Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 31 mai 2017

Poèmes : Le cœur de l'histoire

Un poème écrit le 7/05/2017.

Le cœur de l’histoire
Plus qu’être ou qu’avoir
Que prendre ou savoir
C’est apprendre, comprendre
C’est aimer, transmettre
Éternelle quête

Le cœur de l’histoire
Bien plus que paraître
Que vouloir, pouvoir
Tour d’ivoire à vendre
C’est un regard tendre
Voir chaque jour renaître

poème, poem, poésie, poetry, cœur, coeur, histoire, être, avoir, paraître, prendre, vouloir, pouvoir, vendre, renaître, transmettre, aimer
image Fotolia

© mari6s - Si vous le citez, merci de préciser que j'en suis l'auteure
et d'inclure un lien vers mon blog

samedi, 29 novembre 2008

On ne peut pas plaire à tout le monde

On ne peut pas plaire à tout le monde. Autant je n'aime pas l'émission, autant l'expression me correspond remarquablement bien.

On ne peut pas plaire à tout le monde, quoi que l'on soit, quoi que l'on fasse.

On ne peut pas mais on essaie quand même. Même si ça ne peut qu'être vain - et dangereux.

Car si on ne plaît pas à tout le monde, on se dit que ça vient de nous, qu'on n'est pas assez ou qu'on est trop, qu'on doit changer pour mieux rentrer dans les normes, pour être plus "aimable", quitte à abandonner ce qui fait notre unicité.

On risque la déception de l'échec, ou la superficialité - pour plaire, on s'occupe plus du paraître que de l'être, de l'apparence que de l'essence - ou, souvent, les deux à la fois.

Et quand on se rend compte que malgré tous nos efforts, tous nos sacrifices, on ne plaît toujours pas à tout le monde, c'est parfois trop tard, on a déjà changé, ou fait semblant d'avoir changé, et le retour en arrière est difficile, quand il est même possible. Et plus que jamais, on a peur de se montrer tel qu'on est.

Eh oui, à force de vouloir plaire à tout le monde, on peut se perdre soi-même. C'est si facile de se perdre, et si dur de se retrouver...

différence - norme.jpg

On ne peut pas plaire à tout le monde, et c'est peut-être mieux...

texte de MOI écrit le 10-11-08

mercredi, 27 août 2008

L'amour des autres

Je veux que ceux que j'aime m'aiment car leur opinion compte pour moi.

Je veux que les autres m'aiment alors que c'est débile. Parfois je veux qu'ils m'aiment, ou au moins me trouvent sympas. Et un autre jour je m'en fous, ou je veux leur être indifférente ou même qu'ils me détestent.

Je veux qu'on m'aime pour me prouver que je peux m'aimer

texte de MOI écrit en 2007

coeur mains (papier à grain).jpg

Je veux aimer ceux que j'aime encore plus fort, d'un amour qui me changerait et me rendrait meilleure.

Je veux aimer ceux que je n'aime pas, ou au moins m'en soucier, même ceux que je ne suis pas loin de détester, pour être moins cynique et plus généreuse.

Je veux aimer pour me prouver que j'ai un coeur.

texte de MOI écrit le 19-08-08 - image de Fotolia modifiée par moi

mercredi 27 août 2008 Publié dans Réflexions | Tags : amour, aimer, aimé, pourquoi, pour, raison | Commentaires (2) |  Facebook | |

samedi, 28 juin 2008

Sélection de livres

Quelques livres que j'ai adorés, dans différents genres, pour ceux qui voudraient bouquiner pendant l'été...

oO°Oo Espionnage et aventure oO°Oo

- Alex Rider (Anthony Horowitz) -> 7 tomes

- Jimmy Coates (Joe Craig) -> 5 tomes et 1 à paraître (seulement 2 en français)

- Spy High (A.J. Butcher) -> 6 tomes (+ missions solo: 2 tomes dont 1 pas encore en français)

- Disparition programmée & Témoins en danger (Roland Smith)

oO°Oo Romans policiers oO°Oo

- CSU (Caroline Terrée) -> 6 tomes

- Les enquêtes du Samovar (Marie Bertherat) -> 7 tomes

- L'homme aux cercles bleus (Fred Vargas)

- Meurtre pour mémoire (Didier Daeninckx)

oO°Oo Science-fiction oO°Oo

- L'oeil des dieux (Ange)

- Petit frère (Christophe Lambert)

- Le destin de Linus Hoppe (Anne-Laure Bondoux)

- Le mensonge du siècle (Fabrice Colin)

oO°Oo Héroïc fantasy oO°Oo

- Ewilan & Ellana (Pierre Bottero) -> 6 tomes & 2 tomes (1 à paraître)

- Les 3 lunes de Tanjor (Ange) -> 3 tomes

oO°Oo Autres oO°Oo

- Ensemble, c'est tout (Anna Gavalda)

- Le mariage de Figaro (Beaumarchais)

sélection par MOI

samedi 28 juin 2008 Publié dans Sélections | Tags : livre, lire, sélection, choix, aimer, super, bouquin | Commentaires (0) |  Facebook | |

vendredi, 14 mars 2008

L'amour et la haine

Ces temps-ci, on me demande assez souvent qui je hais. Et je suis bien embêtée parce que je n'ai rien à répondre, ce qui étonne les gens car je suis du genre à ne pas garder mon venin dans ma bouche... Mais haïr quelqu'un... C'est un sentiment fort. Trop. Je ne crois pas détester une seule personne pour de vrai. Je peux être en colère, ne pas les aimer, ne pas même les supporter... Mais haïr? La haine, ça implique de vouloir du mal aux gens, et ça ne m'arrive que rarement. Et c'est toujours passager. Tandis que la haine...

La personne pour laquelle ce que je ressens est le plus proche de la haine est une femme que je ne peux pas supporter, qui parle fort et croit toujours avoir raison, qui méprise les gens et leur façon de faire, de penser et d'être dès lors qu'elle est différente de la sienne, qui envoie des piques à longueur de temps, pas seulement pour rire mais en étant vraiment méchante (vous regardez la série Dr House? eh bien imaginez les pires remarques de House, celles qu'on se prend en plein là où ça fait mal, en pire...) Vous l'avez compris, je ne suis pas sa plus grande fan. Et je peux passer très longtemps à parler d'elle (en mal bien entendu), à raconter en quoi elle m'a lésée, et caetera... Pourtant je ne crois pas que, même si j'y tenais, j'arriverais à la haïr. Je l'évite au maximum, quand je la vois je fais rarement des efforts pour lui être agréable, et je peux même lui souhaiter de se casser une jambe si ça peut m'épargner sa présence (et encore, si ça lui arrivait pour de bon je me sentirais sans doute très mal), mais ça s'arrête là, je ne la hais pas.

Et toutes ces pestes ou ces caïds qui peuplent les écoles, les collèges, les lycées, qui m'ont rendu la vie difficile quand j'en avais encore quelque chose à faire, de ce qu'ils pensaient ou disaient de moi? Quelques noms me reviennent, j'en rigole plutôt, pourquoi donc la haine, quand il y a l'indifférence?

Et ça me fait un peu peur, tous ces gens qui parlent de haine. Savent-ils vraiment ce que cela veut dire? J'espère que non. Pour haïr quelqu'un, moi, j'aurais besoin de motifs solides (pire que d'avoir "traumatisé" mon enfance comme la femme sus-pas-nommée), comme, je sais pas, d'avoir tué ou blessé quelqu'un que j'aime, ce genre de trucs... Quand certains ados disent "Je hais ce prof" sans plaisanter le moins du monde, ça me terrifie. Comment haïr quelqu'un qu'on voit peut-être quatre heures par semaine, dans un cadre donné, et qui au pire est incompétent et/ou sévère? Ou une fille qui "hait" son copain parce qu'il a regardé une autre fille. Ne peut-elle pas lui donner une baffe, si ça la dérange tant que ça, le quitter si elle y tient, et tourner la page? Oui, j'espère vraiment que c'est juste que les gens ne savent pas à quel point ce mot est fort...

En tout cas je préfère me concentrer sur les gens que j'aime, même si c'est souvent plus facile d'expliquer pourquoi on déteste quelqu'un que d'expliquer pourquoi on l'aime...

1729306790.jpg
texte de MOI - photo de Fotolia

vendredi 14 mars 2008 Publié dans Réflexions | Tags : amour, haine, love, hate, haïr, aimer, philo | Commentaires (3) |  Facebook | |