Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 08 juin 2013

Citation: délais et procrastination

Une citation en voix off de Meredith dans l'épisode 1.06 (Epreuve d'endurance / If tomorrow never comes) de Grey's Anatomy.

A couple of hundred years ago, Benjamin Franklin shared with the world the secret of his success. “Never leave that till tomorrow,” he said, “Which you can do today.” This is the man who discovered electricity. You’d think more of us would listen to what he had to say. I don’t know why we put things off, but if I had to guess, I’d say it has a lot to do with fear. Fear of failure. Fear of pain. Fear of rejection. Sometimes the fear is just of making a decision, because what if you’re wrong? What if you make a mistake you can’t undo? Whatever it is we're afraid of, one thing holds true: that by the time the pain of not doing the thing gets worse than the fear of doing it, it can feel like we're carrying around a giant tumor. And you thought I was speaking metaphorically.

The early bird catches the worm; a stitch in time saves nine. He who hesitates is lost. We can't pretend we haven't been told. We've all heard the proverbs, heard the philosophers, heard our grandparents warning us about wasted time, heard the damn poets urging us to ‘seize the day'. Still sometimes we have to see for ourselves. We have to make our own mistakes. We have to learn our own lessons. We have to sweep today's possibility under tomorrow's rug until we can't anymore, until we finally understand for ourselves what Benjamin Franklin meant. That knowing is better than wondering, that waking is better than sleeping. And that even the biggest failure, even the worst most intractable mistake beats the hell out of never trying.

Il y a deux siècles, Benjamin Franklin révéla au monde le secret de sa réussite : ne jamais remettre au lendemain ce qu'on peut faire le jour même. C'est lui qui a découvert l'électricité. On devrait être plus nombreux à suivre ses conseils. Je ne sais pas pourquoi on reporte les choses mais en y réfléchissant je dirais que ça a beaucoup à voir avec la peur. La peur d'échouer, de souffrir, d'être rejeté... Parfois c'est juste la peur de prendre une décision parce que... Et si vous vous trompiez ? Et si vous faisiez une erreur que vous ne pourriez réparer ? Quel que soit ce qui nous fait peur, une chose est sûre, lorsque la souffrance de ne pas faire quelque chose est plus grande que la peur de le faire, c'est comme si on se retrouvait avec une tumeur gigantesque. Et vous pensiez que c'était une métaphore ?

Le premier arrivé, le premier servi. Qui ne tente rien, n'a rien. Celui qui hésite est perdu. On ne peut pas dire qu'on ne nous a pas prévenus. On a tous entendu les proverbes, les philosophes, nos grands-parents, nous dire de ne pas perdre de temps. Les poètes nous recommander de saisir l'instant présent. Pourtant, parfois, on doit voir par nous-mêmes. On doit faire nos propres erreurs. On doit en tirer nous-mêmes des leçons. On doit continuer à remettre les choses au lendemain jusqu'à ce qu'on ne puisse plus le faire. Jusqu'à ce qu'on comprenne enfin par nous-mêmes ce que Benjamin Franklin voulait dire : qu'il vaut mieux savoir que rester dans le doute. Qu'il vaut mieux être éveillé que dormir. Et que même le plus gros fiasco, même la pire, la plus grave des erreurs vaut cent fois mieux que de ne jamais rien tenter.

samedi 08 juin 2013 Publié dans Citations, extraits de chansons | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.