 20 juin 2012 Publié dans Fanfics | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 16 juin 2012

Poème: What I was waiting for

Un poème écrit le 30 avril 2012. Je ne savais absolument pas quelle fin je lui donnerais quand je l'ai commencé, et comme souvent, c'est la forme qui en a décidé: les mots, les sonorités. Ce qui avait commencé un peu à la Belle au Bois dormant finit avec un personnage plus autonome, moins passif, ce qui est drôle étant donné que c'est la vision que j'aime avoir des contes de fées. Sans plus attendre, le voici:

I have been sleeping for so long
Waiting for you to come around
Waiting and waiting, hoping to be found
That’s what I was praying for

I have been sitting, holding my tongue
Sitting and jumping at every single sound
Until I got tired of sitting around
What was I waiting for?

I have been walking and growing strong
Walking and walking and I figured out
I’d walked for so long that I forgot
What I was waiting for

And then you came along

samedi 16 juin 2012 Publié dans Mes écrits, Poèmes | Commentaires (2) |  Facebook | |

mercredi 13 juin 2012

Stars des archives n°12

Un poème: More than a machine

Une description de passage: n°18: la vieille photo

Une réflexion: Le temps qui court

Une sélection de citations: Superhéros

Un puzzle musical: Puzzle n°5: Something more & the key

Un bouillon de culture: n°24: capilotade et arguties

Une fanfic: La voix de Manticore

Un "meilleur épisode de": Stargate SG-1

Un "Clé & Fil": La légende bretonne de Saint Cornély

Un "Koman ktu koz": n°5: répétitions, pléonasmes et autres redondances

Un récit de voyage: Premières impressions à NYC

Un dessin: Dessins d'inspiration vaudou

Un graphisme: L'échiquier

Une photographie: Quelques photos d'animaux 1

mercredi 13 juin 2012 Publié dans Stars des archives | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 09 juin 2012

Quelques photos de fleurs

Chaque pomme est une fleur qui a connu l'amour. Félix Leclerc.

fleur, giverny

fleur, pâquerette, bretagne, perron, portail

fleur, giverny, arbre, étang, eau, nénuphar, pont

fleur, rouge, giverny

 

fleur, bretagne

fleur, giverny

fleur, bretagne, rue, violet, porte

Et aussi... Quelques photos d'animaux. Quelques photos de fleurs.

samedi 09 juin 2012 Publié dans Citations, extraits de chansons, Photos | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 06 juin 2012

Citations - la gloire et le bonheur

La gloire est le deuil éclatant du bonheur.
(Madame de Staël)

Ah, que sous de beaux noms cette gloire est cruelle!
Combien mes tristes yeux la trouveraient plus belle,
S'il ne fallait encore qu'affronter le trépas!
(Titus dans Bérénice de Racine)

Ah, la gloire, triste denrée. Elle se paye cher et ne se garde pas. Ne serait-elle point l'égoïsme des grands hommes, comme le bonheur celui des sots.
(Honoré de Balzac)

L'amour fait songer, vivre et croire
Il a pour réchauffer le coeur
Un rayon de plus que la gloire
Et ce rayon, c'est le bonheur
(Victor Hugo)

Mes citations préférées: ici.

mercredi 06 juin 2012 Publié dans Citations, extraits de chansons | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 02 juin 2012

Poème: Larmes d'un ange

Poème écrit en décembre 2011, sorte de traduction de mon poème en anglais Angels cry, déjà publié sur ce blog.

colombe, ange, aile, plume, blanc

As-tu déjà entendu un ange qui t’appelle
Pas avec des mots mais avec son âme
Depuis le paradis et à travers le ciel
As-tu déjà vu un ange verser une larme ?

As-tu déjà entendu un ange mentir
Ou vu dans ses yeux quelque repentir
Y a-t-il un ange là-haut qui veillerait sur nous
Crois-tu qu’un ange puisse faire beaucoup ?

As-tu déjà aperçu un ange mourir
As-tu entendu son dernier soupir
As-tu vu un ange se demander pourquoi
Jamais le seigneur n’explique ses voies

As-tu vu un ange disparaître en plein vol
Senti sur ta peau les plumes blanches de ses ailes
Avant qu’il se transforme en statue de sel
As-tu déjà vu un ange tomber au sol ?

samedi 02 juin 2012 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |