Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 24 avril 2009

J'ai lu... Ellana tome 3, la Prophétie (Pierre Bottero)

Par je ne sais quelle déformation de l'espace-temps, nous avions raté la parution du troisième et dernier tome d'Ellana, série dérivée d'Ewilan. Tout le monde étant fan dans ma famille, tomber sur ce livre par hasard dans une librairie nous a semblé incroyable. Une alerte mail (ou 4 ;p) a dû ne pas fonctionner quelque part!!! Comme vous vous en doutez, nous nous sommes jetés dessus, et voici ce que j'en pense:

Pour ceux qui n'ont pas suivi toute la série, voici une petite explication: dans les six tomes d'Ewilan, divisés en 2 séries (la quête d'Ewilan, les mondes d'Ewilan), on suit les aventures d'une jeune fille, Ewilan, dans un univers que l'on peut qualifier de fantastique et fantasy à la fois, où les Dessinateurs comme elle peuvent créer de la matière à partir de l'Imagination... Au cours de son voyage, elle rencontre Ellana, une marchombre (et définir ce terme me semble bien compliqué...).
C'est ce personnage que nous suivons dans la troisième série de trois livres, qui porte son nom. Les deux premiers tomes retracent sa jeunesse, avant sa rencontre avec Ewilan. Le troisième, dont il est question ici, reprend l'histoire à la fin de la saga Ewilan... Donc, pour résumer, dans l'ordre chronologique, nous avons: Ellana, tomes 1 et 2 (Ellana ; Ellana, l'envol) ; La quête d'Ewilan ; les mondes d'Ewilan ; Ellana, tome 3 (la Prophétie).

9782700234022[1].jpg

Difficile de parler du début de ce roman sans trahir toute une partie de son intrigue... Aussi, je ne résumerai pas grand-chose ici. Ceux qui connaissent déjà la saga: jetez-vous dessus! Ceux qui ne connaissent pas encore: commencez l'un des livres, n'importe lequel mais de préférence le premier Ewilan ou le premier Ellana, et vous serez probablement happé dans les 9 livres en moins de dix pages...

Ce tome clôt assez joliment la saga, tous les fils de l'intrigue semblent être démêlés, notamment la fameuse Prophétie qui s'accomplit dans le comble de l'ironie... Non, je n'en dirai pas plus.

Avec, bien sûr, toujours la merveilleuse écriture de Pierre Bottero, et le splendide monde qu'il a créé de sa plume. Ewilan, Ellana et tous les autres, parsèmeront longtemps mes rêves de Dessin et de Marchombres...

mardi, 13 mai 2008

L'école dans les livres

 Voici deux passages de livres sur l'école et l'écriture qui m'ont plu et dans lesquels je me suis reconnue d'une certaine façon... 

Dans L'élève Ducobu, tome 12, Gros QI et petits soucis de coeur:
"Ecrire est devenu pour moi un rituel. Un rayon de soleil dans la triste grisaille de mon quotidien scolaire. Chaque matin, pendant que M. Latouche nous impose son éternelle dictée, j'écris quelques pasges de mon prochain roman, celui, précisément, que vous tenez entre les mains. Bercé par le "grat-grat" des autres élèves copiant béatement la dictée, mon imagination vagabonde... Mon stylo me prend par la main et me montre le chemin à suivre pour que je ne me perde pas sur la feuille blanche."

1614743674.jpg

Dans La Quête d'Ewilan, tome 1, D'un monde à l'autre:
"Elle se sentait une nouvelle fois en porte-à-faux par rapport à l'école. Elle était dévorée par l'envie d'apprendre, de comprendre, de savoir, et les profs la laissaient sur sa faim. Elle avait vite saisi qu'ils ne tenaient pas spécialement à avoir en face d'eux une fille surdouée, aux connaissances vastes et à l'esprit vif. Pour la plupart, l'élève idéal n'était pas un élève intelligent, mais un élève travailleur, calme et obéissant. Elle se savait incapable d'entrer dans ce moule, mais s'efforçait de faire semblant."

1870161494.jpg

Nous avons donc le cancre, Ducobu, et la surdouée, Camille (Ewilan), et je me reconnais un peu dans les deux...

J'ajoute ici quelques citations de Ducobu qui me font rire mais qui ont un fond de réalité.

Voici 2 répliques de l'instit, M. Latouche:
"Et que je nous y prenne plus à faire preuve de créativité entre les murs de cette école!"
"Où irait-on si les élèves se mettaient à lire pour le plaisir?"

Et voici une petite phrase de Ducobu, dans ces moments où il joue les philosophes:
"Ce n'est pas en enfonçant le bec de l'oiseau dans ses fientes qu'on lui apprend à voler."

Et pour finir, voilà ce qu'il pense de l'idée d'avoir un prof particulier, et ça ressemble drôlement à ce que je pense de mes cours par correspondance: "Aaah! Ne plus devoir me lever avec les poules! Ne pas me traîner tous les matins jusqu'à l'école Saint-Potache! Ne plus supporter, des heures durant, les soporifiques leçons de M. Latouche! Etudier à mon rythme!"

Je vous conseille en tout cas vivement ces deux séries: Ewilan et Ducobu (disponible en BDs et en livres poche)

choix des citations par MOI

vendredi, 09 mai 2008

Vous trouverez la sagesse... (2)

1767482806.jpg"Le ridicule tue moins que la prétention. Et il fait rire." (Merwyn Ril'Avalon dans Les mondes d'Ewilan t.2 : L'oeil d'Otolep)795554947.jpg

"Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu'une forêt qui pousse." (un indien dans Marsupilami t. 21: Red monster)

vendredi 09 mai 2008 Publié dans Citations, extraits de chansons | Tags : sagesse, citations, bd, livre, marsu, marsupilami, ewilan | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi, 16 avril 2008

Vous trouverez la sagesse dans la fantasy...

2038108470.jpg"Dans les sociétés évoluées et civilisées, chacun mange seul chez soi ce qu'il a pu gagner. Dans les sociétés primitives, tout le monde se retrouve autour du feu pour manger ce qu'il y a. Si on est perdu quelque part, mieux vaut tomber sur des primitifs."
(le narrateur dans Lanfeust des Etoiles, tome 7)539321734.jpg

 "Hulm est une jungle impénétrable, peuplée de mons- tres sauvages et d'êtres mystérieux. Un endroit idéal pour un pique-nique."
(Merwyn Ril'Avalon dans La quête d'Ewilan t.2: Les frontières de glace)

 

sélection par MOI - images trouvées sur Google