Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi 27 mai 2015

En six mots (six-word memoirs) : Losing people

Two sad clowns, one I knew.

Did you think we wouldn't worry?

Indian-accented jokes I'll hear no more...

Accidents with no notes, but doubts.

Used to think life made sense.

They almost killed my best friend.

elephant, éléphant, cimetière, graveyard, goodbye, aurevoir, adieu, deuil, mourning, loss, losing, perdre, perte, proche, loved
Photo : LinRuPhotography

Tous mes six-word memoirs : ici

Déjà publiés sur ce blog :
Divers
Deuils & épreuves

Colère
Regrets
Météo
Happiness Prescription

Away from Home
Décisions & actions
Where is my mind?

Ras-le-bol
Au boulot
Péchés mignons
Life is easy, life is hard
Significant others & co

Au boulot 2

mercredi 13 mai 2015

En six mots (six-word memoirs) : Au boulot 2

Need more than one day off.

So many deadlines stress's on strike.

Hard to delegate to unskilled coworkers.

Juggling with group projects and deadlines.

Questions emailed, one answered, start again.

Getting better at listening to complaints.

Fotolia_24908472_XS.jpg

  Déjà publiés sur ce blog :
Divers
Deuils & épreuves

Colère
Regrets
Météo
Happiness Prescription

Away from Home
Décisions & actions
Where is my mind?

Ras-le-bol
Au boulot
Péchés mignons
Life is easy, life is hard
Significant others & co

samedi 18 avril 2015

Description n°31 : Pique-nique urbain

Je renoue avec la tradition des descriptions de passage après une longue interruption. Pas sûr que j'en publie d'autres avant longtemps, je ressens moins le besoin de m'exercer à la description qu'à l'époque où je les avais lancées et n'y reviens donc qu'au gré de scènes qui me marquent.

55 mots. Enjoy !

description, passage, décrire, pique-nique, urbain, ville, fleuve, rivière, eau, bord
Berges de la Seine (© mari6s)

Au bord du fleuve, oasis en cœur de ville, un homme assis sur un muret. Chapeau de cow-boy et pantalon de costume, il finit son déjeuner. Sac à pique-nique noir chic, reflet doré d’une bouteille de champagne presque vide. Les paroles d’une chanson folk s’évadent d’un petit poste radio et s’émiettent au gré du vent.

samedi 04 avril 2015

En six mots (six-word memoirs) : Significant others & co

Recurrent dreams of lost ones bittersweet.

Unsentimental friend's attentions mean the world.

Trivial intervention intruding on kleenex moment.

Straight parents can defy gender roles.

You've no right to miss me.

And yet I miss you anyway.

togetherness, together, ensemble, famille, ami, family, friend, comfort, réconfort, complicité, deer, cerf, faon, biche
Togetherness par pagan-live-style

Mes autres six-word memoirs : ici.

Déjà publiés sur ce blog :
Divers
Deuils & épreuves

Colère
Regrets
Météo
Happiness Prescription

Away from Home
Décisions & actions
Where is my mind?

Ras-le-bol
Au boulot
Péchés mignons
Life is easy, life is hard

D'autres suivront bientôt ;)

samedi 21 mars 2015

Poème : Ne t'en fais pas

Tout ira bien, ne t’en fais pas
Oui je sais bien que rien ne va
La mort vole et la vie déchire
On oublie le meilleur, ne reste que le pire

On fait avec ou plutôt sans
On continue, presque comme avant
Mais la joie, l’envie n’y est pas
Un jour, un jour tout ira bien, ne t’en fais pas

La douleur s’estompe, se fait rare
Reste le vide, comme une barre
Tout est couvert d’un voile étrange
Comme si tout avait perdu de son importance

Tout ira bien, ne t’en fais pas
On n’accélère pas ces choses-là
Et puis un jour on s’aperçoit
Que le fardeau perd de son poids
Tout ira bien, ne t’en fais pas

cat, mentor, comfort, réconfort, consoler, chat, chaton, kitty

© mari6s 7/03/2015
Si vous citez ce poème, merci de préciser que j'en suis l'auteure et d'inclure un lien vers mon blog.

samedi 14 mars 2015

En six mots (six-word memoirs) : Life is easy, life is hard

Won't melt away with my appetite.

Feelings over matter, mind under water.

Hopefully all hope is not lost.

                   Friends make life easier, harder, lovelier.

Nearly killed bedmate. Fortunately(?), a teddybear.

Good company for fastest gift-shopping ever.

montgolfière, balloon, sky, ciel, nuage, cloud

Mes autres six-word memoirs : ici.

Déjà publiés sur ce blog :
Divers
Deuils & épreuves

Colère
Regrets
Météo
Happiness Prescription

Away from Home
Décisions & actions
Where is my mind?

Ras-le-bol
Au boulot
Péchés mignons

D'autres suivront bientôt ;)

mercredi 25 février 2015

En six mots (six-word memoirs) : Péchés mignons

Hello stress tears my old friends...

Do read too much into it.

Love without dating, please. I'm allergic.

My therapy: couch, no shrink, reading.

Seven sins are not nearly enough!

Crush went down like a soufflé.

diable, ange, épaule, conseil, diablotin, angelot

Mes autres six-word memoirs : ici.

Déjà publiés sur ce blog :
Divers
Deuils & épreuves

Colère
Regrets
Météo
Happiness Prescription

Away from Home
Décisions & actions
Where is my mind?

Ras-le-bol
Au boulot

D'autres suivront bientôt ;)

samedi 07 février 2015

En six mots (six-word memoirs) : Au boulot

Exams soon. Reading romance, writing poems.

Actually breaking even on this internship!

         Managing nice, unknowingly incompetent people, hell.

Translation? Nah, just reviewing bad English.

Writing hypocritical essay to get A.

Skilled for enslavement by our company?

keep calm, exam, enjoy, examen

Mes autres six-word memoirs : ici.

Déjà publiés sur ce blog :
Divers
Deuils & épreuves

Colère
Regrets
Météo
Happiness Prescription

Away from Home
Décisions & actions
Where is my mind?

Ras-le-bol

D'autres arrivent bientôt ;)

samedi 07 février 2015 Publié dans En six mots, Mes écrits | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 28 janvier 2015

Poème : Marianne et Charlie

Un poème rédigé les 22 et 23 janvier, qui m'a été inspiré par les événements récents. J'ai ressenti le besoin de retourner aux racines pour comprendre (et expliquer) ce qui dans mon histoire familiale a façonné mon point de vue sur les religions et la laïcité.

J'en profite pour expliquer la fin du poème : je ne me sens pas vraiment républicaine, je suis plutôt démocrate dans l'âme (je suis d'ailleurs pour une démocratie plus directe ou au minimum vraiment représentative), et j'applique à la politique la même méfiance qu'à la religion en ce qui concerne l'allégeance inconditionnelle à un groupe. La République, ça ne me parlait donc pas trop. Mon prénom, Marianne, je ne l'associais pas au symbole de la République (sauf dans mes souvenirs de plaisanteries d'école primaire). Patriote, je ne le suis pas pour deux sous. Ce qui n'empêche pas que je me sente française, et ces derniers temps, fière d'être française, car même si certaines réactions m'ont déçue, dans l'ensemble j'ai été agréablement surprise.

crayon, guidant, peuple, rassemblement, république, nation, stéphane, mahé, reuters, le crayon guidant le peuple, tableau, drapeau, statue
                                                                                        Stéphane Mahé (Reuters)

Familles catholiques tranquilles
Du côté de mes grands-parents,
Tous croyants, plutôt pratiquants,
Ceux des villes comme ceux des champs.
Études scientifiques pour mes parents
Avec leur foi tranquillement,
Sans faire de bruit, sans faire de vent,
Ils ont éduqué leurs enfants.

Tant de livres à la maison,
Dicos, magazines, romans,
Des qui expliquent les religions,
Des qui expliquent l’évolution.
Baptisée mais sans communion,
L’église seulement de temps en temps,
Avec Dieu notre relation
N’a pas besoin de démonstration.

Remue-méninges adolescent ;
Amie agnostique, échanges passionnants,
Je me fabrique mes convictions.
Symbolique, la résurrection ?
Quand je l’annonce à mes parents,
Ils me disent que pour eux aussi.

Puis remue-méninges pour mon frère,
Il lit la Bible, le Coran,
Il farfouille sur la webosphère
Et nous annonce qu’il est athée.
Quelques discussions animées ;
Sans Dieu aussi, dur d’être tolérant.

Mais l’amour dépasse les religions ;
L’intelligence, les traditions.
Ma grand-mère à quatre-vingt ans
Sait dire quand elle trouve les papes cons
D’interdire toute contraception
Quand le monde en souffre tellement.

Et puis un jour, Charlie Hebdo.
J’entends tant parler de blasphème
Chez presque toutes les religions,
Et voilà que je comprends
Pour quelles valeurs ils se battaient ;
Je comprends la chance que j’ai,
Moi, pas tellement républicaine,
Que mes parents m’aient élevée... Marianne.

crayon, guidant, peuple, rassemblement, république, nation, martin, argyroglo, tableau, drapeau, statue
                   Martin Argyroglo (photographe indépendant)

mercredi 21 janvier 2015

En six mots (six-word memoirs) : Ras-le-bol

Some people just can't follow instructions.

Leave a message and leave off!                                  

Can't hang up in real life.

Don't put words in my mind!                        

My choices don't necessarily challenge yours!

        Don't blame me for your insecurities.

can't hear you, cookiemonstah
I can't hear you by cookiemonstah

Mes autres six-word memoirs : ici.

Déjà publiés sur ce blog :
Divers
Deuils & épreuves

Colère
Regrets
Météo
Happiness Prescription

Away from Home
Décisions & actions

Where is my mind?

D'autres arrivent bientôt ;)

mercredi 21 janvier 2015 Publié dans En six mots, Mes écrits | Commentaires (0) |  Facebook | |