Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi 19 août 2008

Réflexions sur les blogs

blog.jpg

Je suis un peu effrayée par le nombre de blogs créés par des gens qui n'ont absolument rien à y dire. Parce que, bon, je n'estime pas apporter un sens à la vie ou une philosophie universelle dans le mien, mais quand même, je dis des trucs qui peuvent éventuellement intéresser quelqu'un, sait-on jamais...

Au risque de me faire lyncher par ceux qui le font, je ne vois pas trop l'intérêt de n'écrire que des articles sur tous les gens qu'on connaît, disant à quel point ils sont supers et on les aime, et que d'éventuels visiteurs n'ont aucun moyen de comprendre... Parce que le principe d'un blog, c'est que des inconnus le visitent... Non? Et puis, zut, ne peut-on pas se dire qu'on s'aime en personne?

Et puis, une autre tendance qui m'énerve un peu, c'est l'écriture SMS généralisée sur tous les articles, ou encore les fautes d'orthographe volontaires... Je suis peut-être maniaque, mais pour moi ça devient vite illisible...

Et enfin, la folie des commentaires me dépasse aussi. Ca me fait bien sûr plaisir d'en avoir, mais seulement quand ils sont intelligents, qu'ils répondent à mes articles, expriment une opinion... Le nombre de personne qui soit disant "rendent les commentaires" mais écrivent en fait des chiffres ou "coucou c'est moi", sans même prendre la peine de lire deux lignes de ce que j'ai écrit... ça me rend malade!

Voilà pour le petit coup de gueule...

texte de MOI - écrit le 6-08-08

mardi 19 août 2008 Publié dans Réflexions | Tags : blog, réflexion, pensée, coup de gueule | Commentaires (8) |  Facebook | |

jeudi 07 août 2008

Mes 10 commandements

1- Sans condition, tu aimeras.

2- Les gens qui croient en toi, tu ne décevras pas.

3- Du regard des autres, tu ne te soucieras pas.

4- Sans relâche, tu créeras.

5- Tes émotions, tu ne refouleras pas.

6- Consciemment, aucun mal tu ne feras.

7- De coupable pour tes malheurs, tu ne chercheras pas.

8- Les rumeurs, tu ignoreras.

9- Les disparus, tu n'oublieras pas.

10- En toutes circonstances, tolérante tu seras.

Ecrit il y a quelques temps sur L'agenda de l'apprenti écrivain de Susie Morgenstern.

Ca représente un peu mon idéal de comportement (ai-je besoin de préciser que je suis loin de l'atteindre?)

Et voici un ptit dessin fait directement à la tablette graphique, du pur délire, pas très soigné... (je précise que j'ai emprunté la représentation de Dieu par un oeil dans un triangle à la BD Nestor et Pollux)

les 10 commandements.jpg

texte de MOI - image de MOI

Laissez un comm!!!

mardi 05 août 2008

Ce que je suis et ce que j'aimerais être

Un petit "jeu d'écriture" extrait de L'agenda de l'apprenti écrivain, de Susie Morgenstern.

J'aimerais être                                                            Je suis     

courageuse                                                            souvent lâche

satisfaite avec peu                                                exigente de tout

libérée des contraintes                                          accro à plein de
matérielles                                                       choses

        spirituelle                                                souvent nulle en humour

réaliste voire optimiste                       un peu cynique et désabusée

capable de terminer                               capable de commencer
quelque chose                                        des tas de trucs

charismatique                                                       seulement moi

douée pour trouver les mots                                  souvent maladroite
qu'il faut quand il le faut                                             et hésitante

Et voici un dragon que j'ai dessiné le 22 juillet, passé au stylo le 29 et colorisé sur Paint Shop Pro le 31 (même si "coloriser" est sans doute un bien grand mot pour simplement étaler du rouge sur le dragon et ajouter une pointe de marron et de noir sur son oeil...)
-
Je crois que c'est le 2ème dragon que je dessine, le 1er étant sur une peinture... Si vous voulez la voir c'est par .
-
Ne cherchez pas de rapport avec l'article, y en a pas vraiment...
dragon rouge.jpg
texte de MOI - image de MOI

mardi 05 août 2008 Publié dans Réflexions | Tags : être, aimerais être, vouloir être | Commentaires (1) |  Facebook | |

vendredi 25 juillet 2008

Moi et le dessin

Le dessin s'est fait une place dans ma vie, et c'est maintenant une de mes passions au même titre que l'écriture et les langues.

Pourtant je n'avais jamais été particulièrement douée... Et puis un jour je me suis lancée sans vraiment y penser, avec un manuel de dessin manga.

A l'époque mes dessins étaient très manga, et pas réalistes du tout. Quand je les revois ça me fait bizarre...

Et puis j'ai progressé, parfois à force d'entraînement spécifique sur tel ou tel point qui avait besoin d'amélioration, parfois simplement parce que je pratiquais...

Encore maintenant l'essentiel de mes créations sont inspirées voire recopiées sur les dessins d'autres, parce que je n'ai pas le temps ou le courage de créer par moi-même, et puis parce que c'est selon moi la meilleure façon de progresser: tracer, retracer des traits jusqu'à trouver le bon, copier, recopier le style des autres jusqu'à trouver le mien...

Je dessine principalement des femmes. Elfes, fées ou humaines... Pourquoi? Difficile à dire... Les hommes me semblent moins intéressants à dessiner parce qu'avec les femmes, on peut s'autoriser toutes les extravagances vestimentaires et capillaires... Quant aux paysages, ça m'arrive d'en dessiner, mais j'ai du mal à les faire se suffire à eux-même.

Il y a des périodes où je peux ne pas dessiner du tout pendant un mois ou plus; et d'autres où je crayonne plusieurs dessins par jour. C'est selon: inspiration, humeur, temps, motivation...

Je peins aussi un peu; surtout des toiles pour les anniversaires de ma famille ou de mes amis. J'utilise de la gouache ou de l'aquarelle, et je ne supporte pas de passer plus de quelques heures sur la même toile.

Et puis assez récemment, je me suis mise au travail par ordinateur avec Paint Shop Pro et ma tablette graphique: je fais surtout de la colorisation sur mes dessins scannés. Ce n'est pas du grand art mais je progresse.

Les gens me demandent parfois pourquoi je ne tenterais pas de faire un métier artistique; mais honnêtement je ne l'ai même jamais envisagé. Le dessin, pour moi, c'est un hobby, rien de plus. De toute façon, je ne suis pas sûre d'avoir le niveau pour y arriver, et puis des études d'art m'exaspéreraient beaucoup, moi l'autodidacte... Sans parler de devoir dessiner sur commande...

Mais j'espère toujours garder une place dans mon coeur et dans ma vie pour un crayon et du papier...

jolie pirate.jpg
Dessin offert à une amie récemment. Recopiée sur je ne sais plus quel bouquin (faudrait vraiment que je note ;p)... J'essaierai peut-être de la coloriser à l'ordi quand j'aurai le temps et le courage!

texte de MOI - dessin de MOI

vendredi 25 juillet 2008 Publié dans Dans ma vie..., Dessins et graphismes, Réflexions | Tags : dessin, moi, moi et le dessin | Commentaires (1) |  Facebook | |

jeudi 17 juillet 2008

Résumé de ma semaine en Bretagne 2ème partie

Puis, lundi 7: on inaugure la plage vers 11h30, alors que la mer est au plus haut (c'est la fin des grandes marées, il n'y a donc presque pas de sable à marée haute) L'eau n'est pas chaude, "bretonne" me dit mon père. Dur de rentrer mais les vagues aident un peu, et une fois dedans c'est le bonheur.
L'aprem on fait quelques courses, et le soir, un scrabble en anglais, moi et mon frère contre mon père...

Mardi 8: ma mère a un stage de patchwork & couture toute la journée dans une ville proche.
Je me lève vers midi. L'aprem, on va à la plage. Il fait un temps magnifique, donc après notre bain on reste bronzer un peu. Mon frère et mon père me laissent vers 16h30 pour aller jouer au tennis, et je reste là encore une heure. Malgré la crème solaire, j'en profite pour attraper un vilain coup de soleil.
Le soir, on va voir Hancock au ciné (vraiment chouette)

Mercredi 9: malgré les prévisions de la météo, il ne fait pas très beau. L'aprem, on va à St Malo faire le tour des remparts. Et le soir, on regarde Kung Fu Panda au ciné (hilarant)

Jeudi 10: Journée Carnac & Brocéliande.
On se lève vers 9h30, on arrive à Carnac vers midi et on pique-nique. Puis on se balade autour des mégalithes. Je suis contente d'avoir proposé de venir ici même si c'est pas tout près, c'est assez impressionnant, toutes ces pierres qui ont comme poussé dans ces champs, certaines vraiment grandes.
Puis on fait quelques emplettes à la Maison des Mégalithes (pour moi, des boucles d'oreilles triskell et un bouquin pour dessiner des motifs celtiques) Et on repart, en passant par la forêt de Brocéliande, où on s'arrête pour voir le "tombeau de Merlin", la "fontaine de Jouvence" et le "lac de Viviane". Là aussi c'est sympa.

Vendredi 11: lever à plus de midi!
On va à la plage à 14h. Puis on fait les magasins dans une ville pas loin, on ne trouve pas grand-chose de très celtique mais on dévalise la super papeterie dont nous devenons des habitués...
Le soir, on joue aux cartes, puis on va se balader sous la pluie et on prend une douche monumentale avant de se réconforter avec des glaces...

Samedi 12: Après le déjeuner, nous allons prendre le café chez mon cousin, sa femme et ses enfants, qui viennent d'arriver. On discute pendant plus d'une heure, puis on va faire une rando sur un sentier qui borde la côte, pendant environ 1h.
Puis on va dîner à la crèperie.

Dimanche 13: Il fait un temps superbe. L'aprem, on va se baigner, on reste un peu sur la plage et on prend un deuxième bain. L'eau n'est pas très chaude, et la mer est étonnamment plate, sans une vague, ce qui ne rend pas les choses plus faciles pour entrer dedans. Après ça, on rentre, on goûte et on va dans notre magasin de souvenirs habituel, que l'on dévalise (pour moi, des cartes postales, un livre de dessins elfiques, un poster de fée, ...)

Lundi 14: retour chez nous!

fin

jeudi 17 juillet 2008 Publié dans Dans ma vie..., Réflexions | Tags : vacances, bretagne, mer, plage, semaine, résumé, récit | Commentaires (3) |  Facebook | |

mercredi 16 juillet 2008

Résumé de ma semaine en Bretagne 1ère partie

Nous sommes arrivés dimanche 6 juillet vers 17h. La maison dans laquelle nous avons passé la semaine appartenait à mes grands-parents et est maintenant à une de mes tantes qui nous la prête pour une semaine. La petite ville de bord de mer est le lieu de vacances traditionnel de ma famille, j'y ai passé un mois par an pendant presque 10 ans, avec ma grand-mère, mais pas dans cette maison-là: dans une autre, plus grande, que se partagent maintenant une tante et un oncle.

Premières impressions de Bretagne: comme toujours je me sens à la fois dépaysée et chez moi. J'ai un rapport très fort à cet endroit, plus fort qu'à la région où j'ai vécu presque toute ma vie (même si, par contre, je tiens énormément à ma maison), mais je suppose que c'est la magie de la Bretagne...

Toits bleu ardoise, maisons en pierres bleues, oranges, roses... Des maisons anciennes de toute beauté, parmi les plus récentes certaines sont moins réussies... Et bien sûr, quelques aberrations architecturales abominables, des immeubles horribles implantés le plus souvent sur la côte, la défigurant. Plastoc et béton, couleurs et formes qui sont tout sauf du coin... Berk.

On s'installe. La maison est métamorphosée, avec son crépis flambant neuf et d'une couleur très légèrement jaune alors qu'avant elle était blanche. Volets peints en bleu, ça la met vraiment en valeur. Le jardin est bien, objectivement. Mais j'ai toujours du mal à m'y faire. Avant, les jardins des 3 maisons de vacances de mes grands-parents étaient reliés. Combien d'heures mon frère et moi avons-nous passé à crapahuter entre les arbres? Et maintenant, représentatives des fissures familiales, se dressent de hautes palissades en bois. Et puis ce jardin me semble aussi bien nu: tous les arbres ont été abattus pour le réaménager. Résumons cela en une phrase: mon oncle et ma tante ont fait preuve de beaucoup de goût, aussi bien pour l'intérieur que l'extérieur, mais cette maison me semble encore étrangère...

La ville a deux plages. Une du côté ville, celle où il y a le plus de monde mais aussi où l'eau est meilleure, avec le port, et puis les immeubles dont j'ai parlé ci-dessus... Une du côté "campagne", qui s'étend à perte de vue le long de montagnes et de petites falaises, avec plus de cailloux et d'algues, mais aussi beaucoup plus tranquille.

Dimanche soir, nous allons manger dans une crèperie en ville, rituel annuel. Leurs galettes sont excellentes, on boit du cidre dans des bolées et en dessert, il y a la fameuse coupe de glace "colonel", citron & vodka, dont je suis une grande fan, hips.
Puis un "petit bac", le jeu où il faut trouver des mots de différentes catégories qui commencent par telle lettre. En effet, bien que ma tante ait installé une télé à écran plat dans la maison, nous ne l'avons pas allumé une seule fois: en Bretagne, pas de télé ni d'ordi, c'est le mot d'ordre.

La suite au prochain numéro!

mercredi 16 juillet 2008 Publié dans Dans ma vie..., Réflexions | Tags : vacances, bretagne, plage, mer, semaine, résumé, récit | Commentaires (2) |  Facebook | |

lundi 30 juin 2008

Mes doutes

Le titre dit tout. Doutes. J'en ai tellement qu'il faudrait un livre de 500 pages pour en faire le tour. Mais ici je ne veux parler que de ceux qui m'accaparent en ce moment plus que d'habitude: ceux sur mon futur.

Parce que, comment dire... Je ne sais pas quoi en faire, de ce futur. J'ai tout ce qu'il faut pour qu'il soit prometteur et pour bien le choisir, mais ça me pose sacrément problème. Disons pour résumer que j'idéalise et que j'attends beaucoup de chaque nouvelle expérience, puis je déchante et en ai marre, et enfin je zappe. Et puis, je ne sais pas ce que je veux.

Je ne suis pas trop girouette, dans la vie de tous les jours, quand j'ai fait un choix je m'y tiens, je ne regrette que quand ça tourne au désastre... Mais sur des choix importants, je suis comme prise au dépourvu. J'ai peur de me tromper, parce que même si après 16 ans et des poussières dans le même pack corps & esprit, je commence à me connaître un peu, eh bien au bout du compte je ne sais pas de quoi j'ai envie, pour le long terme.

Ou peut-être que je sais plus ou moins ce dont j'ai envie, mais pas comment y arriver. Bref.

Je crois pouvoir raisonnablement avancer que je vais étudier les langues. Qui me passionnent. Et dont je ferai peut-être mon métier, en devenant traductrice. Mais, et si je change d'avis? Et si les cours sont chiants, et si je suis paumée, et si au bout d'un mois j'ai envie de rentrer dans mon bled les larmes aux yeux?

Parce qu'avec moi tout est extrême. J'aime, j'aime pas. Au bout de deux jours de lycée, l'année de ma 2nde, je ne savais pas encore à quel point j'allais m'ennuyer dans l'année, à quel point j'allais me sentir hors du moule. Mais déjà les journées me crevaient tellement que je me suis mise à pleurer en arrivant chez moi. Jolis prémices.

Et puis, je me sens encore si jeune, si peu mûre, comment imaginer bientôt entrer dans le monde du travail? Bon, c'est pas pour demain, mais c'est pas non plus pour dans quinze ans... J'ai tant de choses à faire avant ça... Je commence juste à me sentir à ma place dans ma peau d'ado, à m'assumer à peu près, et faudrait que je change encore de statut?

Et voilà encore un article consacré à parler de mon nombril qui ne répond à aucune question... Enjoy!

texte et doutes garantis 200% MOI

lundi 30 juin 2008 Publié dans Dans ma vie..., Réflexions | Tags : doute, question, futur, avenir, incertitude | Commentaires (1) |  Facebook | |

jeudi 26 juin 2008

Lézards exotiques en vadrouille

Chaque jour ou presque, je me promène au même endroit avec ma mère et ma chienne, et parfois mon frère et/ou mon père.

Un large chemin qui passe dans des champs et dans de la forêt, sur des ponts... Paisible, quand il n'y a pas trop de monde.

Il y a quelques mois, nous avons repéré des lézards dans des feuillages sur l'un des ponts. Rien d'inhabituel me direz-vous, on en croise beaucoup, des lézards, quand il fait beau.

Chez nous, ils sont normalement gris et kakis, petits et minces, pas plus de 10 cm de long et 1 cm de large. Mais ces lézards-là sont beaucoup plus gros, parfois 40 cm de long et 3 à 4 cm de large. Couleurs tropicales, bleu turquoise, vert fluo...

Nous les observons à plusieurs reprises. Pas très méfiants, ils doivent être entre 6 et 8, et restaient tous dans la même zone.

Puis au bout de quelques temps, ils ont commencé à se disperser, probablement pour trouver de la nourriture. Apparemment, ils s'en sortent plutôt bien pour le moment.

Notre théorie: des animaux de compagnie exotiques, abandonnés là par je ne sais quel irresponsable.

Tout ça pour dire, et la période (les grands départs en vacances, qui approchent) me semble particulièrement bien choisie, qu'un animal n'est pas juste un cadeau sympa pour Noël ou un anniversaire, qu'on peut jeter quand il devient encombrant.

Surtout qu'avec la diversification des animaux domestiques, on ne parle plus seulement de chiens ou de chats, mais aussi d'animaux exotiques comme nos fameux lézards, qui ont donc moins de chance d'être récupérés par un passant, et qui ne sont pas faits pour vivre dans nos conditions climatiques, végétales, etc...

texte de MOI

jeudi 26 juin 2008 Publié dans Réflexions | Tags : lézard, exotique, animal, animaux, abandonné, abandon, abandonner | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 18 juin 2008

Revenir en enfance...

Parfois j'aimerais retrouver l'innocence de l'enfance... Appelez-la naïveté si vous y tenez, et alors? Quel mal à être naïf quand on l'ignore et que personne ne peut nous en empêcher? Quel mal à attendre le meilleur, et à continuer même quand on a été déçu?

On a perdu ce droit. On se méfie de tout. Pourquoi rire du naïf quand c'est le menteur, le trompeur qui devrait avoir honte? Pourtant c'est l'usage.

Parfois j'aimerais retrouver le temps de l'enfance... Vous souvenez-vous comme tout semblait passer si facilement, et du peu de conscience qu'on avait de ce temps qui s'enfuit? Peut-être ne nous fuyait-il pas encore... Il était notre ami.

On a perdu ce droit. On court après le temps, ne réussissant qu'à gâcher celui qu'on avait...

Parfois j'aimerais retrouver la tranquillité de l'enfance... Pas trop de regrets du passé, on savait bien mieux qu'aujourd'hui qu'on ne pouvait rien n'y changer. Pas de soucis sur l'avenir, ou alors juste pour le lendemain. Douce insouciance...

On a perdu ce droit. On ne vit que dans le passé et l'avenir, et on oublie que notre présent est un cadeau. Maintenant, on a des responsabilités.

paix plumes.jpg 

Parfois j'aimerais hurler "Criminels!" à ceux qui tentent de voler l'enfance aux enfants. Il faut qu'ils soient autonomes, soit disant pour leur bien, en réalité simplement parce que c'est plus simple à gérer. Il faut qu'ils aient des bonnes notes dès le primaire, comme si ça garantissait des études d'avocat ou de médecin. On les rend même impatients d'être adultes! Alors les fillettes jettent leurs poupées pour avoir du maquillage et des vêtements de "grande", les garçons n'ont plus pour jouets que des armes ou des manettes de jeux vidéos...

Mais n'avez-vous donc pas conscience de ce que vous leur faites? N'avez-vous pas honte? Ou peut-être tentez-vous de vous venger pour avoir perdu la vôtre au détour d'un chemin il y a bien longtemps?

Laissons les enfants être des enfants. J'ai 16 ans et j'ai besoin d'être une enfant parfois, de me comporter comme telle, d'être un peu égoïste, de regarder le monde avec émerveillement plutôt qu'avec cynisme, de sauter dans une flaque d'eau quitte à me salir, de courir après un papillon juste parce qu'il est d'une jolie couleur. On en a tous besoin, mais on ne le fait pas, parce que ça ne se fait pas, à cause du "qu'en dira-t-on" et de ce foutu regard des autres qui nous paralyse!

Qu'est-ce qu'on en aura à faire, de ce que les autres auront pensé de nous, le jour de notre enterrement? Est-ce qu'on ne regrettera pas, une fois enterré dans une boîte en bois six pieds sous terre, de ne pas simplement avoir vécu?

Soyez fous! Vivez! Rappelez en vous cette part d'enfant, avec ses envies, ses caprices, ses rêves... Prenez le temps, avant qu'il soit trop tard, ne perdez pas votre vie à la gagner.

texte de MOI - image de Fotolia

mercredi 18 juin 2008 Publié dans Réflexions | Tags : revenir, enfance, jouvence, retour, passé, innocence, tranquillité | Commentaires (1) |  Facebook | |

dimanche 15 juin 2008

J'ai peur

angoisse (poissons rouges et yeux de chat).jpg

J'ai peur de l'avenir. Terreur ou simple stress selon les moments, mais quasiment 24h/24, mon futur m'effraie.

J'ai peur des choix. Bien sûr avoir à en faire est déjà un privilège en soi, j'en suis consciente, mais j'ai si peur de me tromper, de trop hésiter...

J'ai peur d'être enfermée. Dans un avenir, dans un choix, dans une vie qui ne serait pas vraiment la mienne. Boule au creux de ma poitrine qui irradie mon corps d'une douleur sourde, angoisse.

J'ai peur des gens. Parce qu'ils me rangent toujours dans une case, parce qu'ils ne savent pas qui je suis, mais en savent déjà trop. Parce que je n'ai jamais su leur parler, pas vraiment.

J'ai peur des non-dits mais aussi des mots en trop. L'idée de ne pas dire aux gens que j'aime des choses importantes alors qu'ils pourraient, que je pourrais, mourir demain, m'horrifie. Mais l'idée de laisser glisser un mot en trop, qui changerait l'image qu'ils ont de moi, qui briseraitma carapace, me terrifie tout autant.

J'ai peur de la mort. De la mienne parce que je ne sais pas ce qu'il adviendrait de moi, parce que j'ai encore tant à découvrir. De celle des miens parce que je suis égoïste et que j'ai besoin d'eux, parce que je ne sais pas ce qu'il adviendrait d'eux, parce qu'ils ont encore tant de choses à me faire découvrir.

J'ai peur de Dieu, de son existence ou de son absence. J'ai peur qu'il n'écoute pas mes prières, mais aussi qu'il les exauce. J'ai peur parce que je ne sais rien de lui.

J'ai peur du temps. Qui passe et qu'on ne rattrape pas. Qui s'enfuit, si vite... Qui ne me laisse pas une seconde pour faire ces choix d'avenir, pour connaître ces gens qui s'en vont déjà, pour saisir ces instants ou je pourrais tout dire mais qui ont déjà disparu.

J'ai peur chaque soir en m'endormant, de me réveiller différente ou la même. J'ai peur chaque matin en me réveillant, que ma vie ne ressemble pas à mes rêves, ou qu'elle soit exactement pareille.

J'ai peur de moi, surtout. Des mes foutues réactions d'égoïste, d'hypocrite, de lâche, de colérique, de cynique, de naïve, d'exigente, d'excessive. De mes foutus mots qui dépassent ma pensée - et c'est pire quand ils ne le font pas. De mes foutus rêves idylliques et menteurs. De ma foutue indécision, de ma foutue timidité... De ce que je suis, de ce que je ne suis pas, de ce que je crois être et de ce que je veux être.

texte de MOI (écrit le 13-06-08) - image de Fotolia

dimanche 15 juin 2008 Publié dans Dans ma vie..., Réflexions | Tags : peur, terreur, angoisse, stress | Commentaires (0) |  Facebook | |