Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi 09 mars 2016

Song Battle n°4 : Répondez-moi - Alabama Pines

Je ressuscite cette rubrique qui consiste à mixer les paroles de deux chansons qui semblent se répondre, cette fois avec un mélange français - anglais. Un peu étrange peut-être, mais les similitudes entre Répondez-moi (Francis Cabrel) et Alabama Pines (Jason Isbell - paroles en italique) m'ont frappée en les réécoutant récemment, et n'ont eu de cesse de me tourner dans la tête jusqu'à ce que j'arrive à ce résultat :

crowd, blur, pedestrian, crossing, passage, piéton, flou, foule, bondé, rue, street, city, ville
image de connel disponible notamment sur fotolia

I moved into this room, if you could call it that, a week ago.
Je vis dans une maison sans balcon, sans toiture

Y a même pas d'oiseaux, même pas la nature
C'est même pas une maison

I can't get to sleep at night. The parking lot's so loud and bright.
Mon cœur a peur de s'enliser dans aussi peu d'espace

Condamné au bruit des camions qui passent

Pour s'effleurer la main, il faut des mots de passe
I hardly even know my name anymore.
When no one calls it out, it kinda vanishes away.

J'ai laissé en passant quelques mots sur le mur
Du couloir qui descend au parking des voitures
Quelques mots pour les grands, même pas des injures
Si quelqu'un les entend
Répondez-moi
Somebody take me home through those Alabama pines.

Mais le matin vous entraîne en courant vers vos habitudes
Et le soir, votre forêt d'antennes est branchée sur la solitude
Somebody take me home through those Alabama pines.
Et que brille la lune pleine, que souffle le vent du sud

I've been stuck here in this town, if you could call it that, a year or two.
La dernière des fées cherche sa baguette magique

Mon ami le ruisseau dort dans une bouteille en plastique
Les saisons se sont arrêtées aux pieds des arbres synthétiques
Il n'y a plus que moi

Et moi, je vis dans ma maison sans balcon, sans toiture
No one gives a damn about the things I give a damn about.
Y a même pas d'oiseaux, même pas la nature

The liberties that we can't do without seem to disappear, like ghosts in the air.
C'est même pas une maison

When we don't even care, it truly vanishes away.

© Composition réalisée par moi (mari6s) sans rémunération quelle qu'elle soit, à partir des deux chansons citées ci-dessus, dont les droits appartiennent à leurs auteurs, compositeurs et interprètes respectifs. Si vous le citez, merci de préciser que j'en suis l'auteure, ainsi que les droits cités précédemment, et d'inclure un lien vers mon blog.

mercredi 09 mars 2016 Publié dans Puzzles musicaux, Song battles | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 23 mai 2012

Song battle n°3: Bonne nouvelle

Alors là, j'avoue, je n'ai vraiment pas eu à me casser la tête pour allier ces deux jolies chansons si délicieusement positives. Bonne nouvelle par Francis Cabrel (en italique) et Bonne nouvelle par Natasha St Pier.

Deux ou trois anges autour, toujours
En sentinelle

Des papillons aux ailes lourdes
De cannelle
Y'a pas de raison que ce soit confidentiel
Chaque fois que je te vois, que je t'appelle
La vie me donne ce que j'attends d'elle

Tant qu’il aura des hommes
Pour nous faire tourner la tête
Des baisers volés rouge pomme
Des regards où le temps s’arrête
Tant qu’il aura des beaux parleurs
Et des fleurs pour les pardonner
Il y aura dans les hauts-parleurs
Une femme pour fredonner

Bonne nouvelle, la vie est belle
Bonne nouvelle, la vie est belle

Dans chaque bar, chaque coin de rue
Chaque chapelle
Tout le monde voit bien que sans toi
Je dérive au diesel
Toi t'as les clefs de tout, de la Tour Eiffel
C'est de là-haut que tu colores l'arc-en-ciel
C'est pour ça que je t'appelle "Bonne nouvelle"

Tant qu’il y aura la gène
Des tous premiers baisers
Des arêtes dans les sirènes
Des intrépides pour les avaler

J'entends les cuivres, les cordes, les cors
Les violoncelles
Je vois le monde loin, loin
Sous mes échelles
La nature a beau faire le lait, le miel
Le grand, l'inestimable, l'Essentiel
C'est toujours mieux sous ton ombrelle, bonne nouvelle

Tant qu’il y aura des menteurs
Et des fleurs pour les pardonner
Il y aura dans les haut-parleurs
Une femme pour fredonner

Bonne nouvelle, la vie est belle
Bonne nouvelle, la vie est belle
Comme la vie est belle…

Je me battais comme tout le monde
Pour quitter mes ombres profondes
Des tunnels
Dans la grande course d'obstacles
Je t'attendais comme un miracle
Un Noël
Il est venu mon jour de chance
Ni en retard, ni en avance
Ponctuel

Quand t'as allumé ton sourire
J'ai pu enfin m'entendre dire
La vie me donne ce que j'attends d'elle
La vie me donne ce que j'attends d'elle

Tant que tes mains seront
À l’abri sous mes collants
Que tous mes matins verront
Se décoller tes yeux d’enfant

Comme ça ce serait donc moi le gars aux yeux
Pleins d'étincelles
Celui qui connaît toutes tes couleurs
De rimmel

À chaque fois que nos doigts s'entremêlent
Est-ce que tu sens les nuages à tes semelles
Et si c'était éternel...

Pour le pire et pour le meilleur
Tant que tu me souriras

Je serai dans les haut-parleurs
Cette femme qui fredonnera
Bonne nouvelle

Dans quelque temps, dans quelques tours
De carrousel
Quand je t'écrirai des mots d'amour
Poivre et sel
Y'a pas de raison que ce soit confidentiel
Je dirai comme à chaque fois que je t'appelle
La vie me donne ce que j'attends d'elle
Bonne nouvelle

Comme la vie est belle…

Je me battais comme tout le monde...
Dans la grande course d'obstacles...

Bonne nouvelle!

mercredi 23 mai 2012 Publié dans Song battles | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi 21 mars 2012

Song battle n°2: Pills/All I ever wanted

Un nouveau Song Battle: All I ever wanted par The Airborne Toxic Event et Pills par The Perishers.

I only say these things to you when you’re sleeping
I hear the hum from the wires and the sounds of the morning creep in
So I lie awake and I hope that you don’t hear me

I hope my smile can distract you
I hope my fists can fight for two
So it never has to show
And you’ll never know

I can tell you that you’re all I ever wanted, dear
And I still utter every word as I hold you near
But I shudder when I think that I might not be here forever, forever, forever

I hope my love can blind you
I hope my arms can bind you
So you’ll never have to see
What we’ve grown to be

I can tell that you’re scared of turning into your mother
And I can feel myself turn into my father
So we can lie to ourselves like they do and say we’re still happy
I guess it’s easy when you’re young and you know still want it so badly

One may think we’re alright
But we need pills to sleep at night
We need lies to make it through the day
We’re not ok

So I can tell you that you’re all I ever wanted, dear
I still feel you breathing while you’re sleeping here
And I shudder when you wake and ask me if I thought I’d be here forever, forever, forever

One may think we’re doing fine
But if I had to lay it on the line
We’re losing ground with every passing day
We’re not ok

Your face so twisted and your eyes a lie
I want to tell you I don’t see you when you cry at night
But I’d be lying

But that’s one thing I would never
One thing I would never
That’s one thing I would never say to you

mercredi 21 mars 2012 Publié dans Song battles | Commentaires (0) |  Facebook | |

samedi 18 février 2012

Song battle n°1: Need you now/Nothing

J'inaugure une nouvelle rubrique: Song Battle, 2 chansons similaires qui se répondent. Aujourd'hui, Need you now par Lady Antebellum et Nothing par The Script.

Deux chansons post-séparation où il est question d'alcool, de téléphone et de vouloir retrouver la personne que l'on aime. Et si c'étaient les pensées des deux amoureux?

ELLE
Picture perfect memories
Scattered all around the floor

LUI
Am I better off dead, am I better off a quitter
They say I'm better off now than I ever was with her

ELLE
And I wonder if I ever cross your mind
For me it happens all the time

LUI
They say a few drinks will help me to forget her
But after one too many I know that I'm never

ELLE
Reaching for the phone 'cause
I can't fight it anymore

LUI
Dial her number and confess to her
I'm still in love but all I heard was nothing

ELLE
It's a quarter after one
I'm all alone & I need you now
Said I wouldn't call
But I've lost all control & I need you now
And I don't know how
I can do without, I just need you now

LUI
And my mates are all there trying to calm me down
'Cause I'm shouting your name all over town
I'm swearing if I go there now
I can change your mind turn it all around

ELLE
Another shot of whiskey

Can't stop looking at the door
Wishing you'd come sweeping
In the way you did before

LUI
So I stumble there, along the railings and the fences
I know if I'm face to face that she'll come to her senses
Every drunk step I take leads me to her door

ELLE
Guess I'd rather hurt
Than feel nothing at all

LUI
If she sees how much I'm hurting
She'll take me back for sure

ELLE
It's a quarter after one
I'm a little drunk and I need you now
Said I wouldn't call
But I've lost all control & I need you now

LUI
And I know that I'm drunk but I'll say the words

And she'll listen this time even though they're slurred

ELLE
And I don't know how

I can do without
I just need you now
Oh baby, I need you now

Si vous avez des idées pour les prochains numéros, proposez-les par commentaire!

samedi 18 février 2012 Publié dans Song battles | Commentaires (0) |  Facebook | |