Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi 18 novembre 2008

J'ai vu... Veronica Mars saison 2

Enfin, la saison 2 de Veronica Mars en DVD!!! Je l'ai reçue vendredi 14 et viens de la finir aujourd'hui (mardi 18)...

Veronica Mars est une de ces séries qui ne passent jamais le soir, seulement en journée, parfois à des horaires bizarres... Je ne l'ai donc vraiment découverte que cet été, avec la sortie en DVD de la saison 1. Résultat: je suis complètement accro.

Un résumé pour ceux qui ne connaissent pas la série: Veronica est une lycéenne à Neptune, une ville où la moitié de la population est milliardaire, et l'autre travaille pour ceux-ci... Son père était sherif, jusqu'au jour où sa meilleure amie (et soeur de son petit-ami) Lilly est assassinée. Il soupçonne le père de celle-ci, PDG d'une grande entreprise et très apprécié, ce qui lui vaut d'être démis de ses fonctions, et les amis de Veronica lui tournent le dos...

Toute la première saison, Veronica tente de survivre dans un environnement franchement hostile grâce à son sens de la répartie bien aiguisé, tout en aidant son père à l'agence de détective qu'il a créé, enquêtant sur diverses affaires mais aussi, en secret, sur la mort de Lilly, car elle ne croit pas que l'homme qui attend son exécution pour ce meurtre dans le couloir de la mort, soit réellement coupable.

Sans spoiler sur la saison 1, disons simplement que le vrai coupable est démasqué dans le dernier épisode. La réputation de la famille Mars est donc rétablie au début de la saison 2.

Mais Veronica va découvrir qu'il n'est pas si simple de redevenir "normale", encore moins quand un bus scolaire explose alors qu'elle aurait dû être à bord...

veronica mars saison 2.jpg

Une excellente saison, des épisodes extra, la même recette que pour la 1ère saison: des enquêtes bien ficelées, des personnages secondaires convaincants, une mise en scène et une façon de filmer originales, et des dialogues extraordinaires (que je vous conseille, si vous le pouvez, d'écouter en anglais...)

Comme dans la saison 1, une enquête principale joue le fil conducteur pour toute la saison, et chaque épisode est composé de petites enquêtes. Et puis les évènements de la saison 1 viennent se mêler de tout ça...

On a toutes les pièces du puzzle en main, comme la détective, mais arriverez-vous à tout mettre en place avant elle?

texte de MOI - le 18-11-08

mardi 18 novembre 2008 Publié dans J'ai vu j'ai lu j'ai entendu... | Commentaires (1) |  Facebook | |

mardi 11 novembre 2008

J'ai vu... Nicolas le Floch

Une série télé française qui ne copie pas bêtement une série américaine existante? (je n'ai rien contre les copies, il y en a des très bien, mais bon... un peu d'originalité ne peut pas faire de mal...) Eh bien oui, je confirme, ça existe.

Cette série basée sur les romans de Jean-François Parot (dont, j'avoue, je n'ai jamais lu qu'un extrait, et encore, en cours de français donc presque contre mon gré), met en scène les enquêtes d'un commissaire de police, Nicolas le Floch, à l'époque de Louis XV (celui entre Louis XIV, le Roi Soleil, et Louis XVI, celui qui a perdu la tête à la Révolution), plus précisément vers 1760 et quelques.

Nicolas le Floch est un enquêteur talentueux qui croit plus aux preuves qu'à la "question", monnaie courante à l'époque. Il est aussi marquis de Ranreuil, titre hérité de son père qui l'a reconnu tardivement. Il résout des affaires criminelles pour le lieutenant général de police, Monsieur de Sartine.

J'ai vu les quatre premiers épisodes, qui constituent les deux premières enquêtes: l'Homme au ventre de plomb, et l'Enigme des Blancs-Manteaux. D'autres sont en préparation.

Je ne peux vous dire s'ils sont fidèles aux livres puisque je n'en ai pas lu en entier (même si je vais peut-être m'y mettre), mais j'ai en tout cas été conquise. Tout est très réaliste, et le langage, qui se veut le plus proche du parler de l'époque, et tout en se comprenant très bien, nous transporte dans le passé.

nicolas le floch.jpg

En résumé, une excellente série. Intrigues bien ficelées, mise en scène très convaincante et bon jeu d'acteurs - qui réussissent à faire vivre le "vieux français" et à se rendre proches de nous.

texte de MOI

lundi 03 novembre 2008

J'ai lu... Le prochain truc sur ma liste (Jill Smolinski)

La vie de June est loin d'être désastreuse. Mais elle n'est pas parfaite non plus. Elle est comme nous tous, pas toujours très courageuse, parfois trop timide, souvent découragée...

Un jour, elle a un accident de voiture avec une jeune fille tout juste rencontrée, Marissa, qui meurt alors que June n'a que des égratignures. Dans ses affaires, elle trouve une liste de 20 choses qu'elle s'était données à faire avant son 25ème anniversaire.

June, dont les seules listes consistaient à "passer au pressing" ou "aller à la gym", décide de réaliser celle de Marissa à sa place, pour une myriade de raisons comprenant l'envie de faire quelque chose de sa vie, le sentiment de culpabilité par rapport à la mort de la jeune fille, et le désir de susciter l'admiration du frère de celle-ci (qui est tout à fait à son goût...)

Et la voilà embarquée dans une drôle d'aventure. Elle devra, entre autres, passer à la télé, courir un 5000 mètres, embrasser un inconnu et changer la vie de quelqu'un...

Ce ne serait qu'un petit roman bien sympathique, sans autre prétention que de nous distraire (et ce pari est réussi haut la main), si l'auteure n'évitait pas en plus une conclusion trop évidente pour nous surprendre jusqu'à la fin...

Drolissime, rafraîchissant, cette histoire nous fait comprendre qu'un peu de fantaisie ne peut que rendre la vie plus belle... Et vous donnera sans doute envie d'écrire une liste pas ordinaire, vous aussi (la mienne est en cours ;p...)

Le prochain truc sur ma liste.jpg

L'extrait (chapitre 1):

"Si je mourais maintenant, quelle serait ma nécrologie? June Parker, petite amie par intermittence, employée sans histoire et élève velléitaire tout au long de sa vie, morte en attendant qu'il se passe quelque chose. Elle laisse derrière elle un paquet de chaussettes neuves, cet achat représentant sa plus belle réussite parmi les "choses à faire" rayées sur son pense-bête."

vendredi 24 octobre 2008

J'ai vu et entendu... Cabrel en concert

Hier soir, j'ai vu Cabrel en concert à Clermont-Ferrand. Surprise que nous a faite mon père - et qu'il s'est fait par la même occasion, car il ne s'en est souvenu que dans l'après-midi... Oui bon ben c'est mon père quoi...

Francis Cabrel est un des chanteurs préférés de ma mère, et moi et mon frère l'aimons bien aussi - j'avais adoré son dernier album que j'écoute encore en boucle...

Nous sommes arrivés au Zénith de Clermont en cours de première partie, qui n'était pas indiquée sur nos billets... Dommage, on n'a entendu que les dernières chansons de Marie Cherrier, que je connaissais déjà un peu et que mes parents et mon frère ont découverte.

Une jolie voix bien particulière et une plume bien affutée - j'aime particulièrement sa chanson Les baleines, et aussi (mais je ne l'ai pas entendue hier) C'est pas d'ma faute.

Puis Cabrel arrive. Avec une ponctualité remarquable, 20h30 précises.

Que vous dire? C'est difficile de décrire un concert. Les chansons étaient toutes très chouettes, très bien jouées - j'ai adoré La corrida, avec l'accordéon surtout. Et le public était très bien lui aussi, nous avons repris en coeur Petite Marie, et tout à la fin, Je l'aime à mourir.

Et puis il y avait les chansons de son dernier album. Avec notamment Mademoiselle l'aventure, très jolie chanson dont l'arrangement des lumières sur la scène était génial. Et aussi Les cardinaux en costume, Le chêne liège...

Et, j'ai un peu honte mais j'avoue, j'ai découvert une chanson de Cabrel que je ne connaissais pas: Bonne nouvelle, là aussi très bien chantée et jouée...

Alors voilà pour le compte-rendu. Si vous les avez ratés en concert, rattrapez-vous avec leurs albums: Des roses et des orties, de Francis Cabrel, et Alors quoi, de Marie Cherrier!

texte de MOI

dimanche 12 octobre 2008

J'ai vu... Stargate Continuum

Le dernier des deux films tournés pour clore la série Stargate SG-1.

On retrouve donc l'équipe SG-1 pour une aventure dans le plus pur esprit de la série, avec des retours dans le temps et tout le toutim. On y retrouve même le Général O'Neill assez brièvement.

Tout commence lors de la cérémonie d'extraction du symbiote du tout dernier goa'uld, le dernier des clones de Baal, ou du moins c'est ce qu'on croit.

Car l'horrible Baal, devant l'évidente déroute des goa'uld, décide de jouer avec le fil du temps au nom du principe: on efface tout et on recommence. En se donnant l'avantage de tout s'avoir à l'avance, bien entendu.

Ce qui donne quelques aberrations comme la perte de la porte des étoiles dans la nouvelle réalité, Teal'c en primat de Baal et la belle Ketesh (le goa'uld hôte de Vala) en compagne de ce dernier...

Et qui va encore devoir sauver la planète? Je vous laisse deviner!

Stargate Continuum.jpg

Un excellent film, qui peut se regarder sans avoir suivi la série, bien que cette simple possibilité est incompréhensible pour la grande fan que je suis.

texte de MOI

dimanche 12 octobre 2008 Publié dans J'ai vu j'ai lu j'ai entendu... | Tags : film, cinéma, dvd, stargate, sg-1, continuum | Commentaires (5) |  Facebook | |

vendredi 03 octobre 2008

J'ai entendu... This is the life (Amy MacDonald)

Mon coup de coeur du moment côté musique: l'album This is the life, d'Amy MacDonald.

Disponible sur Deezer, pour l'écouter en ligne.

This is the life.jpg

Un album un peu atypique, entre pop, folk, parfois un petit côté rock... Des paroles vraiment magnifiques, très inspirées, qui me parlent beaucoup.

Une artiste de 21 ans, qui écrit ses chansons, avec une jolie voix et son petit accent écossais...

Vous avez peut-être déjà vu le clip de This is the life, il y a des tas d'autres superbes chansons à découvrir, comme Youth of today ou The footballer's wife...

Je conseille à ceux qui ne sont pas trop forts en anglais d'essayer de comprendre avec les paroles ou, au pire, la traduction, ça en vaut vraiment le coup.

L'extrait: The footballer's wife, refrain

And the footballer's wife Tells her troubles and strife
I just don't care, in the end, Who is she to pretend
That she's one of them, I don't think so

And the girl from that show, Yes the one we all know
She thinks she's some kinda star, Yes you know who you are
I don't think so, I don't think so

texte de MOI

samedi 27 septembre 2008

J'ai lu... Un lieu incertain (Fred Vargas)

Nouvelle rubrique pour parler des ouvrages du cinéma, de la littérature ou de la musique qui m'ont passionnée, émue, fait rêver...

Et l'oeuvre du jour est... UN LIEU INCERTAIN, de Fred Vargas.

Un lieu incertain.jpg

Une autre enquête pour l'atypique commissaire Jean-Baptiste Adamsberg. Qui commence à Londres, se poursuit en France et l'emmènera jusqu'en Serbie.

Des pieds découpés, des histoires de vampires et le désormais légendaire et toujours aussi étrange talent d'Adamsberg pour tout résoudre sans faire appel à une quelconque logique reconnaissable par nous, pauvres mortels...

Très agréable à lire, hilarant par moments, peut-être le meilleur des Fred Vargas jusqu'ici, ce qui n'est pas peu dire.

Si vous aimez déjà sa série autour d'Adamsberg (Pars vite et reviens tard, L'homme à l'envers, L'homme aux cercles bleus...), jetez-vous sur ce nouveau tome. Et si vous ne connaissez pas, dépêchez-vous de rattraper ça, malheureux!

L'extrait: chapitre 1

"Il était d'accord pour aller voir Londres, sentir si la Tamise avait la même odeur de linge moisi que la Seine, écouter comment piaillaient les mouettes. Il était possible que les mouettes piaillent différemment en anglais qu'en français. Mais ils ne lui en laisseraient pas le temps."

texte de MOI