Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 11 octobre 2014

Citations en image 3

citation, nietzsche, upset, lie, believe, lied, mensonge, mentir, croire

citation, lee ann womack, womack, chanson, song, dance, danse, danser, hope, sit it out

mercredi 16 juillet 2014

Photos de Lille 2

vauban, citadelle, parc, jardin, parc de la citadelle, pont, citadelle vauban
Citadelle de Lille

DSC08648.JPG
Notre-Dame-de-Pentecôte

vauban, citadelle, parc, jardin, parc de la citadelle, pont, citadelle vauban
Parc de la Citadelle

lille, rue, vieux lille
Rue du Vieux Lille

moulin, or, moulin d'or
Moulin d'or

spectacle, rue, place, théâtre, opéra, lille, percu, percussion, danse
Spectacle de percu et danse devant l'opéra

DSC08607.JPG
Ornements

porte, paris, porte de paris, lille
Porte de Paris

mercredi 16 juillet 2014 Publié dans Dans ma vie..., Mes images et créations, Photos | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 28 juin 2014

Photos de Lille

deûle, canal, rivière, fleuve, berge, lille
Canal de la Deûle

lille, place, place du théâtre, opéra, clocher, poste
Poste et Opéra de Lille

rue, clef, clé, rue de la clef, lille, vieux lille
Rue de la Clef

musée, palais, beaux-arts, palais des beaux-arts, lille, escalier
Palais des Beaux-Arts de Lille

piscine, roubaix, musée, piscine de roubaix, sculpture, vitrail, eau, bassin, pool, swimming pool, museum
La Piscine de Roubaix (musée d'art et d'industrie)

monument, mort, monument aux morts, cérémonie, militaire, pompier, médaille, medal, ceremony, firemen, soldiers, military, war memorial, memorial
Remise de médaille devant le Monument aux morts

chaire, église, sculpture, bois, lion, ailé, ailes, wing, wood, pulpit, church
Détail de la chaire de l'église Saint-Maurice

grand-place, grand'place, grand, place, lille
Grand'Place

samedi 28 juin 2014 Publié dans Dans ma vie..., Mes images et créations, Photos | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 18 juin 2014

Tryptique Réécrire le monde - Repeindre la réalité - Rebroder la vie

Voici trois dessins offerts à mes parents et à ma grand-mère pour la fête des Mères, la fête des Pères et l'anniversaire de mon père, et l'anniversaire de ma grand-mère. J'ai d'abord eu l'idée du premier (croquis fait en cours ;p) puis alors que je cherchais l'inspiration pour mon père et ma grand-mère, j'ai eu envie de prolonger le concept.

Respectivement : stylo encre et aquarelle ; gouache ; crayons de couleur et stylo encre.

réécrire, monde, rewrite, rewriting, write, writing, world, écrire, écriture, changer, changement, change, planète, globe, planet, Earth, Terre

peindre, repeindre, réalité, pinceau, arc-en-ciel, soleil, nature, peinture, paint, repaint, reality, brush, rainbow, sun

rebroder, broder, coudre, vie, arbre, arbre de vie, fleur, feuille, aiguille, bobine, embroider, life, tree of life, tree, leaf, flower

mercredi 18 juin 2014 Publié dans Dessins et graphismes, Mes images et créations | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 28 mai 2014

Citations en image 2

growth, for, the, sake, of, growth, is, the, ideology, of, the, cancer, cell, edward, abbey, citation

citation, you, cannot, blame, the, sun, for, not, shining, at, night, georgian, proverb, sunset, beach

2012

samedi 17 mai 2014

Puzzle de chansons n°16 : Finding love with someone who’s loving me

Is this what you wanted? Is this what you needed? Or is it none of my business? I guess it’s funnier from where you’re standing, cause from over here I missed the joke. Sometimes you find love with someone who’s busy loving someone else, but just because they can’t feel it too doesn’t mean that you have to forget. I realized some time ago that I would have to let you go, and my dreams all fade away. But now I'm saving all my loving for someone who's loving me.

Never Let Me Go (Santiago Laserna)
She’s Not Me Part 2 (Zara Larsson)
Clown (Emeli Sande)
Stupid (Meghan Tonjes)
The Call (Regina Spektor)
The Truth (Handsome Boy Modeling School)
Burn My Shadow (Unkle)

I Will Survive (Gloria Gaynor)

burning paper (lighter) brûler papier (briquet) Busy loving someone else.jpg

Adaptation en français :

Est-ce ce que tu voulais ? Ce dont tu avais besoin ? Ou peut-être que cela ne me regarde pas ? Il faut croire que c’est plus drôle quand on est à ta place, car d’ici l’humour m’a échappé. Parfois on trouve l’amour avec quelqu’un qui est occupé à aimer quelqu’un d’autre, mais ce n’est pas parce que les sentiments ne sont pas partagés que l’on doit forcément tout oublier. Je me suis aperçue il y a déjà un moment que j’allais devoir passer à autre chose, et tous mes rêves disparaissent. Mais maintenant je réserve tout mon amour à quelqu’un qui m’aime en retour.

samedi 10 mai 2014

Citations en image

anne, brontë, he, who, dares, not, grasp, the, thorn, should, never, crave, the, rosecitation, image, any, fool, can, know, the, point, is, to, understand, einstein, albert

2013

mercredi 30 avril 2014

Poème : You can close your eyes now

Cela faisait fort longtemps que je n'avais plus écrit de poème. En voici un en hommage à ma petite Éva qui laisse un grand vide chez nous (pour plus de photos d'elle, cliquez ici). J'en ai d'abord écrit la version anglaise, puis l'ai adapté en français.

Je l'ai écrit en pensant à son dernier soir. J'étais rentrée de Paris dans l'après-midi et elle semblait encore à peu près en forme, mais le soir son état s'est aggravé et nous avons senti qu'elle ne s'en remettrait probablement pas. Je crois que d'une certaine façon elle a attendu mon retour pour partir en paix, et je suis heureuse d'avoir pu lui dire au-revoir avec toute ma famille. C'est la première fois dans ma vie que j'ai pu accepter qu'un être cher (et quoiqu'en pensent certains, pour moi mes animaux font partie de la famille) avait vécu sa vie, et consciemment décider de ne pas essayer de le retenir.

DSC07588.JPG

We’ll be okay, you can close your eyes now
I want to be selfish, ask you to stay
Convince you to hold on for one more day
But I can see the strain and so I know
That I have to be strong and let you go

The tears are flowing but I won’t make a sound
Of course I’m still hoping, maybe I’m wrong
But this tastes like an end, like it won’t be long
And I want you to know that I understand
Just take your time, I’ll be holding your hand

Your eyes holding mine still look so full of life
But I can tell that every breath costs you
That your whole body is abandoning you
Imagining you gone hurts like a knife
But your pain is worse and too high a price

Go ahead and sleep, you can close your eyes now
If you awake we’ll see you tomorrow
And if you don’t you’ll still be in our hearts
In our memories even though we’re apart
We’ll be okay, you can close your eyes now

Eva (17).JPG

Tout ira bien, tu peux fermer les yeux
Je voudrais être égoïste et te retenir
Te convaincre de rester encore un petit peu
Mais je vois ta douleur et je vois qu’elle empire
Il faut que je sois forte pour te laisser partir

Les larmes coulent mais je ne crierai pas
Bien sûr j’espère encore - peut-être que j’ai tort
Mais je sens la fin arriver à grand pas
Et je veux que tu saches que je comprends
Je reste à tes côtés, alors prends tout ton temps

Tes yeux dans les miens semblent encore pleins de vie
Mais chaque respiration te laisse affaiblie
Ton corps tout entier semble t’abandonner
Et même si ton départ nous laisse anéantis
Ta souffrance est un prix bien trop lourd à payer

Dors mon amie, tu peux fermer les yeux
Si tu dois les rouvrir je te dis à demain
Et sinon rassure-toi nous n’oublierons rien
Tu seras dans nos cœurs toujours en tout lieu
Tout ira bien, tu peux fermer les yeux

mercredi 30 avril 2014 Publié dans Dans ma vie..., Mes écrits, Photos, Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 26 avril 2014

Photos de perruches

Comme promis voici des photos de nos nouvelles calopsittes Fauvette et Calio. Nous avons acheté Fauvette en animalerie après la mort de notre cher Grisou (ici) et nous ne renouvellerons pas l'expérience - l'animalerie ignorait jusqu'à l'âge de ses perruches, et Fauvette avait probablement au moins deux ou trois ans au lieu de quelques mois dans l'idéal. De plus l'environnement n'était pas optimal pour l'éveil des perruches, et pendant des mois Fofo ne chantait pas, ne parlait pas, ne jouait pas, se baladait à peine dans sa cage.

Elle a néanmoins offert une deuxième jeunesse à Jaunette, mais sa santé avait toujours été fragile et elle a rejoint son vieil ami Grisou quelques mois plus tard. Nous avons encore une fois décidé d'adopter rapidement une autre perruche pour ne pas laisser Fofo toute seule, mais cette fois nous sommes passés par le Bon Coin et avons trouvé un particulier qui élève des oiseaux non loin de chez nous. Nous avons choisi Calio, une perruche de trois mois très dynamique.

Les deux compères se sont tout de suite bien entendu même s'ils se disputent parfois les meilleures places de la cage. De plus, au bout de quelques mois la bonne humeur de Calio a commencé à dépeindre sur Fofo qui est devenue plus aventureuse et bavarde, même si elle n'est pas aussi active que Calio l'acrobate.

caliopsitte, perruche, oiseau, volière
Calio

caliopsitte, perruche, oiseau, volière
Fauvette

caliopsitte, perruche, oiseau, volière
Tentative d'apprivoisement.

caliopsitte, perruche, oiseau, volière

caliopsitte, perruche, oiseau, volière
Calio se balance !

caliopsitte, perruche, oiseau, volière

samedi 26 avril 2014 Publié dans Mes images et créations, Photos | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 23 avril 2014

Puzzle de chansons n°14 : Rights that I did Wrong & the Price to Pay

There’s nothing I’d take back, but it’s hard to say there’s nothing I regret; in another world, you could tell the difference. I should have spoken up, I should have proudly claimed it... but I’m too tired to fight. I hurt myself today to see if I still feel; I focus on the pain, the only thing that’s real. Remember rights that I did wrong, and sleep won’t come so easily anymore. Conceal, don't feel, don't let them know – well now they know. There’s a price to pay and a consequence, and you judge me for falling. But if I close my eyes, does it almost feel like nothing changed at all?

Silhouettes (Of Monsters And Men)
Any other world (Mika)
The mess I’ve made (Parachute)
Come wake me up (Rascal Flatts)
Hurt (Johnny Cash)
Same mistake (James Blunt)
Carry me out (Ally Rhodes)
Let it go (Frozen)
All the rowboats (Regina Spektor)
Burn my shadow (Unkle)
Pompeii (Bastille)

Puzzle 14 Rights that I did Wrong & the Price to Pay.png
montage mari6s à partir d'une photo de street art prise à Montmartre en mars 2014

Adaptation en français:

Il n’y a rien que je ferais différemment, mais je ne peux pas dire que je n’ai aucun regret ; dans un autre univers, on verrait la distinction. J’aurais dû me défendre, j’aurais dû l'affirmer fièrement… mais je suis trop fatiguée pour me battre. Je me suis fait du mal hier pour voir si je peux encore le ressentir ; je me concentre sur la douleur, la seule chose qui existe vraiment. Je me remémore les bonnes choses que j’ai gâchées, et le sommeil ne m’étreint plus aussi facilement désormais. Dissimuler, ne rien ressentir, ne pas leur laisser voir – trop tard à présent, ils ont vu. Il y a un prix à payer et des conséquences, et vous me jugez pour ma chute. Mais si je ferme les yeux, pourrait-on croire que rien n’a changé ?