Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 22 octobre 2016

Puzzle 44 : Hold On to the Beat of Breathing (spécial Regina Spektor)

En ce moment, j'écoute beaucoup Regina Spektor, c'est presque une obsession... Et à force de m'identifier ou de tomber en pâmoison devant presque une strophe sur deux, je me suis dit que cela mériterait bien un puzzle de chansons spécial rien que pour elle.

Et peut-être même que j'en ferai un autre ensuite avec les chansons que je n'ai pas pu placer ici.

Chansons utilisées (toutes de Regina Spektor) :

Blue Lips

Eet

Folding Chair

One More Time With Feeling

Machine

Two Birds

You took a step but then felt tired, you said, "I'll rest a little while". But when you tried to walk again, you weren’t a child. It's like forgetting the words to your favorite song, you can't believe it; you were always singing along. It was so easy and the words so sweet, you can't remember; you try to move your feet. But every time the tide comes in to take you home, you get scared and you’re just sitting here alone.

Hold on, one more time with feeling…

Your stitches are all out, but your scars are healing wrong. You spend half of your life trying to fall behind, you're using your headphones to drown out your mind. You thought by now you'd be so much better than you are, you thought by now they'd see that you had come so far.

Try it again, yes, try to feel the beat…

And all the people hurry fast, real fast and no one ever smiles, and the misery inside their eyes is synchronized and reflected into yours. And no one saw and no one heard, they just followed the lead… Everything's provided, consummate consumer… They smiled real wide for the camera lenses as they made it past the enemy lines just to become enslaved in the assembly lines.

They’re never going to let go of that wire, they say that they will, but they are just liars.

Hold on, one more time with feeling… It was so easy and the words so sweet, you can't remember; you try to feel the beat… Try it again, breathing's just a rhythm.

puzzle,chanson,chansons,songs,song,regina,spektor,poésie,poetry,poem,poème,medley,mash-up,mix,mélange,compo,composition
Image libre de droits de Ryan McGuire

Tu as avancé d’un pas, puis t’es senti fatigué, tu t’es dit « Je vais me reposer un court instant ». Mais quand tu as tenté de marcher à nouveau, tu n’étais plus un enfant. C’est comme d’oublier les paroles de ta chanson préférée, tu n’arrives pas à y croire ; tu l’as chantée si souvent. Elle était si facile et les paroles, si douces, tu n’arrives pas à t’en souvenir ; tu essaies de bouger les pieds. Mais à chaque fois que la marée monte pour t’emmener chez toi, tu prends peur et tu restes seul, assis là.

Accroche-toi, une fois de plus, on y croit…

Tes points de suture sont partis, mais tes plaies cicatrisent mal. Tu passes la moitié de ta vie à essayer de te laisser distancer, tu utilises tes écouteurs pour ne pas entendre tes pensées. Tu croyais que maintenant, tu irais tellement mieux que ça, tu croyais que maintenant, ils verraient tous comme tu as progressé.

Essaie à nouveau, oui, essaie de sentir le rythme…

Et tout le monde va vite, tellement vite et personne ne sourit jamais, et la détresse dans leurs yeux se synchronise et se reflète dans les tiens. Et personne n’a vu, personne n’a entendu, ils suivent simplement les instructions… Tout est fourni, consommateur accompli… Ils ont souri avec les dents pour les objectifs photo en s’affranchissant des chaînes ennemies pour être réduits en esclavage dans les chaînes de montage.

Ils ne lâcheront jamais ce fil, ils disent qu’ils vont le faire, mais ce ne sont que des menteurs.

Accroche-toi, une fois de plus, on y croit… C’était si facile et les paroles si douces, tu ne te souviens pas ; tu essaies de sentir le rythme… Essaie à nouveau, respirer n’est qu’un rythme à prendre.

© Composition réalisée par moi (mari6s) sans rémunération quelle qu'elle soit, à partir des chansons citées ci-dessus, dont les droits appartiennent à leurs auteurs, compositeurs et interprètes respectifs, ici principalement Regina Spektor. Si vous le citez, merci de préciser que j'en suis l'auteure, ainsi que les droits cités précédemment, et d'inclure un lien vers mon blog. Je suis également l'auteure de la traduction libre.

Écrire un commentaire