Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi 21 février 2015

Bouillon de culture 29 : Religion et société

Liberté d’expression n.f.

Sens : liberté fondamentale politique qui consiste en la libre communication des pensées et des opinions et qui fait partie des droits reconnus par la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Exemple : « Qu'est-ce que la liberté d'expression? Sans la liberté d'offenser elle cesse d'exister. » (Salman Rushdie)

Synonyme : libre communication des pensées et des opinions.

En anglais : freedom of speech, freedom of expression.

Dérivés : laïc, laïque.

 

Blasphème n.m.

Sens : discours jugé irrévérencieux ou offensant à l'égard du religieux, de ce qui est vénéré ou considéré comme sacré par les religions. Sens figuré : irrévérence ou offense à l’égard de toute chose jugée sacrée, inviolable.

Exemple : « Le blasphème n'est scandaleux qu'aux yeux de celui qui vénère la réalité blasphémée. » (Pierre Bayle, XIIème siècle)

À ne pas confondre avec : l’incitation à la haine raciale ou religieuse ou la diffamation qui, elles, peuvent être punies par la loi française, contrairement au blasphème qui n’est plus un délit depuis la Révolution.

Étymologie : du latin blasphemia (diffamation), du grec ἡ βλασφημία [blasphêmia], de βλάπτειν [bláptein] (injurier) et φήμη/φάμα [phếmê] ou [pháma] (parole, rumeur, réputation).

Dérivés : blasphémer, blasphémateur, blasphématoire.

En anglais : blasphemy.

Sur la même racine : de φήμη en passant par le latin fama : en anglais famous (célèbre), fame (renommée), en français fameux, diffamation, diffamatoire.

 

Laïcité n.f.

Sens : impartialité ou neutralité de l'État à l'égard des confessions religieuses ; principe de séparation entre l'État ou la société civile et les institutions religieuses ; neutralité religieuse, indépendance face aux religions.

Exemple : « La laïcité n’est pas seulement une réaction anticléricale, c’est une philosophie, une philosophie positive qui repose sur le socle des droits fondamentaux. […] Ils supposent un être de raison, capable de choix et d’engagements, […] qui accepte de confronter ses convictions et ses idées à celles des autres. » (Jacqueline Costa-Lascoux)

À ne pas confondre avec : l’athéisme ou l’absence de religion.

Étymologie : de laïc, n., ou laïque, adj. fém. et masc., (séculier, non religieux), du latin laicus (commun, ordinaire), du grec ancien λαϊκός [laïkós] (populaire, démocratique, laïque), de λαός [laós] (peuple, foule).

En anglais : le concept le plus proche est celui de « secularism », qui n’est pas tout à fait équivalent puisque la laïcité à la française nous est particulière.

Dérivés : laïque (adj. fém. et masc.) qui prend le nouveau sens de « conforme au principe de séparation de l’Église et de l’État ».

Sur la même racine : de λαός [laós] via λήιτον [lêiton] (maison du peuple) et λειτουργός [leitourgos] (ministre du culte, fonctionnaire) : liturgie.

 

Apostasie n.f.

Sens : Abandon volontaire et public d'une religion ; renonciation publique à une doctrine, à un parti.

Exemple : « Un Mauritanien a été condamné à mort pour apostasie après avoir écrit un article sur Mahomet et le système de castes, sujet sensible dans ce pays. » (à partir d’un article paru dans Le Monde en décembre 2014)

À ne pas confondre avec : blasphème.

Étymologie : du latin apostasia « action de se détourner de Dieu, de renier Dieu », du grec ancien ἀπόστασις [apostasis] (action de s’éloigner, défection, abandon), de ἀπό- (loin de), et στάσις (action de se tenir).

En anglais : apostasy.

Dérivés : apostasier, apostat.

Sur la même racine : de στάσις : statique. Le même radical indo-européen *steh (se tenir debout) donne notamment stand en anglais, ou en sanscrit स्था (sthā).

 

Satire n.f.

Sens : Écrit, propos, œuvre par lesquels on raille ou on critique vivement quelqu'un ou quelque chose, notamment les mœurs et les vices d’une société.

Exemple : « En droit français, le droit à la satire fait partie de la liberté d'expression, relevant du droit de la presse, et inclus le droit de caricaturer des personnes publiques, des dieux, quitte à être choquant ou blessant. »

Synonymes partiels : sarcasme, ironie, caricature.

À ne pas confondre avec : satyre (n.m.), dans la mythologie grecque demi-dieu mi-homme, mi-bouc, par extension exhibitionniste, pervers.

Étymologie : du latin satira ou satura, qui désignait au départ une poésie qui mélange plusieurs mètres, de satur, saturé.

En anglais : satire.

Dérivés : satirique.

Sur la même racine : saturé, saturation. Le radical indo-européen *sa (assez, satisfait) a aussi donné via le latin satis (assez) satisfait, satisfaction, satisfaisant et rassasier.

 

Sources :

Wikipédia

Wiktionnaire

Larousse

CNRTL

samedi 26 juillet 2014

Bouillon de culture 28 : Conditions

Drap FR.pngRédhibitoire (adj.)

Sens : qui a un défaut inacceptable ; en droit, qui peut motiver la rédhibition (annulation d’une vente) et par extension, qui est suffisant pour justifier l'annulation d'un engagement, ou qui concerne l’action judiciaire qui s’ensuit.

Exemple : « La jalousie, pour moi, c’est rédhibitoire. »

Étymologie : du bas latin redhibere = faire reprendre une chose vendue, de re- (retour en arrière) et habere = avoir, posséder.

Dérivés : rédhibition (annulation d’une vente)

Collocations : vice rédhibitoire, défaut rédhibitoire, détail rédhibitoire, action rédhibitoire, cas rédhibitoire.

Dealbreaker (n.)Drap ANG petit.png

Sens : un élément rédhibitoire qui empêche la conclusion d’un accord, qui pousse une personne à mettre fin à une relation, à refuser une proposition, à quitter son emploi, etc.

Exemple : « The job seemed interesting, but the pay was a dealbreaker. »

Étymologie : de « deal » (accord) et « to break » (rompre) : « ce qui rompt un accord ».

Variante orthographique : deal-breaker.

Sur la même racine : breaker (vague déferlante ; disjoncteur) ; icebreaker (brise-glace ; activité organisée pour briser la glace entre des inconnus) ; record-breaker (recordman/woman) ; tie-breaker (jeu décisif) ; dealer (négociant ; concessionnaire ; revendeur ; trafiquant).

Drap ANG petit.pngThe last straw (loc. n.)

Sens : le dernier d’une longue série de problèmes, d’incidents, etc., qui rend la situation intolérable.

Exemple : « I had doubts about her friendship before, but her breaking my confidence was the last straw. »

Étymologie : du proverbe « it’s the last straw that breaks the camel’s back » (c’est le dernier brin de paille qui casse le dos du chameau), similaire à « la goutte d’eau qui fait déborder le vase ».

En français : la goutte d’eau ; la coupe est pleine.

Sur la même racine : straw in the wind (un indice) ; straw poll/vote (sondage ou vote informel, pour information) ; the camel’s nose (in the tent) (le doigt dans l’engrenage).

Sine qua non (loc. adj.)Drap FR.png

Sine qua non
(loc. n.)
Drap ANG petit.png

Sens : condition indispensable.

Exemple : « L’honnêteté est une condition sine qua non de notre relation. » ; « Honesty is the sine qua non of our relationship. »

Étymologie : du latin « sine » (sans), « qua » (laquelle), « non » (non), soit « condition sans laquelle rien ne se fait ».

Collocations : condition sine qua non.

Sur la même racine : sine die (sans fixer de date).

Remarque : en anglais comme en français, l’italique est de rigueur pour les mots latins (sauf lorsqu’ils sont francisés/anglicisés, par exemple « veto » ou « visa » qui prennent le pluriel avec un « s » plutôt que la terminaison plurielle latine, ou encore « maximum », « référendum », etc.)

Drap FR.pngPrérequis (n.m.)

Sens : condition(s) à remplir pour entreprendre une action, exercer une fonction, intégrer une formation, etc.

Exemple : « Je n’ai pas les prérequis pour ce cours. »

Synonyme : condition préalable.

Étymologie : de « requérir » (demander, exiger), de l’ancien français « requerre », du latin populaire « requaerere », du latin classique « requirere » (chercher, réclamer). L’ancien français « Requerre » a aussi donné en anglais « require », « requisite » et donc « prerequisite ».

En anglais : prerequisite, requirement.

Sources :

Larousse

Collins English Dictionary

Wiktionnaire

CNTRL

Urban Dictionary

mercredi 15 janvier 2014

Bouillon de culture 27 : seul avec soi-même

 alone, blackcloudconnected, seul, solitude
Alone par BlackCloudConnected

Solipsisme

Sens : démarche ou attitude d’une personne qui considère sa conscience propre et sa subjectivité comme la seule réalité.

Exemple : Le solipsiste doute de tout. Le solipsisme cartésien.

Étymologie : du latin « solus, sola, solum » (seul) et « ipse, ipsa, ipsum » (soi-même, en personne).

Sur la même racine : solitude, ipséité.

Zweisamkeit

Sens : solitude à deux, tête à tête – relation de complicité harmonieuse entre deux personnes sans déranger le reste du monde.

Étymologie : de l’allemand zwei (deux) et Einsamkeit (solitude).

Sur la même racine : Waldeinsamkeit (sensation d’être seul dans les bois)

Ipséité

Sens : identité propre, caractères individuels qui font qu’une personne n’est pas réductible à une autre.

Synonyme : individualité.

Étymologie : du latin « ipse, ipsa, ipsum » (soi-même, en personne).

En anglais : ipseity, selfhood.

Lorem ipsum

Sens : texte volontairement dénué de sens, utilisé pour tester l’aspect d’un document (notamment d’un site web).

Synonyme : faux-texte, lipsum.

Étymologie : forme tronquée de « dolorem ipsum », extrait d’une phrase d’une œuvre de Cicéron.

En anglais : lorem ipsum, placeholder text, filler text.

Thébaïde

Sens : solitude profonde, lieu désert, retiré, sauvage, paisible.

Exemple : Il vit en ville mais rêve de thébaïdes.

À ne pas confondre avec : la Thébaïde (nom d’un désert égyptien ainsi que d’un désert syrien – nom de plusieurs épopées grecques et latine, et d’une tragédie de Racine).

Étymologie : de la région de Thèbes, en Égypte, où se retiraient certains des premiers Chrétiens pour échapper aux persécutions et mener une vie ascétique.

samedi 19 octobre 2013

Bouillon de culture 26 : Médisances

Diffamation

Sens : allégation qui porte atteinte à la réputation de quelqu’un (notion légale). Pas forcément mensongère, contrairement à la calomnie.

Exemple : Je vous ferai poursuivre pour diffamation !

Étymologie : du latin diffamatio, de dis- et fama (renom, réputation).

En anglais : defamation, to defame.

Dérivés : diffamer, diffamatoire

Sur la même racine : fame en anglais, mal famé.

Dénigrement

Sens : dépréciation, rabaissement, réduction de la réputation de quelqu’un.

Exemple : Ne te laisse pas dénigrer sans rien faire !

Étymologie : du latin denigrare (teindre en noir), plus précisément denigrare famam (noircir la réputation), de niger-nigra-nigrum (noir).

En anglais : denigration, to denigrate.

Dérivés : dénigrer.

Sur la même racine : noir, nègre, négrier.

Libelle

Sens : écrit le plus souvent court, injurieux, diffamatoire ou calomnieux. Désigne aussi le genre littéraire correspondant.

Exemple : Il fut calomnié par de nombreux libelles.

À ne pas confondre avec : libellé (rédaction d’un acte légal, d’une demande).

Étymologie : latin libellus (petit livre, pamphlet).

En anglais : libel signifie « écrit diffamatoire », notamment aux yeux de la loi (tandis que slander désigne la diffamation orale).

Dérivés : libelliste (auteur de libelles)

Esclandre

Sens : comportement bruyant et scandaleux.

Exemple : Son arrivée inopportune provoqua un esclandre.

Synonyme : tapage.

Étymologie : latin chrétien scandalum, du grec σκανδαλον (piège, ce qui fait tomber dans le péché, scandale).

En anglais : slander désigne la diffamation orale, notamment aux yeux de la loi (tandis que libel signifie « écrit diffamatoire »).

Sur la même racine : scandale, scandaleux, scandaliser.

Calomnie

Sens : critique ou accusation mensongère portée pour nuire à la réputation de quelqu’un.

Exemple : Il est victime de la calomnie.

Étymologie : latin calumnia (fausse accusation)

Dérivés : calomnier, calomniateur, calomnieux.

En anglais : calumny, to calumniate, calumniator, calumnious.

Sur la même racine : challenge, qui en anglais a commencé par vouloir dire « faute », « fausse accusation », puis « accuser », « contester », puis « objection » en droit, et « défi » dans le contexte d’incitation à se battre (duels etc.). Le sens de « défi », « tâche difficile » est très récent (1954).

Sources : Wiktionnaire, CNTRL, Online Etymology Dictionary.

mercredi 30 mai 2012

Bouillon de culture 25

Pandémonium

Sens: capitale de l'Enfer où se réunit le conseil des démons; réunion de comploteurs, de malfaisants.

Etymologie: mot inventé par le poète anglais Milton à partir du grec "pan" (chaque, tout) et "daimon" (dieu, âme d'un mort, mais utilisé ici dans le sens de démon comme le latin "daemon").

Utilisation en anglais: pandemonium = désordre, tumulte, chaos; enfer ou lieu lui ressemblant.

Sur la même racine: panacée (pan + akos = remède à tout); démon, démoniaque.

Baguenauder

Sens: passer son temps à des choses frivoles; se promener sans but; se moquer de quelqu'un; avoir des propos légers sur un sujet grave.

Exemple: Elle ne fait que baguenauder toute la journée. Ils se sont baguenaudés en ville. Tu n'as rien d'autre à faire que de baguenauder ce pauvre homme? On ne baguenaude pas sur ces choses-là.

Etymologie: probablement de baguenaude, fruit du baguenaudier, que les enfants font claquer en les crevant (d'où l'idée de futilité).

Dérivés: baguenaudeur (qui baguenaude).

Rodomontade

Sens: attitude prétentieuse et hautaine d'une personne qui se vante d'actes de bravoure supposés. 

Synonymes: vantardise, fanfaronnade.

Exemple: Il est fort en rodomontades, mais dès qu'il s'agit d'agir, il n'y a plus personne!

Etymologie: de "rodomont" (fanfaron, fier-à-bras, bravache), de Rodomonte (personnage de roi courageux mais fier et insolent dans des poèmes épiques de Baiardo et de l'Arioste).

Nantir

Sens: donner, munir, pourvoir, octroyer; donner des gages pour assurance d'une dette.

Exemple: Elle a nanti ses enfants d'une pension mensuelle confortable. S'est-il nanti d'un parapluie?

Etymologie: de l'ancien français "nant" (gage), du nordique "nam" (prise de possession).

Sur la même racine/dérivés: les nantis (littéralement ceux qui ont, qui sont pourvus voire qui se sont octroyé des richesses), nantissement (bien meuble pris pour gage, par opposition à l'hypothèque qui s'applique à un bien immeuble).

Vespéral

Sens: du soir.

Antonyme: matinal.

Etymologie: du latin "vesper-vesperis", masculin (le soir), d'une racine indo-européenne qui a également donné "hésperos" en grec ancien et "вєчєръ" (viétcher) en russe.

Sur la même racine: les vêpres (en liturgie chrétienne, office de la fin de l'après-midi), la vêprée (période après les vêpres, soir, crépuscule).

Sources: Wiktionnaire, Synonymes.com, Absurditis.com, Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales (Cntrl).

mercredi 30 mai 2012 Publié dans Bouillon de culture: définitions de mots | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 24 mars 2012

Bouillon de culture 24

Capilotade

Sens propre: ragoût fait de restes de viandes déjà cuites.

Sens figuré: mise en pièces ; très mauvaise situation.

Exemples: En capilotade (couvert de blessures, fatigué, en miettes, en charpie, en compote).
Mettre en capilotade (mettre en pièces, malmener, médire de).

Etymologie: de l'espagnol "capirotada" (préparation à base d'herbes), du latin "capa" (manteau).

Argutie

Sens: raisonnement subtil et vainement minutieux (en général péjoratif: le but est de dissimuler la faiblesse et la vacuité de la pensée).

Synonymes partiels: sophisme (raisonnement captieux conçu pour faire illusion), querelle d'Allemand (discussion subtile, presque inutile).

Exemple: De palabres interminables en arguties alambiquées (Avoir et être, chanson d'Yves Duteil).

Etymologie: du latin "argutia" (expression, subtilité), d' "arguo-arguere-argui-argutum" (éclaircir, rendre manifeste) qui a aussi donner "arguer", "argument"...

Thuriféraire

Sens propre: clerc qui porte l'encensoir dans les cérémonies de l'église (accompagné par le naviculaire qui porte la navette contenant l'encens) ; encenseur, flatteur, complimenteur.

Exemple: les thuriféraires de la finance.

Etymologie: De "thurifère" (adj.): qualifie les plantes qui donnent une résine ressemblant à l'encens ; au sens figuré, qui encense, qui flatte. 
Du latin "thurifer" ou "turifer": qui produit l'encens (plante) ; idolâtre qui offre de l'encens aux faux dieux.
De "thus-thuris" ou "tus-turis" (encens) et "fero-fers-ferre-tuli-latum" (porter).

Sur la même racine: mortifère (qui cause la mort), conifère (qui porte des fruits coniques), somnifère (qui provoque le sommeil), pétrolifère (qui contient du pétrole).

Zérotage

Sens: fixation du zéro des appareils de mesure ; réglage final d'une arme pour des tirs à une distance donnée.

Synonyme partiel: étalonnage.

Etymologie: zéro, de l'italien zero, de zefiro, de l'arabe sifr (vide) qui a aussi donné chiffre.

Dérivés: zéroter.

Péricliter

Sens: être en péril, aller à sa ruine, se dégrader.

Synonymes: décliner, agoniser.

Etymologie: du latin "pericitor-ari-atus sum" (essayer, courir un risque, hasarder, mettre en péril), de "periclum-i" ou "periculum-i" (tentative, épreuve, risque, danger, moment critique), de "-perior" (comme dans "experior": tenter) et du suffixe "-culum" qui permet de former des noms.

Sur la même racine: péril.

samedi 24 mars 2012 Publié dans Bouillon de culture: définitions de mots | Commentaires (2) |  Facebook | |

samedi 04 février 2012

Bouillon de culture 23

Métempsycose ou métempsychose

Sens: transmigration de l'âme dans un autre corps, réincarnation.

Etymologie: grec μετεμψυχωσυς, de μετα (après, au-delà, d'où: changement) et εμψυχοω (animer, introduire l'âme), de ψυχη (âme).

Dérivés: métempsyc(h)oser.

Sur la même racine: métamorphose (changement de forme), métabolisme (ensemble des transformations dans l'organisme vivant) ; psyché (âme ; miroir), psychose, psychologique, psychiatrique...

Dispendieux

Sens: exigeant beaucoup de dépense.

Synonymes: cher, coûteux.

Etymologie: du bas latin "dispendiosus-a-um", du latin "dispendium-ii" (dépense, perte), du verbe "dispendere" (distribuer en pesant), de "pendere" (peser).

Sur la même racine: dépense (via "dispensa-ae")

Arcane

Sens: (nom masculin) secret, chose mystérieuse ; (adjectif) secret, mystérieux.

Exemple: les arcanes du gouvernement ; une opération arcane.

Etymologie: du latin "arcanus-a-um" (mystérieux, magique ; discret), du verbe "arcere" (contenir, enfermer, écarter), du nom "arca-ae" (coffre, caisse, trésor...).

Sur la même racine: arche ("arca") au sens biblique: nef, bateau ; coffre, armoire.

Celer ou céler

Sens: cacher, tenir secret, ne pas révéler.

Exemple: A ne rien vous celer... (pour ne rien vous cacher...)

Etymologie: du latin "celare", de l'indo-européen "kel" (couvrir).

Homophone: sceller (marquer d'un sceau, fermer hermétiquement), seller (mettre une selle).

Révérence

Sens: respect profond, vénération, grande considération.
Titre donné à certains religieux (votre Révérence).
Mouvement du corps pour saluer.

Exemple: révérence parlée = révérence garder = en parlant par révérence = sauf révérence (formule d'excuse employée pour dire quelque chose qui pourrait blesser).

Etymologie: du latin "reverentia-ae" (crainte respectueuse, déférence), du verbe "revereri" (révérer, craindre et respecter), de "vereri" (hésiter à, avoir peur de), de l'indo-européen 'ver" (observer, faire attention).

Dérivés: révérencer (faire la révérence, révérer), révérencier (faire la révérence), révérenciel (plein de révérence, inspiré par la révérence).

samedi 04 février 2012 Publié dans Bouillon de culture: définitions de mots | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 19 novembre 2011

Bouillon de culture 22

Florilège

Définition: recueil de morceaux choisis.

Synonymes: anthologie

Etymologie: du latin "flos-floris" M (fleur) et "legere" (choisir/cueillir) = même construction qu'anthologie, qui vient du grec ανθος (anthos: fleur) et λεγω (légô: choisir/cueillir).

Sur la même racine: fleur (flower en anglais, flor en espagnol, fiore en italien), fleurir, fleuraison, affleurement... ; lire, lecteur, lecture, élire, électeur, élection, légion (sélection, rassemblement)...

______________

Impéritie

Définition: incapacité, ignorance de ce qu'on doit savoir dans sa profession.

Etymologie: du latin "imperitia" (inexpérience, ignorance), de "in" et "peritia" (expérience), de "peritus-a-um" (expérimenté), participe passé du verbe "perior" (essayer, expérimenter).

Exemple: L'impéritie (l'inexpérience) du roi et l'incurie (la négligence) de ses ministres.

Sur la même racine: expérience et dérivés (expérimental, expérimenter, expérimentation...)

_______________

Mômerie ou momerie

Définition: mascarade ; cérémonie bizarre, ridicule ; affectation ridicule d'un sentiment qu'on n'a pas.

Etymologie: de "môme" (enfant, mais aussi jeune femme de la rue, maîtresse).

Construction similaire: enfantillage.

Sur la même racine: mominette (vieilli: petit verre d'alcool fort).

_______________

Agonir

Définition: attaquer/accabler par des paroles outrageuses.

Etymologie: de l'ancien français "ahonnir" ou "ahonir" (couvrir de honte), modifié avec la graphie de "agonie".

Ne pas confondre avec: agoniser (être à l'agonie, mourir).

Exemple: Il m'a agoni de reproches / d'injures / de bêtises.

________________

Prérogative

Définition: avantage attaché à une fonction.

Synonymes: privilège.

Etymologie: du latin "praerogativa" (prérogative, privilège), de "praerogativus" (qui vote le premier), de "prae" (avant, devant) et "rogare" (consulter, proposer une loi ou un candidat).

Sur la même racine: rogar (prier en espagnol).

samedi 19 novembre 2011 Publié dans Bouillon de culture: définitions de mots | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 17 septembre 2011

Bouillon de culture 21

Vitupérer

Définition: blâmer, critiquer, fustiger ; protester vivement, pester, invectiver (contre quelqu'un ou quelque chose)

Etymologie: latin "vituperare" (trouver des défauts, faire le procès de), de "vitium-ii" (vice, défaut, reproche, blâme).

Dérivés: vitupératif, vitupérateur, vitupérable, vitupération.

Sur la même racine: vice, vicieux, vicissitude.

Hiératique

Définition: en rapport avec la religion, le sacré ; conforme à un rite ancien ; caractères égyptiens que seuls les prêtres connaissaient (par opposition aux caractères démotiques, utilisés par le peuple).

Etymologie: du latin "hieraticus", du grec ἱερατιкος (hiératikos): sacerdotal, destiné ou propre aux usages sacrés, de ἱερόω (hiéroô): sacrifier, consacrer prêtre, de ἱερός (hiéros): sacré.

Dérivés: hiératisme (caractère ou aspect hiératique), hiératiquement.

Sur la même racine: hiérarchie (pouvoir du sacré) et dérivés (hiérarchique, hiérarchiser...) ; hiéroglyphe (symbole sacré) ; hiérophanie (apparition, manifestation du sacré) et dérivés (hiérophante = prêtre expliquant les mystères du sacré; hiérophantique = qui caractérise le hiérophante).

Adamantin

Définition: de la nature du diamant, qui en a les propriétés (se dit particulièrement de la dureté, de l'éclat).

Etymologie: de l'ancien français "adamant" (en usage jusqu'en 1400), du grec ancien αδαμας (indomptable) qui a aussi donné "diamant".

Sur la même racine: l'anglais "adamant" (inflexible), l'adverbe dérivé "adamantly".

Dérivés: "adamantium", alliage métallique imaginaire dur comme le diamant, inventé dans les comics "Marvel".

Propitiatoire

Définition: qui a la vertu de rendre propice/favorable, d'attirer les faveurs/la clémence de la/des divinité(s), de la puissance. Se dit notamment d'un sacrifice, d'une offrande.

Etymologie: du latin "propitatio-onis" F (acion de rendre propice ; sacrifice offert à la/aux divinités), de "propitius-a-um" (propice).

Synonyme dans certains contextes: conciliatoire (qui a pour but de concilier)

Dérivés: propitiation, propitiateur.

Remugle

Définition: odeur désagréable de moisi, d'humidité, de renfermé; relent au sens figuré.

Synonymes: relent.

Etymologie: du norrois "mygla" (moisissure).

Exemple: Aérez pour éliminer ce(s) remugle(s) ; un vieux remugle de fascisme.

samedi 17 septembre 2011 Publié dans Bouillon de culture: définitions de mots | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 31 août 2011

Bouillon de culture 20

Mânes

Sens: âme ou esprit des morts.

Synonymes: esprits, fantômes.

Etymologie: du latin manes-ium M.pl. (mânes, dépouille, enfers...), de l'indo-européen ma (bon, à temps).

Sur la même racine: latin mane (le matin), maturus-a-um (mûr).

Œcuménisme

Sens: dialogue entre plusieurs religions ; mouvement visant la réunion de toutes les Eglises chrétiennes.

Etymologie: du grec οικουμενη (terre habitée, d'où l'idée d'universalité), de οικεω (habiter).

Dérivés: œcuménique, oecuménicité, oecuméniste.

Sur la même racine: écoumène ou œcoumène (n.M., ensemble des terres habitées ou exploitées par l'homme).

Sourdre

Sens: sortir de terre (pour l'eau), naître, se manifester.

Etymologie: du latin surgo-is-ere,surrexi,surrectum (surgir, survenir, naître), de sub (sous) + rego-is-ere,rexi,rectum (conduire, diriger), de l'indo-européen reg (droit, juste, roi).

Exemples: L'eau sourd d'un rocher. L'hostilité sourdait dans ses propos.

Sur la même racine: surgir (doublon plus courant de sourdre), roi (de rex-regis), diriger (dirigo), ériger (erigo), rectifier (rectus = droit)...

Quinteux

Sens: sujet à des accès de mauvaise humeur.

Synonymes: fantasque, lunatique, colérique.

Etymologie: de quinte, en ancien français "accès de mauvaise humeur soudain, caprice, bizarrerie" dérivé du sens "très court laps de temps", du latin quintus (cinquième).

Sur la même racine: quinte (de toux ; suite de cinq cartes de la même couleur ; en musique, intervalle de cinq notes consécutives), quintessence (cinquième essence, élément le plus subtil, d'où ce qu'il y a de plus fin, d'essentiel, de meilleur dans une chose ou chez une personne).

Nimbe

Sens: auréole, cercle peint autour de la tête des saints ; halo.

Etymologie: du latin nimbus-i (nuage).

Dérivé: nimber (entourer d'un nimbe).

Ne pas confondre avec: limbes (état incertain ; lieu où se trouvent les âmes des enfants morts sans baptême selon certains théologiens catholiques).

mercredi 31 août 2011 Publié dans Bouillon de culture: définitions de mots | Commentaires (0) |  Facebook | |