Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 30 août 2014

Citations : la guerre

“God created war so that Americans would learn geography.”
(Mark Twain)

“War does not determine who is right - only who is left.”
(Bertrand Russell)

“War is what happens when language fails.”
(Margaret Atwood)

“I know not with what weapons World War III will be fought, but World War IV will be fought with sticks and stones.”
(Albert Einstein)

“Since wars begin in the minds of men, it is in the minds of men that the defenses of peace must be constructed.”
(Archibald MacLeish)

“Nothing feeds forgetfulness better than war, Daniel. We all keep quiet and they try to convince us that what we've seen, what we've done, what we've learned about ourselves and about others, is an illusion, a passing nightmare. Wars have no memory, and nobody has the courage to understand them until there are no voices left to tell what happened, until the moment comes when we no longer recognize them and they return, with another face and another name, to devour what they left behind.”
(Carlos Ruiz Zafón, The Shadow of the Wind)

guerre, war, peace, paix, combat, fight, arme, weapon
Cliquez sur l'image pour accéder au DeviantArt de M0THart.

« Dieu a créé la guerre pour que les Américains apprennent la géographie. »
(Mark Twain)

« La guerre ne permet pas de savoir qui était dans son droit, seulement qui a passé l’arme à gauche. » [1]
(Bertrand Russell)

« La guerre, c’est l’échec du langage. »
(Margaret Atwood)

« J’ignore quelles seront les armes de la troisième Guerre mondiale, mais la quatrième sera menée avec des pierres et des bâtons. »
(Albert Einstein)

« Puisque la guerre commence dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que nous devons construire les défenses de la paix. »
(Archibald MacLeish)

« Rien n’alimente l’oubli comme une guerre, Daniel. Nous nous taisons tous, et ils essaient de nous convaincre que ce que nous avons vu, ce que nous avons fait, ce que nous avons appris de nous-mêmes et des autres est une illusion, un cauchemar passager. Les guerres sont sans mémoire, et nul n’a le courage de les comprendre, jusqu’au jour où il ne reste plus aucune voix pour dire la vérité, jusqu’au moment où l’on ne les reconnaît plus et où elles reviennent, avec un autre visage et sous un autre nom, pour dévorer ce qu’elles avaient laissé derrière elles. » [2]
(Carlos Ruiz Zafón, L’Ombre du vent)


À l'exception des deux notes suivantes, toutes les traductions sont de moi. Vous pouvez les réutiliser si elles vous plaisent, mais un petit lien vers mon blog serait le bienvenu - particulièrement pour la citation de Margaret Atwood (la troisième) dont je suis assez fière.

[1] Traduction basée sur la très belle idée de Slonimsky sur cette page : http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Bertrand_Russell#Traduction_d.27une_citation pour conserver le jeu de mot right/left.

[2] Basée sur la traduction officielle (ci-après) mais modifiée par endroit pour mieux correspondre à l’original : “Nada alimenta el olvido como una guerra, Daniel. Todos callamos y se esfuerzan en convencernos de lo que hemos visto, lo que hemos hecho, lo que hemos aprendido de nosotros mismos y de los demás, es una ilusión, una pesadilla pasajera. Las guerras no tienen memoria y nadie se atreve a comprenderlas hasta que ya no quedan voces para contar lo que pasó, hasta que llega el momento en que no se las reconoce y regresan, con otra cara y otro nombre, a devorar lo que dejaron atrás.” (Carlos Ruiz Zafón, La Sombra del Viento)

Traduction officielle : « Rien n’alimente l’oubli comme une guerre, Daniel. Nous nous taisons tous, en essayant de nous convaincre que ce que nous avons vu, ce que nous avons fait, ce que nous avons appris de nous-mêmes et des autres est une illusion, un cauchemar passager. Les guerres sont sans mémoire, et nul n’a le courage de les dénoncer, jusqu’au jour où il ne reste plus de voix pour dire la vérité, jusqu’au moment où l’on s’aperçoit qu’elles sont de retour, avec un autre visage et sous un autre nom, pour dévorer ceux qu’elles avaient laissés derrière elles. »

samedi 30 août 2014 Publié dans Citations, extraits de chansons | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 27 août 2014

Poème : Wish I could protect you

 

I wish I could have spared you this
I know the feeling, I know the injustice
But it feels even worse watching it happen
I’d rather go through it again

 

Wish I could make things right for you
Though it’s something only you can do
My past has made me what I am today
And I hope you’ll say the same someday

 

But still I wish I could protect you
From this cruel world, from all these fools
But all I can do is be there
And hope you find your own way

 

Poème écrit le 5/07. Merci de ne pas le réutiliser sans me prévenir et me citer.

mercredi 27 août 2014 Publié dans Mes écrits, Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 23 août 2014

J'ai vu... Injustice

Injustice est une minisérie britannique datant de 2011, qui est passée récemment sur Arte. Dans cinq épisodes d’une heure, nous suivons un avocat, William Travers, qui s’est installé dans une petite ville avec sa famille suite à une dépression causée par son travail dans un cabinet londonien. Mais un ami de fac accusé de meurtre à Londres lui demande de le défendre… Dans le même temps, un homme apparemment connecté à sa dépression est assassiné et l'enquête est confiée à un inspecteur qui a une dent contre Travers.

injustice, série, series, british, britannique, travers, william, wenborn, mark

Une série très bien menée. Plutôt que d’apprendre ce qui s’est passé précédemment dans des flashbacks clairs, on le découvre dans des bribes de souvenir qui ne prennent sens que petit à petit.

Bon jeu d’acteurs, personnages secondaires utiles et cohérents.  

J’ai beaucoup aimé la fin, peut-être pas très morale, mais à mon sens, juste.

mercredi 20 août 2014

En six mots (six-word memoirs) : regrets

I still love who you were

I won't get used to this.

Looking back I could've smiled more.

Not speaking your language all along.

Words can't break bones, but still...

How dare you cross my mind?

rétroviseur, rearview, mirror

Mes autres six-word memoirs : ici.

Déjà publiés sur ce blog : ici, (deuils & épreuves), là-bas (colère).

D'autres arrivent bientôt ;)

mercredi 20 août 2014 Publié dans En six mots, Mes écrits | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 16 août 2014

Puzzle de chansons n°22 : Going nowhere but the Beginning of the End

You want your independence but you won’t let me let you go, you don't like it in the shadows but you won't let me shine a light. Sure I can accept that we're going nowhere, and I see no bravery, no bravery in your eyes anymore, only sadness. I know this is the part where the end starts, no need to disguise or to pretend, don't misconstrue and don't misapprehend. There's nothing left, no fortress to defend and tonight's the night that we begin the end. And life ain't always what you think it ought to be, no. But you've got a second chance, you could go home, escape it all. I wish nothing but the best for you.

Center of attention (Jackson Waters)
Best Laid Plans (James Blunt)
Last request (Paolo Nutini)
No Bravery (James Blunt)
I hate this part (Pussycat Dolls)
Begin the end (Placebo)
If I Die Young (The Band Perry)
Medicine (Daughter)
Someone like you (Adele)

depressed, depression, drag, down, déprimer, dépression, dépressif, couple
Image par GRAYSCALED

Tu veux ton indépendance, mais tu m’empêches de te laisser partir, et tu ne te plais pas dans la pénombre, mais tu m’interdis d’allumer la lumière. Bien sûr je suis prêt à accepter que nous n’allons nulle part, et je ne vois aucun courage, plus aucun courage dans tes yeux, rien que de la tristesse. Je sais qu’arrive le moment où commence la fin, pas besoin de se voiler la face, pas besoin de faire semblant, pas de malentendus, pas d’incompréhensions. Il ne reste rien, aucune citadelle à défendre, et ce soir est le soir où nous entamons la fin. Et non, la vie ne se passe pas toujours comme on pense qu’elle le devrait. Mais tu as une seconde chance, tu pourrais rentrer au bercail, t’échapper loin de tout. Je ne te souhaite que du bonheur.

samedi 16 août 2014 Publié dans Puzzles de chansons, Puzzles musicaux | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 13 août 2014

Poème : Trying again

Poème écrit le 5 juillet 2014. Merci de ne pas le réutiliser sans me citer et me prévenir.

We tried and it wasn’t perfect
I guess I can live with that
But I can’t keep on living like this
Bickering, questioning every kiss
Feeling guilty for not missing you
And feeling stupid when I do

We don’t even try anymore
Or maybe we’re trying too hard
Let down our walls, opened a door
Then locked it and put in guards
I resent you when you swing by
And I resent that you don’t try

Do you think we could try again
Without seeking or shirking pain
Not aiming to change each other
But slowly trying to do better
Feeling alive when we’re apart
Feeling alive sharing our hearts

mercredi 13 août 2014 Publié dans Mes écrits, Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 06 août 2014

En six mots (six-word memoirs) : colère

Respectfully, are you ripping me off?

Not sorry I ended that friendship.

Saw asshole ranting. Let anger go.

Democracy is such a petulant child...

...then again governments are often immature.

Nothing against him; he's just stupid.

It's either hug or kill you.

folie meurtrière insanity teddybear.jpg

 Mes autres six-word memoirs : ici.

Déjà publiés sur ce blog : ici, là (deuils & épreuves).

D'autres arrivent bientôt ;)

mercredi 06 août 2014 Publié dans En six mots, Mes écrits | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 02 août 2014

Citations : le temps

You are young and life is long and there is time to kill today
And then one day you find ten years have got behind you
Time (Pink Floyd)

“How did it get so late so soon?”
(Dr. Seuss)

“Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now.”
(George Harrison)

“Time is what we want most, but what we use worst.”
(William Penn)

“Time is an illusion.”
(Albert Einstein)

“Time is the longest distance between two places.”
(Tennessee Williams)

“It is the time you have wasted for your rose that makes your rose so important.”
(Antoine de Saint-Exupéry, The Little Prince)

“Time is a game played beautifully by children.”
(Heraclitus)

“Time is what keeps everything from happening at once.”
(Ray Cummings)

Just once I'd like to wake up with more time on my hand than hours in the day.
Will, In Time (movie)

clock, tick, tock, tic, tac, montre, horloge, heure, time, temps
photo de aimeelikestotakepics

Tu es jeune et la vie est longue et tu as du temps à tuer aujourd’hui
Et puis un jour tu t’aperçois que dix ans t’ont échappé
Time (Pink Floyd)

« Comment se peut-il qu’il soit si tard si tôt ? »
(Dr. Seuss)

« Le temps est une chose bien trompeuse. Tout ce qui existe jamais, c’est maintenant. »
(George Harrison)

« Le temps est ce que nous désirons le plus, et que nous utilisons à moins bon escient. »
(William Penn)

« Le temps est une illusion. »
(Albert Einstein)

« Le temps est la plus longue distance entre deux points. »
(Tennessee Williams)

« C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui rend ta rose si importante. »
(Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince)

« Le temps est un jeu merveilleusement joué par les enfants. »
(Héraclite)

« Le temps, c’est ce qui évite que tout se passe au même moment. »
(Ray Cummings)

« Une seule fois dans ma vie, j’aimerais me réveiller avec plus de temps au poignet qu’il n’y a d’heures dans la journée. »
Will, In Time (film)

samedi 02 août 2014 Publié dans Citations, extraits de chansons | Commentaires (0) |  Facebook | |