Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi 14 août 2013

Design poème : Mon étoile

Mon étoile graphisme.jpg

mercredi 14 août 2013 Publié dans Dessins et graphismes, Mes images et créations, Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 05 juin 2013

Poème: Secret

Ecrit le 25/04/2013, toujours dans mes exercices de style. Je suis partie d'une phrase qui s'est imposée à moi et que j'ai failli choisir comme titre (avant d'ajouter la dernière strophe), "no right to miss you", et j'ai brodé autour.

vin versé dans un verre.jpg

I am here all alone, my mind is rambling
I am chilled to the bones, my fingers trembling
The one thing I can’t think of, forever in my head
The one thing I can’t let go is the one I can’t get

And yes, I know that I have no right to miss you
That I’m reaping what I have sown
But would you really have me forget you
I cannot un-know what I’ve known

I am here in a crowd, but I can’t hear a thing
People are laughing loud, but I feel like crying
The one thing I can’t talk about is on my lips
And what could fill my glass is souring my sips

And yes, I know there can be no me and you
It’s a secret I’ll never tell
But how could I ever forget you?
I cannot un-fall for that spell

mercredi 05 juin 2013 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 25 mai 2013

Poème: Things that cannot be

Un petit poème en anglais. Ces temps-ci l'inspiration ne me vient pas trop de mes propres expériences, sans doute parce que je me sens bien et que je n'ai pas trop besoin d'introspection en ce moment. Donc j'écris plutôt en m'inspirant de mes lectures et visionnages (je ne trouve pas d'autre mot, bref, les séries et films que je regarde), et puis je laisse beaucoup les mots et les sonorités me guider. Un exercice de style en quelque sorte. Ecrit le 24/04/2013.

 

 

All I ever wanted was for you to love me
All I ever needed was a sign we could be
But what I want and what I need are of little use to me
For there are things that cannot be
And you do not love me

All I ever wanted was forgetting ‘bout you
All I ever needed was room for something new
But what I want and what I need do not mean that much to you
For you keep coming back around
Rubbing salt into the wound

All I ever wanted never did come true
But all that I needed did not depend on you
What I want, what I need will come from me, not from you
For there are things that cannot be
Until I believe in me

 

samedi 25 mai 2013 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 15 mai 2013

Poème: Une tout autre vie

Ecrit le 23 avril. Premier poème depuis un bon moment, et premier en français depuis une éternité. Les premiers mots voulaient venir en anglais, je me suis forcée à les écrire en français, et à partir de là ce sont les mots qui m'ont guidée, les rimes et les rythmes (c'est d'ailleurs souvent le cas quand j'écris dans ma langue maternelle car je la trouve moins flexible sur la forme, contrairement à l'anglais que j'arrive à adapter plus facilement à mes propres sentiments). Ce poème n'exprime donc pas vraiment une expérience personnelle... mais je l'aime bien.

J’ai rêvé cette nuit d’une tout autre vie
Une vie bien différente et contre toute attente
Une vie qui me hante, une vie qui me tente
Une éventualité que j’avais oubliée
Une possibilité que j’ai laissé filer

J’ai rêvé ce soir là d’une vie au-delà
Au-delà des faux sens, de toutes les apparences
Une vie de brillance et d’éternelle danse
Une éventualité, une possibilité
Qu’un rêve m’a soufflée, une flamme ravivée

mercredi 15 mai 2013 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 30 mars 2013

Poèmes: Purgatoire et Limbo

Deux poèmes écrits dans le train le 29 février (j'ai terminé le second en mars), en partant d'une idée que j'avais depuis mon départ de Californie en décembre. En anglais on parle couramment de "limbo" (limbes) pour une situation d'entre-deux, d'incertitude, et c'est ainsi que j'ai vécu ma longue attente à l'aéroport (mon vol avait été retardé de plusieurs heures), ayant déjà quitté mes amis de la maison internationale mais pas encore retrouvé ma famille. Une fois n'est pas coutume, j'ai d'abord écrit le poème français (Purgatoire), puis sur la même structure celui en anglais (Limbo). N'hésitez pas à me donner votre avis!

Entre deux mondes, entre deux vies
Déjà l’une se finit
L’autre m’attend si loin d’ici
Hall de gare ou d’aéroport
Entre passé et futur, je perds le nord

Le purgatoire se referme sur moi
Mon esprit oisif s’envole de cet endroit
Plus personne, pas encore, à serrer dans mes bras
J’oublie où je suis, j’oublie surtout pourquoi
Je voudrais être hier, ou bien demain déjà

Car oui tout ira mieux demain
Enfin, quelque part et avec quelqu’un
Sortant de l’aéroport, ou de la gare
Le début sourira à la fin
Et je quitterai ce nulle part
Ce purgatoire

In between two lives and two worlds
One of them is over already
And the other an unwritten story
In the train station or the airport
Losing my way between future and past

I’m in between, I’m in limbo
My unoccupied mind flies away, jammed
Not anymore, not yet, in anyone’s arms
I forget everything, where I am, why I am
I wanna be yesterday, or already tomorrow

For all will be well tomorrow
At last I’ll be somewhere, with someone
Walking out of the airport, the station
New beginnings will smile on
Me as I leave this nowhere
This limbo

Et puis j'ai ensuite retrouvé dans l'un de mes carnets un petit poème écrit dans l'avion, le 21 décembre.

Just rip off the band-aid
I can’t take it no more
Once the goodbyes are said
How long must we linger

This limbo feels like hell
And we the living dead
This is worse, can’t you tell?
Just rip off the band-aid

samedi 30 mars 2013 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 02 février 2013

Poème: The rules of the game

Poème écrit le 6 décembre.

Life is a game, success a treat
Some play fair and others cheat
I feel like I don’t know the rules
I feel like everybody’s fool

Did someone up there forget
The handbook that others get
Does it say how to make new friends
At school, at lunch, how to blend in

There is a whole world I don’t know
Secret codes to let people know
How you feel and what you want
I try to learn, what if I can’t?

I feel like when it’s really right
It should be easy, no need to fight
To play intricate hide-and-seek
Lest being taken for a freak

Life is a game, love, the jackpot
But maybe despite all the plots
I do not really need the rules
To find and enjoy its jewels

samedi 02 février 2013 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 19 janvier 2013

Poème: This part

Ecrit le 19 décembre, juste avant de quitter la Californie.

 

I really hate this part
It’s when the end begins
It gets under my skin
I really hate to part

I know it’s not goodbye
Only see you later
But the past starts to blur
I’m not ready to cry

I really hate this part
It’s a new beginning
But I still hate to part
I hope your heart will sing
Even when we’re apart
I really hate this part

samedi 19 janvier 2013 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 05 janvier 2013

Poème: Brave

Un poème écrit les 4 et 5 décembre en Californie, inspirée par une conversation avec mon amie Jenny, sur l'obstination et le courage. En cherchant une illustration sur Fotolia, j'ai trouvé cette image qui m'a aussitôt fait penser à Saint Georges, pourfendeur de dragon, cher au coeur de mon amie Clo (c'est une blague entre nous qui ponctue nos discussions: "par Saint Georges!" comme interjection, "pourfendons ce dragon" comme métaphore pour les tâches difficiles, etc) - je n'ai donc pas pu résister. Sans plus de bavardages, voici mon poème!

Saint Georges et le dragon.jpg

As far as I can remember I’ve always been afraid
Time would forget about me and leave me behind
Afraid of decisions and making up my mind
And I have been afraid of being afraid

As far as I can remember I have been the weak one
The girl that gets picked on by the other children
The one who doesn’t dare express her opinion
Shy out of loneliness, lonely for I was shy

And then one day I looked back and I realized
That for all of my fears, for all of my weakness
When it really mattered I believed in myself
I was stubborn enough to look fear in the eyes
And I did not cave
I was brave

As far as I can remember I’ve hidden in the crowd
Unnoticed, trying not to attract attention
Away from the fights, the debates and the tensions
Wary of those who act too proud and talk too loud

And then one day I spoke up for what’s right and fair
I came out of my hiding and into the light
When it really mattered I am ready to fight
I am stubborn enough to stand up and to dare
To not behave
I am brave

 

samedi 05 janvier 2013 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 08 décembre 2012

Poème: This is me

Écrit le 19/09/2012.

 be different, different, difference, différence, différent, unique, uniforme, individu

Once upon a time
There was a little girl so afraid to shine
She’d hug the walls and pray she'd disappear
Get away from the stares, oh get away from here
And all the while, she was waiting for a sign
To let go of her fears
And say

This is me, this is who I am
You don’t have to like it
You don’t have to approve
This is me, I don’t always make sense
Sometimes I want to quit
I feel like I can’t move
This is me, in all of my glory
All my imperfections
And all my defections
This is me

Once upon a time
There was a young girl who wanted to feel fine
She’d spend hours trying to figure it all out
So many whys to solve, so many rules to flout
And all the while, she was waiting for a sign
To let go of her doubts
And scream

This is me, this is who I am
You can say what you will
You can sneer, you can glare
This is me, and it’s not gonna change
Sometimes I feel unreal
I start grasping for air
This is me, in all of my fury
All my imperfections
And all my deceptions
This is me

Once upon a time
The girl was struggling to become a woman
She still had questions and she still had issues
Got to know people, got to trust a few
And all the while, watching the stars align
She thought

This is me, in all of my story
All my imperfections
And all my reflections
This is me

samedi 08 décembre 2012 Publié dans Mes écrits, Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 10 novembre 2012

Poème: Five stages of grief

Un poème écrit le 17 octobre 2012 après une séance de thérapie dont j'ai pu bénéficier gratuitement à la fac de San José (les étudiants américains ont même droit à 5 séances gratuites par semestre). En une heure, j'ai remué pas mal de choses, la psy stagiaire qui m'écoutait m'a donné pas mal de pistes à étudier et a relié des pièces du puzzle entre lesquels je n'avais pas perçu de lien, et j'en suis ressortie avec un tourbillon d'émotions.

Puis je me suis assise à mon clavier pour écrire ce petit poème - la question de la langue ne s'est même pas posée puisque j'ai vécu tout cela en parlant et pensant anglais - sur les cinq étapes du deuil, qui faisaient partie de la conversation. Je me suis donné le défi, sans vraiment savoir pourquoi, de les décrire sans les nommer. Elles ne sont pas dans l'ordre habituellement présenté (déni, colère, marchandage, dépression, acceptation), qui n'est pas universel, d'ailleurs on peut aller et venir entre plusieurs de ces étapes sans forcément progresser vers la dernière.

Yes, I know, I’ve heard the news
But I don’t react the right way
What are those words that people say
I try to pick up on their cues
But if you want the truth, the truth
I can’t believe you went away

So maybe you did after all
And I do have to keep going
But what if I keep on pretending
That I’ll see you, that you will call
It’ll be our secret, a way to stall
Until I am done grieving

How could it happen anyway
How could you leave me all alone
What is this world full of clones
Who won’t let me mourn my own way
Who ask if I will be okay
When on your memory they throw stones

What is this world and is it worth
Trying and trying and for what
Getting bruised and grazed and cut
Until our death, up from our birth
What do we accomplish here on earth
What bright side is there to look at

So you are not here anymore
Don’t know if you’re still listening
I think I feel you lingering
And you should know I’m okay now
I found what I was looking for
So you can spread your wings

samedi 10 novembre 2012 Publié dans Poèmes | Commentaires (0) |  Facebook | |