Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi 27 avril 2016

Astuces culinaires pour gourmets économes (2)

Après mes astuces culinaires pour gourmets pressés et le premier numéro pour gourmets économes, consacré aux aliments presque périmés et aux dates de péremption, voici d'autres petits trucs pour économiser de l'argent et éviter le gaspillage alimentaire, notamment grâce à la congélation.

Acheter ou cuisiner les aliments en quantité et les congeler

Si vous avez un congélateur, n’hésitez pas à profiter des promotions sur de grosses quantités de produits frais : viande, poisson, légumes... tout cela peut se congeler et se conserver plusieurs mois. Mon conseil : séparez-les en petites portions pour les décongeler et les utiliser plus facilement. Si vous avez le temps de les cuire ou même de les cuisiner avant, c’est encore mieux : vous pourrez les sortir du congélateur et les réchauffer, prêts à servir !

Vous pouvez également cuisiner en portions importantes pour en congeler une partie, des plats comme le hachis parmentier, les tomates farcies, les quiches et les pizzas par exemple. Cela permet de vider votre frigo d'aliments bientôt périmés, tout en vous constituant des réserves de plus longue durée.

Attention à bien inscrire la date de congélation de chaque aliment sur son emballage, et évitez de les garder plus de six ou neuf mois (un an maximum).

Autres aliments très pratiques à avoir au congélateur et qu’il suffit d’ajouter sur un plat bien chaud, ou de laisser décongeler quelques minutes :

- du gruyère râpé (ou tout autre fromage râpé) pour vos pâtes, vos gratins...
- des herbes aromatiques coupées (persil, ciboulette...)
- de petites lamelles ou des dés de poivrons pour vos salades et poêlées.
- des fruits comme l'ananas ou la mangue en petits dés, ou encore les framboises et les fraises, que l'on peut saupoudrer sur une coupe de glace ou un dessert (tiramisu aux fruits par exemple).

Le pain aussi peut se congeler, mais attention, pas très longtemps, il perd vite son goût et devient dur même décongelé. Règles à suivre :

- l’emballer dans un plastique ou une boîte hermétique.
- le décongeler au four s’il est entier (mais il faut alors le consommer entièrement très vite), au grille-pain s’il est en tranches. Mon conseil est de le couper en tranches avant congélation, ainsi on peut le sortir en portions individuelles au quotidien !

Même les produits laitiers (lait, crème, beurre, et même yaourts et fromages) peuvent se congeler en suivant quelques règles :

- Les congeler dans un récipient qui tient bien compte du fait qu’ils vont probablement gagner en volume en se solidifiant, surtout pour les plus liquides comme le lait.

- Pour éviter le développement de vilaines bactéries, il faut une décongélation très progressive, au frigo et surtout pas à température ambiante ou en les chauffant.

- Le lait et le beurre ne posent pas de problème, ni le fromage râpé. Pour la crème, il faudra simplement la mélanger après décongélation pour lui rendre une meilleure texture, et vous pourrez l’utiliser quasi normalement (peut-être pas pour une chantilly cela dit…). Pour les yaourts et les fromages surtout à pâte molle, ils seront difficiles à utiliser tels quels, mais pourront sans problème servir à cuisiner : gâteau ou glace au yaourt, sauce au roquefort, cake au fromage...

N’oubliez jamais la règle d’or de la congélation : ne recongelez jamais, jamais des aliments décongelés sans les avoir fait (re)cuire. Sinon gare aux intoxications alimentaires ! Et une fois décongelés, consommez-les sans faute dans les jours qui suivent.

Et vous, quelles sont vos astuces
pour conserver vos aliments plus longtemps ?

mercredi 20 avril 2016

Citations : Silence et indifférence coupables

« Le monde est un endroit dangereux, non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui les laissent faire sans réagir. »
(Albert Einstein)

« Lorsqu'une longue suite d'abus et d'usurpations [...] marque le dessein de les soumettre au despotisme absolu, il est de leur droit, il est de leur devoir de rejeter un tel gouvernement. »
(Déclaration d’indépendance des États-Unis)

« Craignons plutôt que la postérité ne porte de nous un tout autre jugement, qu’elle ne prenne cette admirable facilité de tout pardonner pour une indifférence coupable, pour une légèreté criminelle. »
(Réflexions politiques, Chateaubriand)

« La seule chose nécessaire au triomphe du mal est l’inaction des gens de bien. »
(Edmund Burke)

« Notre génération ne doit pas se reprocher seulement les actes et les paroles au vitriol des méchants, mais aussi l'effrayant silence des justes. »
(Martin Luther King, Lettre de la geôle de Birmingham)

can't hear you, lalala, silence, ears, hands, mains, oreilles, sourd
I can't hear you (cookiemonstah)

“The world is a dangerous place to live, not because of the people who are evil, but because of the people who don't do anything about it.”
(Albert Einstein)

“When a long train of abuses and usurpations [...] evinces a design to reduce them under absolute despotism, it is their right, it is their duty, to throw off such government.”
(US Declaration of Independence)

“Let us rather fear that posterity will pass a very different judgment upon us – that it may consider this admirable facility with which everything is pardoned as contemptible indifference and criminal levity.”
(Political Reflections, Chateaubriand)

“All that is necessary for evil to succeed is that good men do nothing.”
(Edmund Burke)

“We will have to repent in this generation not merely for the hateful words and actions of the bad people, but for the appalling silence of the good people.”
(Martin Luther King, Letter from a Birmingham Jail)

°*°

La traduction des citations (vers le français, sauf pour Chateaubriand, vers l'anglais) est ici toujours l'une des traductions officielles disponibles, parfois légèrement modifiée par mes soins. J'aurais aimé citer les noms des traducteurs, notamment pour les très belles traductions des citations de Chateaubriand et de Martin Luther King, mais n'ai malheureusement pas pu en trouver les références - ce n'est malheureusement qu'assez récemment que le traducteur, du moins littéraire, a obtenu ses lettres de noblesses et le droit que son nom figure, même en tout petit, dans l'ouvrage traduit ! Si vous trouvez des informations sur ces traducteurs, n'hésitez pas à me le signaler, cela me ferait vraiment plaisir de les ajouter.

mercredi 13 avril 2016

Photos : Les escaliers de Montmartre

escaliers, montmartre, paris, 18ème, stairs

escaliers, montmartre, paris, 18ème, stairs

escaliers, montmartre, paris, 18ème, stairs, photos, sacré coeur

escaliers, montmartre, paris, 18ème, stairs, photos, photographie, dalida, place, statue

© mari6s - mars 2013 et janvier 2016

Si vous souhaitez utiliser ces photos, vous pouvez les acheter sur DeviantArt ou me contacter directement.

mercredi 06 avril 2016

Puzzle de chansons n°40 : Running in Space and Time

That's me in the corner, that's me in the spotlight, losing my religion, trying to find anything I can feel that I can believe in... I was disappearing in plain sight; there's a lot of things that can kill a man, there's a lot of ways to die. Some are already dead that walk beside me, can't you see that we're dead until we wake up? I only want to die alive.

The storm is coming but we don't mind, people are dying, we close our blinds. We counted all our reasons, excuses that we made, we're running out of alibis. Do the bloodied sheets on those cobbled streets mean we have wasted time?

See our world is slowly dying, I'm not wasting no more time. When seas cover lands and when men are no more, we'll find a place in time, a place in time beyond the sun, a place in time to call our home.

But for now it’s time to run, it’s time to run! Run – is this to be our fate? Hide – freedom is ours as long as we escape. I can't tell where the journey will end but I know where to start.

Till then we’ll make our bed from a disused car, with a mattress of leaves and a blanket of stars, we'll stay awake beneath the trees. We'll watch the buildings turn to dust, all alone in space and time, there's nothing here but what’s here's yours and mine.

Losing my religion (R.E.M.)

In the sun (Joseph Arthur)

No light no light (Florence & The Machine)

Empty (Ray Lamontagne)

The Great Escape (Woodkid)

Break free (Ariana Grande)

Keep breathing (Ingrid Michaelson)

Blame it on me (George Ezra)

The Bitter End (Placebo)

I Really Want You (James Blunt)

Prayer in C (Lilly Wood and the Prick)

A Place in Time (Amanda Abizaid)

Run boy run (Woodkid)

The way it ends (Landon Pigg)

Wake me up (Avicii)

Life’s for the living (Passenger)

I’ll hold my breath (Ellie Goulding)

Every you every me (Placebo)

puzzle,musical,musique,chanson,mélange,mix,medley,mash-up,poème,poésie,poem,poetry,music,space,time,run,waste,lose,religion,die,end of the world,fin du monde,perdre,temps,espace,courir,fuir, escalator, flou, blurry
Image Fotolia

C’est moi, là dans le coin, là sous les projecteurs, je perds la foi, j’essaie de trouver quelque chose qui me donne l’impression de pouvoir y croire... Je disparaissais sous les yeux de tous ; il y a de nombreuses choses qui peuvent tuer un homme, de nombreuses façons de mourir. Certains sont déjà morts alors qu’ils marchent à mes côtés, ne vois-tu pas que nous sommes morts jusqu’au moment où nous nous réveillons ? Je veux simplement être en vie quand je mourrai.

La tempête arrive mais nous ne nous en soucions pas, les gens meurent, nous fermons les yeux et les volets. Nous avons compté toutes nos justifications, les prétextes que nous avons inventés, nous arrivons à court d’alibis. Les feuilles ensanglantées répandues dans ces rues pavées signifient-elles que nous avons perdu du temps ?

Notre monde meurt à petit feu vois-tu, je n’ai plus de temps à perdre. Quand les océans recouvriront les terres et que les hommes ne seront plus, nous trouverons un espace dans le temps, un espace dans le temps au-delà du soleil, un espace dans le temps qui nous appartiendra.

Mais pour l’instant il est temps de courir, il est temps de courir ! Cours – est-ce donc notre destin ? Cache-toi – la liberté est à nous tant que nous fuirons. Je ne peux pas te dire où le voyage se terminera, mais je sais par où commencer.

En attendant nous ferons notre lit dans une voiture abandonnée, avec un matelas de feuilles mortes et une couverture d’étoiles, nous veillerons sous les arbres. Nous regarderons les immeubles revenir à la poussière, seuls au monde dans l’espace-temps, il n’y a rien ici mais ce qui est là est à toi et à moi.

© Composition réalisée par moi (mari6s) sans rémunération quelle qu'elle soit, à partir des chansons citées ci-dessus, dont les droits appartiennent à leurs auteurs, compositeurs et interprètes respectifs. Si vous le citez, merci de préciser que j'en suis l'auteure, ainsi que les droits cités précédemment, et d'inclure un lien vers mon blog.

Notes de traduction :

« Losing my religion » dans la chanson de R.E.M. vient en fait d’une expression utilisée principalement au Sud des États-Unis, qui signifie qu’on est à bout, en colère, ou que l’on jure (l’idée de départ venant de l’interdiction religieuse de jurer et de blasphémer).

Choix qui pourrait vous surprendre : j’ai traduit « close our blinds » par « fermer les yeux et les volets ». « Blinds » ici signifie stores, mais je trouvais particulièrement marquante dans la chanson le jeu de mot, volontaire ou involontaire, sur « blind », aveugle, qui me rappelle toujours « turn a blind eye » (fermer les yeux, faire semblant de ne rien voir). J’ai donc choisi de traduire comme je pouvais cette idée.

J’ai choisi de traduire « bloodied sheets » par « des feuilles ensanglantées », même si « sheet » tout seul signifie plus souvent « draps »… Je ne sais pas quelle était l’idée de départ, mais je visualisais plus facilement des papiers s’envolant dans la rue.