Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi 04 février 2015

J'ai vu... Il était temps (About Time)

Il était temps est une comédie dramatique britannique datant de 2013, souvent présentée comme une comédie romantique, mais qui va au-delà à mes yeux même si elle en contient de nombreux éléments. On pourrait ajouter que c’est de la science-fiction à cause du voyage dans le temps, mais ce n’est pas vraiment l’essentiel… Le scénariste et metteur en scène est Richard Curtis, qui a notamment écrit Notting Hill, War Horse, et Love Actually qu’il a également réalisé. Au casting, on retrouve notamment Domhnall Gleeson, Bill Nighy et Rachel McAdams.

il était temps, about time, domhnall glesson, bill nighy, rachel mcadams

Le jour de son vingt-et-unième anniversaire, Tim Lake apprend de la bouche de son père que tous les hommes de la famille ont la faculté de voyager dans le temps – ou plus précisément, ils peuvent revenir en arrière dans leur propre vie et la modifier. Le film le suit dans sa découverte des possibilités et des limites de ce don au fil de sa vie amoureuse et familiale. Les personnages secondaires ajoutent une touche déjantée et authentique, de la mère de Tim « dont le modèle en matière de mode est la reine d’Angleterre », à sa sœur Kit Kat, « une sorte d’elfe » qui se balade toujours pieds nus, ou à son oncle Desmond qui vit dans son monde et pose des questions étonnantes à la table du dîner.

Je m’attendais simplement à passer un bon moment devant une comédie romantique sympa, mais Il était temps m’a vraiment épatée, c’est un film intelligent, inhabituel, où le voyage dans le temps, loin d’être un gadget rigolo, devient une leçon de vie sur les conséquences de nos actions, les moments que l’on rate par distraction ou par stress, les choses que l’on ne peut pas changer. Et puis on rit pas mal aussi, et on pleure.

Les commentaires sont fermés.