Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 28 décembre 2013

Battlestar Philosophia 5 (Crossover SG-1) : Vrai ou faux dieu

 Dans ce Battlestar Philosophia « crossover », je voudrais partager avec vous quelques réflexions sur le rôle des divinités dans deux séries de science-fiction que j’ai suivies goulument : Stargate SG-1 et Battlestar Galactica. Mis à part le voyage intergalactique et leur classification par Wikipédia dans les genres de science-fiction militaire et de space opera, ces séries n’ont pas grand-chose en commun. En effet, Stargate (1997-2007) appartient à la science-fiction d’exploration avec un schéma qui se répète presque systématiquement (un épisode = une planète avec un peuple et une intrigue, même si bien sûr les choses se complexifient au fur et à mesure) tandis que BSG (2004-2009) introduit une science-fiction moins high-tech, plus réaliste et sociale, et sans extraterrestres - les seules races existantes sont les humains et les robots qu’ils ont créés, les Cylons. Mais toutes deux accordent une place centrale à la religion.

L’équipe SG-1 et le SGC (Stargate Command) font face à un certain nombre de « faux dieux » : les Goa’uld et les Ori, qui sont maléfiques, et les Asgard et les Anciens, dont les intentions semblent meilleures. Dans Battlestar Galactica, l’opposition se fait entre le Dieu unique des Cylons (en anglais One True God) et les Dieux des humains (the Gods).

galactica, battlestar, caprica, six, baltar, religion

 On remarque tout d’abord l’importance de la religion comme outil de domination et de contrôle dans les deux séries. Les Goa’uld utilisent leur pouvoir pour réduire en esclavage les humains, et les Asgard réagissent en se faisant eux aussi passer pour des dieux afin de contrer leur influence. Les Ori vont encore plus loin puisqu’ils utilisent (comment, on l’ignore) l’énergie des prières de leurs fidèles pour gagner en puissance, tandis que leurs cousins les Anciens refusent d’intervenir dans les affaires des humains pour éviter ces dérives.

Dans BSG, les Dieux ne font leur apparition que dans le discours des personnages humains et cylons, mais restent d’une importance capitale dans leurs actions. On s’en rend particulièrement compte en regardant la préquel de BSG, Caprica, qui révèle que la religion est le pourquoi, ou du moins le comment, de la rébellion des Cylons ; mais aussi dans la saison 4 de BSG, où des fidèles humains du One True God s’unissent autour de Gaius Baltar, le traitant comme un prophète.

stargate, sg-1, sg1, system lords, grands maîtres, lord, maître, system, grand

L’idée centrale répétée à plusieurs reprises dans SG-1 est que le pouvoir des « faux dieux » émane de la technologie et donc de la connaissance, qui n’a pas de vertu morale en elle-même. Ce qui compte, c’est ce que l’on fait de ce pouvoir, ce qui selon les personnages comme O’Neill ou Daniel Jackson, signifie que les Goa’uld et les Ori ne méritent pas d’être vénérés (cette argumentation est notamment développée par Daniel dans l’épisode 9.02). Ce qui est intéressant, c’est qu’ils n’en tirent pas de conclusion quant à la nature divine des Asgard ou des Anciens, dont on pourrait affirmer qu’ils utilisent leur pouvoir à bon escient. La série reste d’ailleurs très « conservatrice » dans la mesure où plusieurs personnages affirment leur foi en Dieu (sans nulle précision, mais ils font clairement référence au Dieu chrétien, je dirais même américano-chrétien) qu’ils mettent en opposition avec les « faux dieux ».

Galactica, au contraire, présente systématiquement le Dieu unique et les Dieux comme des alternatives égales, avec des fanatiques et des gens bien des deux côtés. Les athées, agnostiques et sceptiques y ont leur place, avec notamment Baltar dans le rôle du scientifique cartésien (même s’il se convertit par la suite au One True God), et Adama, qui reste très sceptique tout au long de la série bien qu’il évoque les Dieux dans ses discours comme c’est la coutume des Douze Colonies. Mais la série est malgré tout beaucoup plus mystique, avec une intrigue basée sur les prophéties de la Pythie, et le clin d’œil à la fin de la dernière saison, qui laisse supposer que les Dieux et le Dieu unique ne font qu’un, et sont responsables des visions de Baltar et de Caprica Six (leur seule intervention concrète, d’après ce que l’on sait). Pour autant, à mes yeux, si l’on fait abstraction de l’aspect « tout se déroulera comme cela a été écrit » (qui fait une bonne base pour une fiction mais ne doit pas être pris au pied de la lettre), BSG offre une meilleure perspective des différentes fois ou absences de foi que Stargate – moins manichéenne, ce qui est d’ailleurs un trait caractéristique de BSG qui ne force personne à choisir un camp.

stargate, sg-1, sg1, ori, prêcheur, preacher

Un autre aspect intéressant concerne le besoin (ou non) de preuves pour croire. Dans BSG, les conversions sont en général causées par des « preuves » ou du moins des événements qui pointent vers l’existence d’une divinité (c’est notamment le cas pour Baltar dans l’épisode 1.10 et pour Roslin lorsque son traitement pour le cancer provoque des visions prophétiques).

Les personnages de Stargate, au contraire, insistent régulièrement sur le fait que toutes les preuves du monde apportées par les « faux dieux » ne valent pas la foi inconditionnelle. Celui qui le formule le mieux est à mes yeux Mitchell dans l’épisode 9.08 (« You want to believe my people are godless and inferior, go right ahead. But we have never needed proof our gods' existence in order to believe in them » - « Si ça vous arrange de croire que mon peuple est impie, inférieur, libre à vous. Mais nous n’avons jamais eu besoin de preuve que nos dieux existent pour croire en eux »).

baltar, hera, galactica, caprica six, six, caprica, battlestar, opera, opera house harcesis, shifu, stargate, sg1, sg-1 adria, orici, ori, stargate, sg1, sg-1

Enfin, il est amusant et sans doute révélateur de constater que les deux séries font apparaître des enfants au rôle central, qui sont d’une façon ou d’une autre des « mélanges », des « métissages » au rôle prophétisé. Dans BSG, c’est Hera, fille d’Athena Sharon, une Cylon, et de Helo, un humain, qui est au centre de la Prophétie et représente l’avenir des deux races. Dans Stargate, on a Shifu, le fils de Sha’re, qui est un Harcesis : l’enfant des deux hôtes humains de symbiotes goa’uld, et dépositaire de toutes les connaissances des symbiotes en question ; et l’Orici, Adria, fille de Vala, qui dispose de toute la mémoire des Ori qui l’ont engendrée sans père (de façon similaire à Jésus dans la mythologie chrétienne). Ces trois enfants sont tous présentés comme potentiellement dangereux car pas « naturels », ils sont la cible de personnes mal intentionnées. Lors de la grossesse de Sharon, Roslin et Adama envisagent un avortement forcé, puis la laissent finalement accoucher mais prétendent que l’enfant est mort-né et la cachent de peur que les Cylons ne la trouvent et s’en servent contre les humains. Shifu est lui aussi caché et confié aux soins d’Oma Desala, qui fait partie des Anciens, et il n’échappe finalement à ceux qui voudraient l’utiliser qu’en effectuant l’Ascension, devenant à son tour un Ancien. Adria, quant à elle, remplit son rôle de chef des armées Ori lors de l’invasion de notre galaxie, après que Daniel Jackson et Vala aient échoué à l’arracher à l’influence des Ori. Le mélange (humain/machine, humain/goa’uld, humain/Ori) est donc inquiétant, car l’enfant qui en résulte en sait plus qu’il ne devrait…

mercredi 25 décembre 2013

Puzzle de chansons n°12 : All of me wants you for Christmas

This world is getting colder, strangers passing by, no one offers you a shoulder, no one looks you in the eye. But though I walk through the valley of the shadow of death, I am not scared ‘cause all of me loves all of you, love your curves and all your edges, all your perfect imperfections. It started out as a feeling which then grew into a hope, just a shot in the dark that you just might be the one I’ve been waiting for my whole life. I just want you for my own more than you could ever know, baby all I want for Christmas is you.

Bonfire Heart (James Blunt)
Forgive Me (Group 1 Crew)
All of Me (John Legend)
The Call (Regina Spektor)
Just a Kiss (Lady Antebellum)
All I want for Christmas is you (Mariah Carey)

tunnel sombre lumière blanche homme.jpg

Adaptation en français :
Le monde refroidit de jour en jour, des inconnus passent sans se voir, personne sur qui s’appuyer, personne ne se regarde dans les yeux. Mais alors que je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je n’ai pas peur car tout en moi aime tout en toi, j’aime tes courbes et tous tes côtés tranchants, toutes tes parfaites imperfections. Tout a commencé par une impression qui s’est transformée en espoir, un simple pari que tu es peut-être la personne que j’ai attendu toute ma vie. Je veux te faire mien, plus que tu n’en as idée, chéri tout ce que je veux pour Noël, c’est toi.

mercredi 25 décembre 2013 Publié dans Puzzles de chansons, Puzzles musicaux | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 21 décembre 2013

Citations : Peur & Courage

“Do one thing every day that scares you.”
(Eleanor Roosevelt)

“Many would be cowards if they had courage enough.”
(Thomas Fuller)

“Where would be the merit if heroes were never afraid?”
(Alphonse Daudet)

“The most courageous act is still to think for yourself. Aloud.”
(Coco Chanel)

“Don't be afraid of your fears. They're not there to scare you. They're there to let you know that something is worth it.”
(C. JoyBell C.)

“It's better to die laughing than to live each moment in fear.”
(Michael Crichton)

“The only thing we have to fear is fear itself.”
(Franklin D. Roosevelt)

“It takes a great deal of bravery to stand up to our enemies, but just as much to stand up to our friends.”
(J.K. Rowling)

“Courage is what it takes to stand up and speak; courage is also what it takes to sit down and listen.”
(Winston Churchill)

“I hope you live a life you’re proud of. If you find that you’re not, I hope you have the courage to start all over again.”
(Eric Roth)

“A man that flies from his fear may find that he has only taken a short cut to meet it.”
(J.R.R. Tolkien)

“Keep in mind that many people have died for their beliefs; it's actually quite common. The real courage is in living and suffering for what you believe.”
(Christopher Paolini)

“Courage is found in unlikely places.”
(J.R.R. Tolkien)

“Here is the world. Beautiful and terrible things will happen. Don't be afraid.”
(Frederick Buechner)

“Courage doesn't always roar. Sometimes courage is the little voice at the end of the day that says I'll try again tomorrow.”
(Mary Anne Radmacher)

brave, courageux, courage, bravoure, brave knight, brave chevalier
Brave Knight, par TheOtherShiroki

« Fais chaque jour une chose qui te fait peur. »
(Eleanor Roosevelt)

« Beaucoup seraient lâches s'ils en avaient le courage. »
(Thomas Fuller)

« Où serait le mérite, si les héros n'avaient jamais peur ? »
(Alphonse Daudet)

« L'acte le plus courageux est toujours de penser par soi-même. À haute voix.. »
(Coco Chanel)

« Ne crains pas tes peurs. Elles ne sont pas là pour t’effrayer. Elles sont là pour t’avertir que quelque chose vaut le coup. »
(C. JoyBell C.)

« Mieux vaut mourir en riant que de vivre dans la peur à chaque seconde. »
(Michael Crichton)

« La seule chose que nous avons à craindre n’est autre que la peur. »
(Franklin D. Roosevelt)

« Il faut beaucoup de courage pour tenir tête à ses ennemis, mais il en faut tout autant pour tenir tête à ses amis. »
(J.K. Rowling)

« Le courage, c’est ce qu’il faut pour se lever et parler ; c’est aussi ce qu’il faut pour s’asseoir et écouter. »
(Winston Churchill)

« J’espère que tu mèneras une vie dont tu pourras être fier. Si tu t’aperçois que ce n’est pas le cas, j’espère que tu auras le courage de tout recommencer. »
(Eric Roth)

« Un homme qui fuit sa peur finit souvent par découvrir qu'il n'a fait qu'emprunter un raccourci pour la retrouver. »
(J.R.R. Tolkien)

« Garde à l’esprit que beaucoup de gens sont morts pour leurs convictions ; c’est somme toute assez banal. Le vrai courage, c’est de vivre et de souffrir pour ce que l’on croit. »
(Christopher Paolini)

« On peut trouver le courage dans les endroits les plus inattendus. »
(J.R.R. Tolkien)

« Voici le monde. Il s’y passe des choses magnifiques et des choses terribles. N’aie pas peur. »
(Frederick Buechner)

« Le courage n’est pas toujours rugissant. Parfois, le courage, c’est une petite voix qui, à la fin de la journée, dit “Je réessaierai demain”. »
(Mary Anne Radmacher)

mercredi 18 décembre 2013

Peinture : Aiden & Jodie (Beyond - Two Souls)

Ἐρωτηθεὶς τί ἐστι φίλος, ἔφη, « Μία ψυχὴ δύο σώμασιν ἐνοικοῦσα. »

Qu'est-ce qu'un ami ? lui demanda-t-on. Une seule âme habitant deux corps.

(Aristote, cité par Diogène de Laërte)

aiden, jodie, beyond, two, souls, homeless, suicide, jump, game, jeu, vidéo, video

Je ne suis pas fan de jeux vidéo, et même si j'en avais l'envie et le talent, y jouer me poserait de petits problèmes de dos et de poignets, qui sont déjà mis à rude épreuve par mon utilisation de l'ordinateur pour les loisirs et pour le boulot (la traduction c'est beaucoup de temps passé à pianoter...).

Mais le concept de Beyond: Two Souls m'intriguait et j'ai donc "regardé" le jeu sur des walkthroughs mis en ligne sur YouTube par des joueurs. Comme on regarderait un film ou une série... D'ailleurs j'adorerais qu'un genre intermédiaire se développe, une sorte de film interactif où, comme dans Beyond: Two Souls, on pourrait choisir son chemin, sans le reste du gameplay.

Bref, j'ai adoré ce jeu, l'histoire, les graphismes époustouflants, les personnages très crédibles (grâce au tournage en motion capture avec des acteurs comme Ellen Page et Willem Dafoe)...

Et j'ai donc voulu faire un petit dessin représentant Jodie et Aiden. J'ai choisi la capture d'écran d'une séquence de l'épisode "Homeless" dont l'émotion palpable et l'esthétisme m'avaient marquée. J'y ai ajouté ma vision d'Aiden retenant Jodie au bord du précipice, ce qui me semble bien symboliser leur relation. Intégralement à l'aquarelle, à l'exception des lettres noires sur les panneaux (stylo) et de quelques retouches à l'acrylique blanche.

Voici la capture d'écran utilisée comme modèle : ici.

Si vous voulez voir le processus de peinture étape par étape, cliquez ici.

samedi 14 décembre 2013

Puzzle de chansons n°11 : Blinded by the tears when I let you disappear

Once, once upon a time, I thought that you’d be mine, I never thought you’d be someone I’d have to miss. And it’s almost been a year, I still think about that day, how I let you disappear, how you let me get away. I see you when I fall asleep, never to touch and never to keep, and it took all the strength I had not to fall apart, kept trying hard to mend the pieces of my broken heart. Somebody said it was all just a game but I’m not having fun anymore. I never really cared until I met you and now it chills me to the bone, now I’m deafened by your silence, blinded by the tears, and I’m tired of being angry and I’m tired of being strong, and I’m tired of being treated like it’s me who did you wrong.

The Apple Tree (Nina Nesbitt)
You Will Never Be (Julia Sheer)
How To Be Alone (Allison Weiss)
Let Her Go (Passenger)
I Will Survive (Gloria Gaynor)
Never Let Me Go (Santiago Laserna)
Alone (Heart)
You Will Never Be (Julia Sheer)
How To Be Alone (Allison Weiss)

fading, misty, mist, disappear, disparition, brouillard, brume
Image de PhilipLim

Ma traduction :

Il était, il était une fois, j’ai cru que tu serais à moi, je n’aurais jamais cru qu’un jour j’aurais à te regretter. Et cela fait presque un an, je pense encore à ce jour-là, où je t’ai laissé disparaître, où tu m’as laissée m’en aller. Je te vois le soir en m’endormant, à jamais inaccessible et impossible à garder, et il m’a fallu toutes mes forces pour ne pas m’effondrer, je me suis efforcée de recoller les morceaux de mon cœur brisé. Quelqu’un m’a dit que ce n’était qu’un jeu, mais cela ne m’amuse plus du tout. Rien n’a jamais vraiment compté jusqu’à ce que je te rencontre, et maintenant je suis paralysée, comme glacée, maintenant je suis assourdie par ton silence, aveuglée par les larmes, et j’en ai assez d’être en colère et j’en ai assez d’être forte, et j’en ai assez qu’on me traite comme si c’était moi qui t’avais trahi.

samedi 14 décembre 2013 Publié dans Puzzles de chansons, Puzzles musicaux | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 11 décembre 2013

Stars des archives n°19

Un poème : Secret (No right to miss you)

Une fanfic : La voix de Manticore (Dark Angel)

Une description de passage : Les carrefours de la vie

Une réflexion : Patrimoine, honnêteté et représentativité

Une sélection de citations : Ce que l'on veut entendre

Un puzzle musical : n°10 So lonely alone looking for forgiveness

Un bouillon de culture : n°25 Rodomontades vespérales

Un j’ai vu j’ai lu j’ai entendu : Catch me (Lisa Gardner)

Un dessin : Wonder Tina

Un graphisme : Limbo (design poème)

Une sélection de photos : L’âme et l’esprit

mercredi 11 décembre 2013 Publié dans Blog, Stars des archives | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 07 décembre 2013

Citations : Speak Your Mind

“But he who dares not grasp the thorn should never crave the rose.”
(Anne Brontë)

“Say what you wanna say
And let the words fall out
Honestly I wanna see you be brave
With what you want to say
And let the words fall out”

(Brave, Sara Bareilles)

“Speak your mind even if your voice shakes.”
(Maggie Kuhn)

“You've got the words to change a nation
But you're biting your tongue
You've spent a life time stuck in silence
Afraid you'll say something wrong
If no one ever hears it how we gonna learn your song?”

(Read all about it Part III, Emeli Sandé)

Speak your mind__by_ajw9491.jpg
Image par ajw9491

« Celui qui n’ose pas toucher l’épine ne devrait jamais désirer la rose. »
(Anne Brontë)

« Dis ce que tu veux dire
Et laisse les mots s’échapper
Je veux vraiment te voir faire preuve de courage
En disant ce que tu veux dire
Et en laissant les mots s’échapper »

(Brave, Sara Bareilles)

« Dis ce que tu penses, même si ta voix tremble. »
(Maggie Kuhn)

« Tu as les mots pour changer une nation
Mais tu te mords la langue
Tu as passé toute ta vie enfermé en silence
À craindre de dire ce qu’il ne faut pas
Si personne ne l’entend, comment apprendrons-nous ta chanson ? »

(Read All About It Part III, Emeli Sandé)

samedi 07 décembre 2013 Publié dans Citations, extraits de chansons | Tags : citation, quote, quotation, speak your mind, mind | Commentaires (1) |  Facebook | |

mercredi 04 décembre 2013

Dessin : Saint Georges et le Dragon

"Vielleicht sind alle Drachen unseres Lebens Prinzessinnen, die nur darauf warten uns einmal schön und mutig zu sehen."

"Peut-être tous les dragons de notre vie sont-ils en fait des princesses, qui n'attendent que de nous voir un jour beaux et courageux."

(Rainer Maria Rilke)

dragon, saint, georges, george, slayer, pourfendeur, pourfendre, slay

Dessin inspiré par The Destroyer de westalbott, Saint George de reillybrown, et les représentations classiques de Saint Georges pour le bouclier.

Réalisé avec mes nouveaux feutres à alcool Mark'it, que j'apprends encore à utiliser.