Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 31 janvier 2015

Citations : Contre l'ordre des choses

« Vous arriverez peut-être à bouleverser l’équilibre pour une génération. Peut-être deux. Mais ne vous faites aucune illusion, à la fin rien ne changera. Parce que tout le monde veut vivre éternellement. Tout le monde pense qu’il a une chance d’accéder à l’immortalité même si tout tend à prouver le contraire. Tous croient qu’ils seront l’exception. Mais la vérité, c’est que pour quelques immortels, beaucoup doivent mourir. »

(Time Out, en version originale In Time)

« La charité ne peut pas se substituer à la justice. Si l’on ne remet jamais en question un ordre social qui permet à certains d’accumuler des fortunes – même s'ils décident d’aider les plus défavorisés – tandis que d’autres n’ont pas un sou, alors même les actes bienveillants finissent par soutenir des systèmes injustes. Nous ne devons jamais ignorer les injustices qui rendent la charité nécessaire, ou les inégalités qui la rendent possible. »

(Michael Eric Dyson, Come Hell or High Water: Hurricane Katrina and the Color of Disaster)

« Et voilà que les choses se gâtent. Quand les gens se mettent à aller plus loin que la charité, jusqu’à la justice et la solidarité avec les pauvres et les opprimés, comme l’a fait Jésus, ils s’attirent des ennuis. Lorsque nous nous lions d’amitié avec les gens en difficulté, nous commençons à nous demander pourquoi certains sont pauvres, ce qui est bien plus impopulaire que de faire un don à une œuvre de bienfaisance. L’un de mes amis a un T-shirt sur lequel sont inscrits les mots de l’évêque catholique Dom Helder Câmara : “Quand je donne à manger aux pauvres, on dit que je suis un saint. Quand je demande pourquoi ils ont faim, on me traite de communiste.” La charité vous attire les récompenses et les applaudissements, mais vivre avec les pauvres vous fait tuer. Personne n’est crucifié pour avoir vécu d’un amour qui perturbe l’ordre social et donne naissance à un monde nouveau. Personne n’est crucifié pour avoir aidé les pauvres. Les gens sont crucifiés pour s’être joints à eux. »

(Shane Claiborne, The Irresistible Revolution: Living as an Ordinary Radical)

« Il y a un ordre naturel en ce monde, et ceux qui s’emploient à le bouleverser s’attirent de grands malheurs. Ce mouvement va s’effondrer de lui-même. Si vous y participez, vous et toute votre famille serez reniés. Au mieux, vous survivrez en paria sous les crachats et les coups. Au pire, vous finirez lynché ou crucifié. Et tout cela pourquoi ? Pourquoi ? Quels que soient vos efforts, ils ne représenteront guère plus qu’une seule goutte de pluie au milieu d’un océan.

- Mais qu’est-ce qu’un océan, sinon une multitude de gouttes de pluie ? »

(Cloud Atlas)

turning the world over, clockwithnohands, revolution, fist, change, rebel, occupy, protest
Turning the world over de ClockWithNoHands

“You might upset the balance for a generation. Two. But don’t fool yourself, in the end, nothing will change. Because everyone wants to live forever. They all think they have a chance at immortality even though all the evidence is against it. They all think they will be the exception. But the truth is, for a few to be immortal, many must die.

(In Time)

“Charity is no substitute for justice. If we never challenge a social order that allows some to accumulate wealth – even if they decide to help the less fortunate – while others are short-changed, then even acts of kindness end up supporting unjust arrangements. We must never ignore the injustices that make charity necessary, or the inequalities that make it possible. ”

(Michael Eric Dyson, Come Hell or High Water: Hurricane Katrina and the Color of Disaster)

“And that’s when things get messy. When people begin moving beyond charity and toward justice and solidarity with the poor and oppressed, as Jesus did, they get in trouble. Once we are actually friends with the folks in struggle, we start to ask why people are poor, which is never as popular as giving to charity. One of my friends has a shirt marked with the words of late Catholic bishop Dom Helder Câmara: “When I fed the hungry, they called me a saint. When I asked why people are hungry, they called me a communist.” Charity wins awards and applause but joining the poor gets you killed. People do not get crucified for living out of love that disrupts the social order that calls forth a new world. People are not crucified for helping poor people. People are crucified for joining them.”

(Shane Claiborne, The Irresistible Revolution: Living as an Ordinary Radical)

“There is a natural order to this world, and those who try to upend it do not fare well. This movement will never survive; if you join them, you and your entire family will be shunned. At best, you will exist a pariah to be spat at and beaten. At worst, to be lynched or crucified. And for what? For what? No matter what you do it will never amount to anything more than a single drop in a limitless ocean.

- What is an ocean but a multitude of drops?

(Cloud Atlas)

_____________________________________________________________

Toutes les traductions sont de moi, sauf celle de Cloud Atlas qui est la version française doublée. Pour In Time, j'ai un peu modifié la version française officielle. Vous pouvez les réutiliser si elles vous plaisent, mais un petit lien vers mon blog serait le bienvenu.

samedi 31 janvier 2015 Publié dans Citations, extraits de chansons | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.