Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 04 juillet 2015

Pharmacie d'urgence spéciale canicule

Il fait chaud, très chaud, et que vous soyez comme moi qui ne supporte pas la chaleur et préfèrerais que le thermomètre ne dépasse jamais 20 ou 25 degrés, ou plutôt de ceux qui adorent le soleil, la canicule peut avoir des conséquences sur votre santé. Ce numéro de Pharmacie d’urgence est donc consacré aux astuces pour limiter les désagréments.

Se protéger du soleil

Nous ne sommes pas tous égaux face au soleil, mais quand il fait 35 ou 40°C à l’ombre, même si votre peau résiste bien, gare aux UV. Les coups de soleil ne sont pas le seul risque, pensez aussi long terme puisque ces rayons accélèrent le vieillissement de la peau et augmentent le risque de cancers. Faites particulièrement attention si vous avez beaucoup de grains de beauté…

Tout d’abord, l’idéal est de mettre de la crème solaire ou une crème de jour avec indice UV sur toutes les parties du corps qui seront exposées au soleil : visage, cou, nuque, mains, et le plus souvent pieds, voire jambes et bras… À réappliquer autant que possible au cours de la journée.

Pour les plus sensibles au soleil, portez des vêtements couvrants mais légers et amples qui protègent l’essentiel du corps.

Casquette ou chapeau s’imposent également pour éviter l’insolation… de préférence avec un rebord suffisamment important pour protéger une bonne partie de votre visage. Ainsi que des lunettes de soleil si vous avez les yeux sensibles.

Si vous êtes sujet aux maux de tête causés par le soleil ou la chaleur, je vous conseille l’huile essentielle de menthe poivrée. Quelques gouttes appliquées sur les tempes et le front (attention à ne pas en mettre dans les yeux !) vous procureront en quelques secondes une sensation de fraîcheur qui fera disparaître la douleur.

Réguler la température corporelle

Évitez les vêtements moulants et portez plutôt des vêtements amples, légers, qui permettent à l’air de circuler. Contrairement aux idées reçues, couvrir tout votre corps (grande robe ample, blouse à manches longues et sarouel…) fonctionne mieux que de se déshabiller au maximum, surtout lorsque l’on est au soleil, puisque la couche de tissu limite le réchauffement de la peau et donc du corps. Ce n’est pas pour rien que les peuples vivant dans les déserts, comme les Touaregs, se couvrent de la tête au pied…

Lorsque c’est possible, prenez des douches froides régulières. Commencez par une eau légèrement tiède pour ne pas risquer le choc thermique, et comme à la mer quand on se baigne dans de l’eau froide, ne vous immergez pas en une fois : mouillez d’abord à la main la poitrine, la nuque, le ventre, le visage. Puis une fois que vous êtes habitué à la température de l’eau, réglez-la au plus froid et restez dessous au moins cinq minutes pour faire baisser la température du corps de façon plus durable.

Le reste du temps, utilisez un brumisateur sur votre visage, votre cou et votre poitrine ainsi que votre nuque, voire vos bras et vos jambes si vos vêtements le permettent. Je vous conseille d’avoir toujours un petit brumisateur dans votre sac pour pouvoir le sortir dans les transports bondés ou dans la rue en plein soleil par exemple.

S’hydrater et bien manger

On nous le répète mais trop de gens l’oublient au quotidien : il faut boire beaucoup, beaucoup d’eau. On en perd énormément quand il fait aussi chaud, il n’y a qu’à voir comme on transpire. Quand on est occupé, concentré sur quelque chose ou que l’on doit tenir un emploi du temps serré, l’hydratation passe souvent au second plan. Je vous conseille d’avoir sur vous en permanence une bouteille, ou mieux, un thermos (il en existe de très pratiques de contenance ¼ ou ½ litre) rempli la veille au soir, éventuellement parfumé avec du thé (thé vert menthe par exemple, il s’infuse en général très bien même dans de l’eau froide) et/ou avec du sirop, et laissé toute la nuit au frigo. Vous pouvez même y ajouter des glaçons le matin. En le posant sur votre bureau et en l’emmenant partout dans votre sac, il suffira de prendre le réflexe de boire régulièrement, et de le reremplir au fur et à mesure de la journée…

Vous pouvez aussi vous hydrater en mangeant beaucoup de fruits et légumes à forte teneur en eau, notamment la pastèque, très rafraichissante.

Et n’oubliez pas de manger même si la température vous en dégoûte un peu. Votre corps travaille dur et dépense beaucoup d’énergie pour résister à la chaleur, il faut lui donner du carburant. Le poulet froid, les salades de riz au thon et au maïs, ou encore des légumes comme la courgette ou le concombre, sans oublier la fameuse pastèque, se mangent bien par temps chaud. Et puis il y a les glaces, en esquimaux par exemple, ne vous privez pas !

Bouger un peu mais pas trop

Être complètement inactif n’est pas très bon même par temps chaud, notamment pour la circulation sanguine. Sortir tôt le matin à la fraîche pour marcher un peu et profiter d’un petit courant d’air s’il y en a peut être une bonne idée, surtout qu’on a souvent du mal à faire de longues nuits par temps chaud. Et pour les jambes lourdes et les pieds enflés, je vous conseille un gel à base d’huiles essentielles et notamment de menthe poivrée. Il en existe plusieurs, comme le baume de Sébastopol JCM5 Jambes légères, ouClimaxol Gel des laboratoires Lehning. Certains peuvent même être mis au frigo pour une sensation de fraîcheur encore plus forte. Vous pouvez également utiliser des poches de froid à mettre au frigo ou au congélateur puis à appliquer sur les zones gonflées par la chaleur.

Cependant, même si vous supportez très bien la chaleur, tout exercice physique intense est très fortement déconseillé par les médecins. Moi qui n’ai pas leur diplomatie, je dirais que c’est complètement con de faire son footing à 14 heures quand il fait 40°C à l’ombre, comme j’ai vu faire tellement de gens mardi. Si vous tenez absolument à continuer votre entraînement, faites-le à la fraîche très tôt le matin, ou alors en intérieur dans un lieu climatisé ou bien aéré. Votre cœur et vos poumons travaillent dur pour permettre à votre corps de supporter la chaleur, si vous leur en demandez encore plus vous risquez de vous déshydrater très vite et de faire une insolation ou encore une charmante petite crise cardiaque…

Limiter la température chez soi

Pour que le thermomètre ne monte pas trop chez vous, il y a quelques astuces. Selon l’épaisseur des murs, la présence ou non de volets et la qualité de l’isolation, vous pouvez avoir plus ou moins de difficultés et il n’y a pas de miracle, mais on peut gagner quelques degrés.

Tout d’abord, pendant la journée, fermez tout, claquemurez portes et fenêtres, rideaux et volets fermés s’il y en a. S’il n’y en a pas, placez des couvertures (le plus efficace : une couverture de survie) devant les ouvertures. Autre option, étendre un linge mouillé devant les ouvertures, tout le monde ne s’accorde pas sur l’efficacité de cette technique que je teste actuellement avec un drap de bain accroché devant ma fenêtre à la tringle à rideaux, et que je remouille régulièrement. À essayer…

Si vous vivez dans une maison à plusieurs étages, envisagez de dormir et vivre au rez-de-chaussée durant l’épisode caniculaire, il y fait en général plus frais.

Quand la température diminue le soir (ces temps-ci souvent pas avant minuit), ouvrez tout en grand. Si vous craignez les moustiques, placez une moustiquaire ; si vous avez du mal à dormir avec la lumière venant de la rue, placez un rideau de fortune autour de votre lit. Mais dans tous les cas, ouvrez volets et rideaux, il faut que l’air circule. Si vous avez un ventilateur (et je vous conseille fortement de vous en procurer un, si vos magasins sont en rupture de stock vous pouvez en trouver sur Internet avec livraison rapide), placez-le à un endroit où il peut ramener l’air frais de dehors à l’intérieur.

Dans la journée quand vous êtes présent, placez plutôt votre ventilateur dirigé uniquement vers l’intérieur de la pièce. Vous pouvez placer un grand bol rempli de glaçons ou de glace pilée devant le ventilateur, qui diffusera ainsi un air plus frais.

 

Bon courage pour traverser cette canicule ! En attendant, n’hésitez pas à consulter les précédentes Pharmacie d'urgence :

Pharmacie d’urgence anti-rhumes

Pharmacie d’urgence anti douleurs articulaires et tendinites

Pharmacie d’urgence anti allergies respiratoires et cutanées

Pharmacie d’urgence pour limiter sa consommation de médicaments

Commentaires

Bravo, tu as pensé à tout!

Écrit par : Alezandro | dimanche, 05 juillet 2015

Les commentaires sont fermés.