Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi 01 octobre 2014

Stage à Courrier International

Comme je l'annonçais il y a quelques mois sur ce blog, j'ai eu un été bien chargé, avec un stage de 3 mois à Lille, puis en septembre, un stage à Courrier International. Je n'ai donc pour ainsi dire pas eu de vacances avant de reprendre à l'Isit pour ma 5ème et dernière année (j'ai tout de même pu voir ma famille au mois d'août puisque j'ai fini mon stage en télétravail), mais cela valait la chandelle puisque ces stages ont été très enrichissants.

Et j'ai également eu la satisfaction que mon travail soit reconnu, puisque mon nom figure dans le livret d'accueil pour étudiants internationaux que j'ai réalisé à Lille, ainsi que dans l'ours (la liste des personnes ayant contribué à un journal) pour les numéros de Courrier où figurent mes traductions.

Pour l'instant, mes traductions ont été publiées dans les numéros 1246 et 1247 ainsi que dans un hors-série sur la gastronomie, et un autre sur le site web de Courrier International. Il en reste qui seront a priori publiées dans les numéros 1248 et 1249 et dans leurs suppléments régionaux, respectivement sur Marseille et sur Paris.

Mes traductions étaient toujours relues par un membre de l'équipe traduction et après discussion, j'entrais les corrections dont nous avions convenu (exercice très enrichissant où en plus d'apprendre l'écriture journalistique, on se confronte aux différentes sensibilités, ce qui permet de voir ses prochaines traductions sous d'autres angles et de se poser plus de questions). Cela dit les textes publiés diffèrent parfois un peu de cette version, puisque les rédacteurs (qui sélectionnent les articles, rédigent la « titraille », font parfois des coupes et des modifications) et les réviseurs passent derrière. Comme nombre de traducteurs je ne suis pas toujours d'accord avec les changement apportés, mais c'est la vie ;) De même, j'ai eu beaucoup de mal avec les règles typographiques, qui incluent l'absence d'accents sur les majuscules, ce qui me hérisse, mais là encore il faut s'adapter !

DSC09071.JPG

DSC09073.JPG

Un article publié uniquement sur le web : Moi, Arabe israélien, je ne veux pas vivre avec vous !

DSC09067.JPG

DSC09078.JPG

DSC09077.JPG

DSC09074.JPG

mercredi 01 octobre 2014 Publié dans Dans ma vie..., Traduction | Commentaires (15) |  Facebook | |

Commentaires

Bonjour Marianne,
Je m'appelle Aubane, je suis étudiante en journalisme à Londres et je recherche un stage pratique pour cet été.
J'avais pensé à Courrier International et, en voyant votre résumé d'expérience, cela me confirme dans cette idée, et je me permets donc de vous poser une petite question.

Bien que votre but est la traduction et moi le journalisme, j'aurais voulu savoir comment vous aviez demandé ce stage ? Était-ce simplement par CV/lettre de motivation envoyés par courrier ?

Merci d'avance
Aubane

Écrit par : Aubane | mardi, 06 janvier 2015

Bonjour Aubane,

Les responsables n'ont souvent pas le temps de consulter tous les CV reçus, il vaut donc mieux leur téléphoner. Au service traduction d'ailleurs, ils ne lisent même pas les CV et font simplement passer un test. Je ne sais pas exactement comment cela se passe pour les stages en journalisme, mais je pense que tu peux tenter ta chance avec les rédacteurs en chef, et pourquoi pas avec les chefs de service des différentes rubriques (régions géographiques et thématiques) selon tes préférences et les langues que tu parles (puisque les rédacteurs sélectionnent des articles de différents pays ; l'anglais est de loin le plus utilisé mais si tu parles d'autres langues c'est un plus). Pour les stagiaires en traduction, le recrutement pour l'été se fait à partir de janvier-février, donc je dirais que tu peux leur téléphoner dès maintenant.

Tu trouveras leur nom et numéro de téléphone sur cette page web :
http://www.courrierinternational.com/page/contact

Écrit par : mari6s | mercredi, 07 janvier 2015

Bonsoir Marianne,
Merci beaucoup pour ta réponse !
Oui après je peux téléphoner et voir s'ils me demandent tout de même un CV... Je vais tenter ça, merci beaucoup !

Écrit par : Aubane | lundi, 12 janvier 2015

Pas de problème, et bonne chance ;)

Écrit par : mari6s | mardi, 13 janvier 2015

Merci beaucoup ! :D

Écrit par : Aubane | jeudi, 15 janvier 2015

Bonjour Marianne,
Désolée de revenir vers toi pour le même sujet, j'ai essayé d'appeler Courrier au service qui m'intéresse et on me dit qu'il est impossible de transférer mon appel...
Avais-tu tenté les rédacteurs en chef directement ?

Merci encore !

Écrit par : Aubane | lundi, 16 février 2015

Cela doit dépendre des services, au service traduction je n'avais pas eu ce genre de problème. Je te conseillerais d'essayer toutes les personnes dont tu peux avoir le numéro, notamment les rédacteurs en chef. N'hésite pas, je ne pense pas que ça les dérange et au contraire, cela peut prouver que tu veux vraiment ce stage ;)

Essaie à plusieurs heures de la journée. Tu peux tenter ta chance le mercredi vers 10h, c'est juste avant la conférence de rédaction hebdomadaire donc la plupart des gens sont là mais pas encore dans la salle de réunion, c'est un horaire auquel il y a sans doute un peu plus de chances qu'ils répondent au téléphone...

Écrit par : mari6s | mercredi, 18 février 2015

Bonjour Marianne!
Merci pour cet article qui donne une petite idée de ce qu'on peut faire en tant que stagiaire dans cette rédaction.
Comme Aubane, j'aimerais réaliser un stage cet été. Mais d'après ce que j'ai lu dans tes réponses ils ne regardent pas trop les CV. Hors je suis en ce moment aux Etats Unis pour ma dernière année d'étude, donc je peux difficilement téléphoner en France. Penses tu que les chances sont vraiment diminuées si on ne fait qu'envoyer un CV et une lettre de motivation?

Je te remercie!
Caroline

Écrit par : Caroline | mercredi, 04 mars 2015

Salut Caroline,

Ce n'est pas bien facile effectivement si tu es à l'étranger, mais si tu ne fais qu'envoyer ton CV et ta lettre de motivation ils risquent de ne pas les regarder du tout... Tu peux éventuellement essayer en mettant ta lettre de motivation dans le corps de l'e-mail, un texte aussi accrocheur que possible où tu expliques ta situation, en espérant qu'il soit lu - peut-être en mettant comme sujet Quand passer le test de traduction, ou quelque chose de ce genre...

Et si tu n'as pas de réponse dans la semaine qui suit, c'est qu'il faudra que tu trouves un moyen de les avoir au téléphone... Quant au test de traduction normalement on le passe dans leurs locaux mais peut-être pourront-ils faire une exception dans ton cas (de toute façon on a droit à Internet pour des recherches et on peut organiser son temps comme on veut), ce sera à voir avec eux :)

Bon courage en tout cas !

Écrit par : mari6s | jeudi, 05 mars 2015

j'avais une petite question concernant ton stage, sais-tu s'il recrute des stagiaires à un niveau licence ? j'ai en effet un stage obligatoire pour valider ma licence en traduction (je suis en LEA). D'après ce que j'ai compris étant donné que tu es à l'Isit en 5e année cela devait correspondre à ton stage de fin de master non ?
j'avais qq questions concernant l'ISIT mais tu as peut-être déjà des articles qui pourraient y répondre (je n'ai pas encore fait le tour). Es-tu rentrée dès la 1ère année ? Quel est ton avis sur la formation ?
D'après la date de ton article tu dois probablement travailler, est-ce qu'il a été difficile de trouver un emploi ?

Écrit par : camille g | mercredi, 01 juillet 2015

Salut Camille,

J'ai en fait effectué ce stage en M1, là je suis en stage de fin d'études pour mon M2 (stage de 6 mois). Je pense que Courrier International prend aussi des stagiaires en L3 tant que les résultats au test de traduction qu'ils font passer sont satisfaisants. Par contre je ne sais pas quelle durée doit avoir ton stage, ils ne prennent des stagiaires que pour 2 mois ou moins (stage non rémunéré), éventuellement il y a l'option de faire 2 mois chez eux et 1 ou 2 mois de plus avec un des traducteurs indépendants qui collaborent avec eux... Moi j'avais fait mes 3 mois obligatoires ailleurs + 1 mois à Courrier en supplément.

Je suis effectivement entrée à l'Isit en 1ère année, c'est une très bonne école même s'il y a, comme partout sans doute, quelques cours pas très utiles ou bien organisés. L'Isit élargit sa formation avec de la communication et du management interculturel et c'est encore de phase de rodage, ce qui fait que ceux qui comme moi s'intéressent surtout à la trad trouvent qu'il y a trop de comm, marketing, management etc, alors que ceux qui ne se destinent pas à être traducteurs trouvent qu'on fait trop de trad... Dans tous les cas on a des enseignements en langue vraiment solides, pas mal de traduction dans la licence tronc commun puis dans le master CIT (communication interprétation traduction, par opposition au cursus MI, management interculturel) : trad journalistique, technique, économique et financière, juridique. On a aussi beaucoup de projets à mener en groupe (création de site web pour 2 cultures, projet de recherche appliquée, etc.).

Pour ce qui est de ta question sur la recherche d'emploi, je ne suis pas vraiment concernée puisque je vais créer mon propre emploi : avec 2 amies nous allons monter notre boîte de trad et de formation linguistique... Dans l'ensemble les Isitistes trouvent rapidement du boulot (en moyenne 6 mois il me semble), cependant ça dépend beaucoup du réseau que tu auras pu te faire pendant tes études - les stages et notamment le stage de fin d'études sont des tremplins importants que ce soit pour être recruté ou être recommandé. Ca dépend aussi de ce que tu veux faire. Si c'est la traduction pure qui t'intéresse, sache qu'il n'y a quasiment pas d'emplois salariés existants, 90 à 95 % des traducteurs sont indépendants (autoentrepreneurs, entreprises individuels etc.)... Pour la gestion de projet de traduction ou pour des postes de type interculturel, par contre, il y a pas mal de demande et les profils Isit plaisent.

N'hésite pas si tu as d'autres questions !

Bonne continuation !

Écrit par : mari6s | mercredi, 01 juillet 2015

Bonsoir Marianne !

J'ai adoré ton article qui donne vraiment envie de postuler pour un stage à Courrier international ! Cependant j'ai quelques questions étant donné que j'ai un stage obligatoire à faire cet été...

Je suis en deuxième année de LEA Anglais et Grec et rien qu'avec ça j'ai déjà deux questions à te poser !!

Premièrement est ce que le fait que je sois en 2ème année de licence rend la chose plus difficile pour moi si je souhaite postuler pour un stage à Courrier international ? Tu as répondue à une question similaire au-dessus mais pour la L3 c'est pourquoi je me permet de te reposer cette question ^^

Deuxièmement, est ce que ma deuxième langue, c'est à dire le grec, peut servir à quelque chose durant le stage ? Parce que je me suis renseignée un petit peu sur leur site et je n'ai vu aucun traducteur en grec donc est ce qu'ils pourraient être intéressé par moi ou pas du tout ?

Dernière question, as-tu appelé premièrement l'accueil ? Si oui, as-tu demandé à parler à quelqu'un du pôle traduction ?

J'espère que tu vas voir mon message et que tu vas trouver le temps d'y répondre !!
Je te remercie d'avance :)

Bonne soirée !

Écrit par : Kokonezis | lundi, 09 novembre 2015

Bonjour Kokonezis !

Contente que mon article t'ait plu et t'ait donné envie :)

Honnêtement je ne sais pas trop s'ils prennent des stagiaires en L2... Je pense que ce n'est pas courant, mais plus parce que leurs résultats au test sont en moyenne moins bons que par une politique voulue. Qui ne tente rien n'a rien, essaie toujours et demande à passer le test, si tu obtiens de bons résultats tu as toutes tes chances.

Pour ce qui est du grec, je ne sais pas s'il pourra t'être utile. La majorité des articles à traduire sont choisis dans des journaux anglophones (il y en a un peu partout dans le monde), quelques uns en espagnol, en allemand, en italien, et pour les autres langues c'est plus rare. Cela vient notamment des langues maîtrisées par les rédacteurs qui choisissent les articles. Donc pour ce qui est du grec, je dirais que tu peux le mentionner et demander si tu peux passer un test dans cette langue aussi (mais je ne sais pas s'ils auront quelqu'un pour le corriger), et sait-on jamais on te demandera peut-être de traduire un ou deux articles du grec pendant ton stage (là encore à condition que quelqu'un puisse vérifier ta traduction). Mais la grande majorité de ton travail se ferait de toute façon depuis l'anglais.

Pour la prise de contact, non j'ai directement appelé le pôle traduction (leurs numéros de téléphone ici : http://www.courrierinternational.com/page/contact) et demandé à parler au chef du service (Raymond Clarinard) - cela dit les autres doivent aussi pouvoir te renseigner.

Bonne chance !

Marianne

Écrit par : mari6s | mardi, 10 novembre 2015

Bonsoir !

Désolée pour ma réponse tardive... Et merci beaucoup pour la tienne qui a été très rapide !!

Je prend en note mais j'ai encore quelques petites questions à te poser !

En quoi consiste le test exactement ? La difficulté est importante ?

Tu as du faire des traductions seulement de l'anglais au français ?

Avais tu le droit de t'aider de dictionnaires et d'internet lors de ton stage pour faire tes traductions ?

Merci d'avance pour ta réponse !

Écrit par : Kokonezis | mardi, 17 novembre 2015

Réponse plus tardive cette fois :/

Tout d'abord, oui, on peut utiliser toutes les ressources possibles, sites Internet, les dictionnaires présents dans le bureau, on doit aussi pouvoir amener son propre dictionnaire si on le souhaite. Pendant le stage, on consulte également souvent les autres traducteurs présents quand on a un doute sur une formulation, on s'entraide beaucoup. Et chacune de tes traductions est relue par un membre de l'équipe, qui en discutera ensuite avec toi pour t'aider à t'améliorer, avant que tu rendes la version finale à la rédaction.

Le test est une traduction en français d'un article d'environ 1 page pour chacune des langues sur lesquelles on est testé. À faire sur ordinateur, avec accès à Internet, en conditions réelles. J'avais si je me rappelle bien une journée complète pour finir mes 2 tests (anglais et espagnol), donc peut-être une demi-journée par langue. En général ils choisissent des articles de difficulté moyenne, sur des événements récents.

Pendant mon stage d'un mois j'ai traduit une vingtaine d'articles différents de différentes longueurs, dont trois ou quatre en espagnol et tout le reste en anglais. En effet non seulement les articles américains, britanniques, australiens etc. sont-ils en anglais, mais on traduit également des articles de journaux anglophones israéliens ou chinois.

Voilà, j'espère que ces renseignements te seront utiles !

Écrit par : mari6s | dimanche, 13 décembre 2015

Les commentaires sont fermés.