Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 11 avril 2015

Puzzle de chansons n°31 : The skies of this love

I was an island before you came along, put your boat in my sand, your hand in my hand, your heart in my songs. Clear blue water, high tide came and brought you in, and I could go on and on, on and on, and I will. Summer rain was pouring down, we forgot the world around, staying up to count the stars. And I don't know if it's me or you, but I can see the skies are changing in all the shades of blue. Skies grew darker, currents swept you out again, and you were just gone and gone, gone and gone. The water filled my lungs, I screamed so loud but no one heard a thing, like trying to scream underwater. If it's gonna be a rainy day, there's nothing we can do to make it change. Rain came pouring down when I was drowning... that's when I could finally breathe and this love came back to me.

I was an island (Allison Weiss)

This Love (Taylor Swift)

Without You (One Two)

Please don’t stop the rain (James Morrison)

Clean (Taylor Swift)

The great escape (P!nk)

summer, rain, blackjack0919, blackjack, pluie, été, fleur, flower, averse, pour, down
Fresh Summer Rain par BlackJack0919

J’étais une île avant que tu débarques, ton bateau sur ma plage, ta main dans ma main, ton cœur dans mes chansons. L’eau était bleue et claire, la marée est montée et t’a déposé, et j’en ai tellement plus à dire, tellement plus et je le ferai. La pluie d’été tombait à verse, nous avons oublié le monde autour de nous, oubliant de dormir pour compter les étoiles. Et je ne sais pas si c’est toi ou moi, mais je vois que le ciel se transforme dans toutes les nuances de bleu. Le ciel s’est obscurci, le courant t’a emporté et tu as simplement disparu, disparu. J’ai bu la tasse, j’ai crié si fort mais personne n’a rien entendu, c’était comme essayer de hurler sous l’eau. Si la journée doit être pluvieuse, on ne peut rien y faire. Il s’est mis à pleuvoir à verse alors que je me noyais... et j’ai enfin pu respirer, et cet amour m’est revenu.

mercredi 01 avril 2015

Puzzle de chansons n°30 : The sound of silence in our molds

Un puzzle plus long que de coutume car j'ai repris des éléments plus narratifs qu'à mon habitude, avec des extraits qui sont donc plus longs...

People talking without speaking, people hearing without listening, the sound of silence grows as the spider's kiss is laid. The tumor becomes malign but the kids are doing fine. I can't take it any longer, thought that we were stronger, I forgot what to do to fit the mold. How I wish I could surrender my soul, shed the clothes that become my skin, see the liar that burns within my needing. And I stumbled down to the stomach of the town, and we all had new iPhones but no one had no one to call. We're feeling so anaesthetized in our comfort zone, well I’m sick of this town, this blind man’s forage, they take your dreams down and stick them in storage. You can have them back when you’ve paid off your mortgage and loans. Oh hell with this place, I’ll go it my own way! The wind was sweet and smelled of home, the sea was rough and felt unknown. I saw my fears in your eyes, you saw your fear in mine. Can we keep our bearings straight, or will we be blown off course? Are we instruments of fate? Do we really have a choice?

The Sound of Silence (Simon & Garfunkel)

The Bitter End (Placebo)

I Hate This Part (Pussycat Dolls)

Who You Are (Jessie J)

Tears and Rain (James Blunt)

Life’s for the Living (Passenger)

Never-Ending Why (Placebo)

Boat Song (Woodkid)

When Things Explode (Unkle)

crowd, city, subway, escalator, blur, impersonal, ville, foule, bondé, métro, flou, impersonnel, anonyme, anonymous

Des gens qui discutent sans se parler, des gens qui entendent sans écouter, le bruit du silence augmente quand l’araignée vous embrasse. La tumeur devient maligne, mais les enfants vont bien. Je ne peux plus continuer, je nous croyais plus forts, j’ai oublié quoi faire pour rentrer dans le moule. Comme j’aimerais pouvoir rendre mon âme, ôter les vêtements qui deviennent ma peau, voir le menteur qui brûle au cœur de mon besoin. Et j’ai titubé jusqu’au ventre de la ville, et nous avions tous de nouveaux iPhones mais on n’avait personne à appeler. On se sent tellement anesthésié dans notre zone de confort, eh bien j’en ai marre de cette ville, d’avancer à tâtons, ils vous enlèvent vos rêves et les mettent au garde-meubles. On peut les récupérer une fois qu’on a payé son hypothèque et ses crédits. Oh ras-le-bol de cet endroit, je pars de mon côté ! Le vent était doux et sentait bon la maison, la mer était rude et évoquait l’inconnu. J’ai vu mes peurs dans tes yeux, tu as vu la tienne dans les miens. Pourrons-nous garder nos repères, ou partirons-nous à la dérive ? Sommes-nous les instruments du destin ? Avons-nous réellement le choix ?

© Composition réalisée à partir des chansons citées ci-dessus et traduit en français par mari6s. Si vous le citez, merci de préciser que j'en suis l'auteure et d'inclure un lien vers mon blog.

mercredi 18 mars 2015

Puzzle de chansons n°29 : A little love in the wrong direction

All I need's a little love in my life, all I need's a little love in the dark, and on the tip of my tongue were words that always came out wrong. Whatever I feel for you, you only seem to care about you. Is there any chance you could see me too? There's fish in the sea for me to make a selection, I'd jump in if it wasn't for my ear infection, ‘cause all I want to do is try to make a connection. I hope you let your intuition precede my reputation ‘cause I love you. Is there anything I could do just to get some attention from you? It seems I've been running in the wrong direction...

Me and my broken heart (Rixton)

Kings of medicine (Placebo)

I love you (Woodkid)

Wrong direction (Passenger)

You’ll ask for me by name (Tyler Hilton)

hungry for love, fish in the sea, fish, sea, love, hungry, fishing, fisher
Hungry for love par Nonnetta sur DeviantArt

J’ai simplement besoin d’un peu d’amour dans ma vie, simplement besoin d’un peu d’amour dans la nuit, et sur le bout de ma langue, les mots sortaient toujours de travers. Quoi que je ressente pour toi, on dirait que tu n’accordes d’importance qu’à toi-même. Y a-t-il seulement une chance que tu me remarques ? Il y a bien d’autres prises à faire dans l’océan, je plongerais bien si seulement je n’étais pas malade, car tout ce que je veux c’est forger une relation. J’espère que tu laisseras ton intuition précéder ma réputation, car je t’aime. Que puis-je faire pour attirer juste un peu ton attention ? On dirait bien que je fonce dans la mauvaise direction...

© Composition réalisée à partir des chansons citées ci-dessus et traduit en français par mari6s. Si vous le citez, merci de préciser que j'en suis l'auteure et d'inclure un lien vers mon blog.

mercredi 18 mars 2015 Publié dans Puzzles de chansons, Puzzles musicaux | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 24 janvier 2015

Puzzle de chansons n°28 : So cold playing me with goodbye

I spent so many nights thinking how you did me wrong, so good at keeping me around while still keeping my confidence down. Why do you play me like a game? Always someone else to blame. Careless, helpless little man, how could you be so cold? Weren't you the one who tried to hurt me with goodbye, did you think I'd crumble, did you think I'd lay down and die? You think that it is over, when did it ever begin?

I will survive (Gloria Gaynor)

Here’s to the heartbreakers (Katy McAllister)

Left outside alone (Anastacia)

Heartless (The Fray)

I will survive (Gloria Gaynor)

Here’s to the heartbreakers (Katy McAllister)

Attendre voyage valise route femme stop autostop.jpg

J’ai passé tant de nuits à penser au mal que tu m’as fait, tellement doué pour me garder près de toi tout en maintenant ma confiance au plus bas. Pourquoi me manipules-tu comme si c’était un jeu ? Toujours la faute de quelqu’un d’autre. Petit homme négligent, impuissant, comment peux-tu être aussi froid ? N’est-ce pas toi qui a essayé de me blesser en partant, croyais-tu que je m’effondrerais, croyais-tu que je m’aplatirais, que je mourrais ? Tu dis que c’est fini, mais cela avait-il même commencé ?

samedi 24 janvier 2015 Publié dans Puzzles de chansons, Puzzles musicaux | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 17 décembre 2014

Puzzle de chansons n°27 : Doubting the moment of truth in your lies

You can't hide from the truth, or the moment of truth in your lies. Stupid me to believe that I could trust in stupid you. And I realize all about your lies but I'm no wiser than the fool that I was before. We could lie to each other like they do, and say we're so happy. That's the doubt, the doubt, the trust in it. So don’t believe me ‘cause I don’t believe myself…

The Truth (Handsome Boy Modeling School)

Iris (Goo Goo Dolls)

Kings of medicine (Placebo)

Last request (Paolo Nutini)

All I ever wanted (Airborne Toxic Event)

Twenty years (Placebo)

Step away (Corey Gray)

lie, truth, doubt
Lies par Twinphotography

Pas moyen d’éviter la vérité, ou le moment de vérité dans tes mensonges. Quel imbécile d’avoir cru que je pouvais faire confiance à un imbécile comme toi. Et j’ai conscience de tous tes mensonges mais je ne suis pas plus malin que l’idiot que j’étais. Nous pourrions nous mentir comme ils le font, dire que nous sommes tellement heureux. Voilà le doute, le doute, la confiance dans tout ça. Alors ne me crois pas car je n’y crois pas moi-même…

mercredi 17 décembre 2014 Publié dans Puzzles de chansons, Puzzles musicaux | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 18 octobre 2014

Puzzle de chansons n°26 : I guess this means we used to be friends

A long time ago, we used to be friends, you said “I'll always be a friend, took an oath I'ma stick it out till the end”. But then you walk around like you don't know me, I guess this means that we're not friends anymore. You got a new friend, I got homeys, in the end it's still so lonely… You're talking like you know me and wanna be my friend but that's really too late now, I won't try it once again. Oh, so you think you know me now, have you forgotten how you would make me feel? I haven't thought of you lately at all.

We used to be friends (Dandy Warhols)
Umbrella (Rihanna)
Heartless (The Fray)
Last to know (P!nk)
Heartless (The Fray)
Sitting down here (Lene Marlin)
Who’s laughing now (Jessie J)
We used to be friends (Dandy Warhols)

couple parting ways.jpg

Il y a très longtemps, nous étions amis, tu disais « Je serai toujours là pour toi, c’est un serment que je tiendrai jusqu’au bout ». Et puis voilà que tu passes à côté de moi comme si on ne se connaissait pas, j’imagine que ça veut dire qu’on n’est plus amis. Tu te fais un nouvel ami, j’ai mes potes, mais la solitude finit quand même par peser… Tu parles comme si tu me connaissais, comme si tu voulais être mon ami, mais il est vraiment trop tard maintenant, je ne tenterai pas l’expérience à nouveau. Comme ça tu crois me connaître à présent, as-tu oublié ce que tu m’as fait subir ? Je n’ai plus pensé à toi depuis quelque temps.  

samedi 18 octobre 2014 Publié dans Puzzles de chansons, Puzzles musicaux | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 04 octobre 2014

Puzzle de chansons n°25 : the opposite me stole something precious

I heard you got yourself a date already, funny I thought you needed your space just five nights ago. You found a girl that is clearly the opposite me and now you're taking her to every restaurant and everywhere we went, come on! She took something precious that was just meant for me but stealing other people's toys on the playground won't make you many friends. Or is it none of my business?

I hope it rains (Jana Kramer)
Forest Whitaker (Bad Books)
Want U Back (Cher Lloyd)
The art of forgiveness  (Maria Mena)
Better than Revenge (Taylor Swift)
She’s not me Part 2 (Zara Larsson)

love-triangle.png

Il paraît que tu as déjà un rencard, c’est drôle il y a moins d’une semaine tu disais avoir besoin d’espace. Tu as trouvé une fille qui est de toute évidence mon contraire, et maintenant tu l’emmènes dans tous les restaurants, tous les endroits où nous sommes allés ensemble, c’est une blague ? Elle a pris quelque chose de précieux qui n’appartenait qu’à moi, mais elle ne se fera pas beaucoup d’amis en volant les jouets des autres enfants à la récré. Ou peut-être que ça ne me regarde pas ?

 

samedi 04 octobre 2014 Publié dans Puzzles de chansons, Puzzles musicaux | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 20 septembre 2014

Puzzle de chansons n°24 : Taking back the words we didn’t mean & facing our fears

Repeat, repeat the words that I know we both said. Yes, I know we've said a lot of things that we probably didn't mean, but it's not too late to take them back. After all the things that we've been through, can the child within our hearts rise above? You tell me that you're scared that you're turning into your father and I feel myself turn into my mother. Did you consider leaving when you saw her in me? I know you better than you think I do, I know your fears and you know mine. We've had our doubts but now we're fine, and I love you, I swear that's true. I cannot live without you.

Back in your head (Tegan and Sara)
Begin Again (Colbie Caillat)
Heartless (The Fray)
Landslide (Fleetwood Mac)
All I ever wanted (Airborne Toxic Event)
Madness (Maria Mena)
The Truth (Handsome Boy Modeling School)
Goodbye my Lover (James Blunt)

Words we don’t mean (unique377)
words_we_don__t_mean_by_unique377.jpg

Répète, répète les mots que je sais bien que nous avons échangés. Oui, je sais que nous avons dit bien des choses que nous ne pensions sans doute pas, mais il n’est pas trop tard pour les retirer. Après tout ce que nous avons traversé, l’enfant dans notre cœur peut-il transcender cette épreuve ? Tu me dis que tu crains de devenir comme ton père, et je sens que je deviens comme ma mère. As-tu envisagé de partir lorsque tu l’as vue en moi ? Je te connais mieux que tu ne l’imagines, je connais tes peurs et tu connais les miennes. Nous avons connu des doutes mais maintenant tout va bien, et je t’aime, c’est vrai, je te promets. Je ne peux pas vivre sans toi.

samedi 20 septembre 2014 Publié dans Puzzles de chansons, Puzzles musicaux | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 06 septembre 2014

Puzzle de chansons n°23 : Remembering to let go – don’t forget your shadow

I could tell you that you're all I've ever wanted, dear, I could utter every word you'd ever hope to hear, but let us not talk falsely now. Just take a look at us, we are heading for a fall, and at first I was afraid. I was petrified, kept thinking I could never live without you by my side. But I’ve got no more tears to cry and I can't take this anymore, you know I got to let it go. If you really loved me, you would let me go. Oh I'm tired of always sleeping with your ghost – chasing away the things I need the most. There's nothing left of you to remind me, but somehow you're still standing behind me. I'm out of love, set me free and let me out of this misery… I can’t remember to forget you, I keep forgetting I should let you go, then sometimes I forget about you long enough to forget why I needed to. When you took it all, you forgot your shadow.

All I ever wanted (Airborne Toxic Event)
The truth (Handsome Boy Modeling School)
All along the watchtower (Bob Dylan)
I will survive (Gloria Gaynor)
I’m outta love (Anastacia)
If you love me, let me go (Colbie Caillat)
Shadow (Sam Tsui)
I’m outta love (Anastacia)
Can’t remember to forget you (Rihanna & Shakira)
All too well (Taylor Swift)
Shadow (Sam Tsui)

mike, baird, photo, couple, ombre, shadow, beach, plage
Photo de Mike Baird

Je pourrais te dire que tu es tout ce dont j’ai toujours rêvé, mon ange, je pourrais prononcer tous les mots que tu as toujours espéré entendre, mais ne nous mentons pas à présent. Il suffit de nous regarder, nous allons droit dans le mur, et au début j’avais peur. J’étais pétrifiée, je me disais sans cesse que je ne pourrais jamais vivre sans toi à mes côtés. Mais il ne me reste plus aucune larme et je ne peux plus endurer ça, tu sais qu’il faut je tourne la page. Si tu m’aimais vraiment, tu me laisserais partir. Oh j’en ai assez de toujours dormir avec ton fantôme – de repousser ce dont j’ai le plus besoin. Il ne reste plus rien qui me ferait penser à toi, et pourtant tu es toujours là derrière moi. Je ne t’aime plus, délivre-moi et laisse-moi échapper à cette détresse… Je ne me souviens jamais de t’oublier, j’oublie toujours de passer à autre chose, puis parfois je t’oublie juste assez longtemps pour oublier pourquoi il le fallait. Quand tu as tout pris, tu ne m’as laissé que ton ombre.

samedi 06 septembre 2014 Publié dans Puzzles de chansons, Puzzles musicaux | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 16 août 2014

Puzzle de chansons n°22 : Going nowhere but the Beginning of the End

You want your independence but you won’t let me let you go, you don't like it in the shadows but you won't let me shine a light. Sure I can accept that we're going nowhere, and I see no bravery, no bravery in your eyes anymore, only sadness. I know this is the part where the end starts, no need to disguise or to pretend, don't misconstrue and don't misapprehend. There's nothing left, no fortress to defend and tonight's the night that we begin the end. And life ain't always what you think it ought to be, no. But you've got a second chance, you could go home, escape it all. I wish nothing but the best for you.

Center of attention (Jackson Waters)
Best Laid Plans (James Blunt)
Last request (Paolo Nutini)
No Bravery (James Blunt)
I hate this part (Pussycat Dolls)
Begin the end (Placebo)
If I Die Young (The Band Perry)
Medicine (Daughter)
Someone like you (Adele)

depressed, depression, drag, down, déprimer, dépression, dépressif, couple
Image par GRAYSCALED

Tu veux ton indépendance, mais tu m’empêches de te laisser partir, et tu ne te plais pas dans la pénombre, mais tu m’interdis d’allumer la lumière. Bien sûr je suis prêt à accepter que nous n’allons nulle part, et je ne vois aucun courage, plus aucun courage dans tes yeux, rien que de la tristesse. Je sais qu’arrive le moment où commence la fin, pas besoin de se voiler la face, pas besoin de faire semblant, pas de malentendus, pas d’incompréhensions. Il ne reste rien, aucune citadelle à défendre, et ce soir est le soir où nous entamons la fin. Et non, la vie ne se passe pas toujours comme on pense qu’elle le devrait. Mais tu as une seconde chance, tu pourrais rentrer au bercail, t’échapper loin de tout. Je ne te souhaite que du bonheur.

samedi 16 août 2014 Publié dans Puzzles de chansons, Puzzles musicaux | Commentaires (0) |  Facebook | |