Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 21 novembre 2015

Humeur du moment n°18

Un livre : On est foutu, on pense trop - Comment se libérer de Pensouillard le hamster (Serge Marquis)

Une chanson : La mauvaise réputation (Brassens)

Une série télé : Fringe (J.J. Abrams)

Un film : Ennemi d’État (Tony Scott)

Un site internet : DeviantArt.

Un mot : compassion.

Un objet : un ruban de dentelle.

Une activité : broder.

Une météo : l'été indien.

Niveau de stress : 2/10.

Niveau d’angoisse : 5/10.

Niveau de contentement : 8/10.

Niveau de bien-être : 9/10.

 

samedi, 12 septembre 2015

Humeur du moment n°17

Un livre : Métro Baker Street (The Case of the Gypsy Goodbye,
Nancy Springer)

Une chanson : In the sun (Joseph Arthur).

Une série télé : Les enquêtes de Murdoch (The Murdoch Mysteries,
créé par Maureen Jennings).

Un film : La face cachée de Margo (Paper Towns,
réalisé par Jake Schreier).

Un site internet : Pixlr (outil gratuit en ligne similaire à Photoshop).

Un mot : talents.

Un objet : une pastèque.

Une activité : m'amuser à découvrir les secrets des formules d'Excel.

Une météo : une brise rafraîchissante.

Niveau de stress : 2/10.

Niveau d’angoisse : 4/10.

Niveau de contentement : 9/10.

Niveau de bien-être : 8/10.

samedi 12 septembre 2015 Publié dans Dans ma vie..., Humeur du moment | Tags : humeur, moment, sélection, livre, film, série, site, chanson, musique, mot, météo | Commentaires (0) |  Facebook | |

mercredi, 10 décembre 2014

Citations en image : Incombustibles

incombustible, idea, idée, peur, fear, burn, brûler, feu, flamme, livre, book, fire, mot, word, line, ligne, autodafé, censure
© photo de Sarah Luke modifiée par mari6s

samedi, 29 novembre 2014

Citations : Tant de livres à lire

« Chaque livre, chaque volume que tu vois, a une âme.  L’âme de celui qui l’a écrit, et l’âme de ceux qui l’ont lu, ont vécu et rêvé avec lui. Chaque fois qu’un livre change de mains, que quelqu’un promène son regard sur ses pages, son esprit grandit et devient plus fort. »
(Carlos Ruiz Zafón, L’Ombre du vent)

« Elle, la voleuse de livres dépourvue de mots.
Mais croyez- moi, les mots allaient venir et, lorsqu'ils arriveraient, Liesel les prendrait dans sa main, comme les nuages, et elle exprimerait la substance, comme la pluie. »
(Markus Zusak, La Voleuse de livres)

« Nous lisons pour savoir que nous ne sommes pas seuls. »
(William Nicholson)

« Il y a des livres à l'écriture magnifique mais qui racontent des histoires pas terribles. Lisez parfois pour l’histoire. Ne soyez pas comme les lecteurs snobs qui s’y refusent. Lisez parfois pour les mots, la langue. Ne soyez pas comme les lecteurs timorés qui s’y refusent. Mais lorsque vous trouvez un livre qui a à la fois une belle histoire et de beaux mots, conservez-le précieusement. »
(Stephen King)

« Bea dit que l'art de lire est en train de mourir lentement, que c'est un rituel intime et que le livre est un miroir et que nous pouvons seulement y trouver ce que nous portons déjà en nous, que nous mettons dans la lecture l'esprit et l'âme et que ce sont des choses chaque jour plus rares. »
(Carlos Ruiz Zafón, L’Ombre du vent)

« Vous pourriez raconter une histoire qui s'installera tout au fond de l'âme de quelqu'un, qui deviendra leur sang, leur identité et leur raison d'être. Cette histoire les bouleversera, les motivera, et qui sait ce qu’ils feront grâce à elle, grâce à vos mots. C’est votre rôle, votre don. »
(Erin Morgenstern, The Night Circus)

« Évidemment, c’est très impoli de ma part. Je suis en train de gâcher non seulement le dénouement du livre, mais la fin de ce passage particulier. Je vous ai annoncé deux événements, parce que mon but n’est pas de créer un suspense. Le mystère m’ennuie. Il m’assomme. Je sais ce qui se passe, du coup vous aussi.  Non, ce qui m’agace, me trouble, m’intéresse et me stupéfie, ce sont les intrigues qui nous y conduisent. Il y a tant de choses à considérer. Il y a tellement d’histoire. »
(Markus Zusak, La Voleuse de livres)

Les livres sont des miroirs, et l'on n'y voit que ce qu'on porte en soi-même. »
(Carlos Ruiz Zafón, L’Ombre du vent)

écrire, livre, write, book, writing, écriture, écrivain, writer, zafon, zusak, nicholson, morgenstern, stephen king, voleuse de livres, ombre du vent, book thief, shadow of the wind, night circus

“Every book, every volume you see here, has a soul. The soul of the person who wrote it and of those who read it and lived and dreamed with it. Every time a book changes hands, every time someone runs his eyes down its pages, its spirit grows and strengthens.”
(Carlos Ruiz Zafón, The Shadow of the Wind)

“She was the book thief without the words.
Trust me, though, the words were on their way, and when they arrived, Liesel would hold them in her hands like the clouds, and she would wring them out like rain.”
(Markus Zusak, The Book Thief)

“We read to know we're not alone.”
(William Nicholson)

“There are books full of great writing that don't have very good stories. Read sometimes for the story. Don't be like the book-snobs who won't do that. Read sometimes for the words – the language. Don't be like the play-it-safers who won't do that. But when you find a book that has both a good story and good words, treasure that book.”
(Stephen King)

“Bea says that the art of reading is slowly dying, that it's an intimate ritual, that a book is a mirror that offers us only what we already carry inside us, that when we read, we do it with all our heart and mind, and great readers are becoming more scarce by the day.”
(Carlos Ruiz Zafón, The Shadow of the Wind)

“You may tell a tale that takes up residence in someone's soul, becomes their blood and self and purpose. That tale will move them and drive them and who knows that they might do because of it, because of your words. That is your role, your gift.”
(Erin Morgenstern, The Night Circus)

“Of course, I'm being rude. I'm spoiling the ending, not only of the entire book, but of this particular piece of it. I have given you two events in advance, because I don't have much interest in building mystery. Mystery bores me. It chores me. I know what happens and so do you. It's the machinations that wheel us there that aggravate, perplex, interest, and astound me. There are many things to think of. There is much story.”
(Markus Zusak, The Book Thief)

“Books are mirrors: you only see in them what you already have inside you.”
(Carlos Ruiz Zafón, The Shadow of the Wind)

écrire, livre, write, book, writing, écriture, écrivain, writer, zafon, zusak, nicholson, morgenstern, stephen king, voleuse de livres, ombre du vent, book thief, shadow of the wind, night circus

Autres sélections de citations sur les livres:

Tant de livres à écrire
Censure & autodafés

Toutes les traductions françaises (ainsi que la version anglaise de L'Ombre du vent, dont la version originale est en espagnol) sont les versions officielles lorsqu'elles existent. De moi, il reste celle de William Nicholson, de Stephen King et d'Erin Morgenstern. Vous pouvez les réutiliser si elles vous plaisent, mais un petit lien vers mon blog serait le bienvenu.

samedi, 08 novembre 2014

Citations : Tant de livres à écrire

“If there's a book that you want to read, but it hasn't been written yet, then you must write it.”
(Toni Morrison)

“Writing is a socially acceptable form of schizophrenia.”
(E.L. Doctorow)

“We write to taste life twice, in the moment and in retrospect.”
(Anaïs Nin)

“By now, it is probably very late at night, and you have stayed up to read this book when you should have gone to sleep. If this is the case, then I commend you for falling into my trap. It is a writer's greatest pleasure to hear that someone was kept up until the unholy hours of the morning reading one of his books. It goes back to authors being terrible people who delight in the suffering of others. Plus, we get a kickback from the caffeine industry...”
(Brandon Sanderson)

“You must stay drunk on writing so reality cannot destroy you.”
(Ray Bradbury)

“There is nothing to writing. All you do is sit down at a typewriter and bleed.”
(Ernest Hemingway)

“This is how you do it: you sit down at the keyboard and you put one word after another until it’s done. It's that easy, and that hard.”
(Neil Gaiman)

“You have to write the book that wants to be written. And if the book will be too difficult for grown-ups, then you write it for children.”
(Madeleine L'Engle)

“Make up a story... For our sake and yours forget your name in the street; tell us what the world has been to you in the dark places and in the light. Don't tell us what to believe, what to fear. Show us belief's wide skirt and the stitch that unravels fear's caul.”
(Toni Morrison)

“We who make stories know that we tell lies for a living. But they are good lies that say true things, and we owe it to our readers to build them as best we can. Because somewhere out there is someone who needs that story. Someone who will grow up with a different landscape, who without that story will be a different person. And who with that story may have hope, or wisdom, or kindness, or comfort. And that is why we write.”
(Neil Gaiman)

écrire, livre, write, book, writing, écriture, écrivain, writer, gaiman, morrison, bradbury, nin, l'engle, hemingway, sanderson, doctorow

« S’il y a un livre que tu souhaites lire mais qui n’a pas encore été écrit, alors c’est à toi de l’écrire. »
(Toni Morrison)

« L’écriture est une forme socialement acceptable de schizophrénie. »
(E.L. Doctorow)

« On écrit pour goûter la vie deux fois : dans l’instant et rétrospectivement. »
(Anaïs Nin)

« À l’heure qu’il est, on doit être au milieu de la nuit et vous avez veillé pour lire ce livre au lieu de dormir.  Si c’est le cas, alors je vous félicite d’être tombé dans mon piège. Il n'y a pas plus grand plaisir pour un écrivain que d'apprendre que quelqu'un est resté éveillé jusqu’à des heures qui n’ont pas de nom pour finir l'un de ses livres. On en revient à la nature détestable des écrivains, qui se délectent des souffrances d’autrui. Et puis il faut dire que l'industrie du café nous graisse la patte... »
(Brandon Sanderson)

« Il te faut rester ivre d'écriture pour éviter que la réalité ne te détruise. »
(Ray Bradbury)

« Écrire n’a rien d’exceptionnel. Il suffit de s’asseoir devant une machine à écrire, et de saigner. »
(Ernest Hemingway)

« Voilà comment ça marche : on s’assoit devant un clavier et on met un mot après l'autre jusqu’à la fin. C'est aussi simple que ça, et aussi difficile. »
(Neil Gaiman)

« Il faut écrire le livre qui veut être écrit. Et si ce livre est trop difficile pour les adultes, alors on l'écrit pour les enfants. »
(Madeleine L'Engle)

« Invente une histoire… Dans notre intérêt et dans le tien, oublie ton nom dans la rue ; raconte-nous comment tu as vu le monde dans les lieux les plus sombres et en pleine lumière. Ne nous dis pas ce qu'il faut croire, ce qu'il faut craindre. Montre-nous les larges jupons de la confiance et le fil qui défait le tricot de la peur. »
(Toni Morrison)

« Nous, qui créons des histoires, savons que nous gagnons notre vie en racontant des mensonges. Mais ce sont de bons mensonges qui énoncent des vérités, et nous devons à nos lecteurs de les bâtir du mieux que nous pouvons. Car quelque part dans ce monde, quelqu'un a besoin de cette histoire. Quelqu’un qui grandira dans un paysage différent, qui sans cette histoire sera une autre personne. Et à qui cette histoire pourrait apporter espoir, sagesse, affection ou réconfort. » Voilà pourquoi nous écrivons. »
(Neil Gaiman)

écrire, livre, write, book, writing, écriture, écrivain, writer, gaiman, morrison, bradbury, nin, l'engle, hemingway, sanderson, doctorow

Toutes les traductions vers le français sont de moi. Vous pouvez les réutiliser si elles vous plaisent, mais un petit lien vers mon blog serait le bienvenu.

mardi, 23 décembre 2008

J'ai lu... Last Call (Alex Barclay)

Un roman dense que j'ai dévoré en 4 soirs...

Last call.jpg

Un tueur en série qui s'attaque à ses victimes chez elles, sans effraction, comme si elles l'avaient laissé entrer... Qui leur fracasse le visage et leur fait passer un étrange dernier coup de téléphone avant de les tuer.

Un enquêteur à la famille meurtrie par un autre tueur, qui va pourtant devoir arrêter la tuerie...

Une écriture fluide, visuelle, à suspense et pas dépourvue d'humour...

Il aurait pu être intéressant de s'intéresser un peu plus au tueur et à son étrange manie de faire passer un dernier appel à ses victimes - mais le roman est plutôt écrit du côté des enquêteurs et des témoins, point de vue qui permet plus de suspense, choix qui se respecte.

En résumé, un très bon roman, dont vous risquez d'avoir du mal à sortir...

L'extrait (chapitre 2)
"Ils entrèrent dans le bureau d'Ethan Lowry.
- Ca le fait plus, commenta sobrement Joe. Tu vois ce que je veux dire, la pureté des lignes?
- Les gens adorent les séries policières et les émissions de déco. Si tu maries les deux, Joe, t'auras le taf de ta vie. Pense un peu à l'audimat: Les Experts font votre Relooking extrême.
Joe s'esclaffa malgré lui, aussi Danny poursuivit-il:
- L'inspecteur Joe Lucchesi: il enquête sur votre mort et sur vos goûts. Quels ont été vos derniers déplacements? Et pourquoi avez-vous choisi d'assortir ces rideaux-là avec ce tapis. Le mystère sera résolu après la pub. Cette saison, c'est le vert qui fait fureur dans les cuisines. A propos de fureur, les coups de battoir sont..."

texte de MOI

samedi, 15 novembre 2008

Questionnaire sur les livres...

*Quel(s) souvenir(s) avez-vous de votre apprentissage de la lecture ?
"Gafi" en CP, je faisais semblant de cafouiller pour ne pas montrer que je savais déjà tout lire mieux que les CE1 de ma classe...

*Vos lectures préférées lorsque vous étiez enfant ?
Les Madame de Ségur: les malheurs de Sophie, les mémoires d'un âne...

*Aimez-vous la lecture à haute voix ? Comment ? Pourquoi ?
Je lis vite et je préfère "lire en mon for intérieur", sauf pour raconter des histoires aux petits, ça c'est toujours sympa. D'ailleurs, ce qui m'a donné le goût de la lecture, c'est les livres que me lisaient mes parents tous les soirs...

*Votre Conte préféré maintenant ?
Avec le recul beaucoup de contes me semblent donner une vision du monde pas forcément souhaitable (tout le monde il est beau), c'est pourquoi j'adore Shrek, même si c'est d'abord un film d'animation. Encore chez les dessins animés, y a Le Roi lion.
Et puis sinon, plus littéraire mais tout aussi drôle, "Candide" de Voltaire...

*La meilleure adaptation cinématographique d'un roman ou d'une pièce de théâtre ?
J'ai beaucoup aimé le film "Ensemble c'est tout" d'Anna Gavalda, une excellente adaptation.

*Apprenez-vous par cœur certains poèmes, répliques de théâtre ou passages de roman ?
Rarement exprès, mais il arrive qu'à force de lire et relire, certains passages me restent en tête, surtout des extraits de poèmes (Ce siècle avait deux ans...) ou de pièces de théâtre en vers (Bérénice de Racine...)

*Avez-vous des livres ou des magazines dans vos toilettes ? Lesquels ?
Des tas! Vus que la maison est remplie de livre, il n'y a pas une pièce sans étagères de livres, toilettes compris. C'est aussi là qu'on range les vieux magazines à refeuilleter...

*Avez-vous plusieurs lectures en chantier ? Combien ? Lesquelles ?
J'ai commencé "L'erreur est humaine" de Woody Allen, en ce moment je lis aussi, petit bout par petit bout, un livre qui raconte la Bible "La Bible en 365 histoires", et puis j'avais commencé deux ou trois autres bouquins que j'ai abandonné temporairement.

*Le poète que vous ne cesserez jamais de relire / de vous réciter ?
J'adore Victor Hugo. La beauté formelle liée à l'engagement souvent omniprésent dans son oeuvre... Et j'aime bien aussi Aragon, surtout ses poèmes résistants.

*Le livre que vous avez lu le plus rapidement ?
Récemment, j'ai lu en une seule nuit "Missing, la maison du crime" de Meg Cabot, et en deux soirs, "Au bout de la nuit" de Tess Gerritsen. Et puis en 2006 ou 2007, j'ai lu une trilogie "Les trois lunes de Tanjor", d'Ange, et je l'emmenais partout avec moi, au lycée, au self, dans le bus, pour lire quelques pages de plus...

*Le plus lentement ?
Des livres que j'ai lus "par contrainte", au collège ou au lycée. Peut-être "Le rêve" d'Emile Zola, en 2nde, pourtant un de ses plus courts romans, mais qui m'a pris deux fois plus longtemps que "La bête humaine", deux fois plus long... Je l'ai trouvé insipide et sans but du début à la fin. Ou alors, "Bel-Ami" de Maupassant, en 1ère, j'ai eu beaucoup de mal à dépasser la moitié et l'ai mis en stand-by quelques mois avant de le finir, bien obligée puisqu'il faisait partie de ma liste à présenter à l'oral de français... Et finalement la fin était lisible.

*Le(s) livre(s) que vous ne rangez jamais dans votre bibliothèque et qui traîne(nt) toujours ?
J'ai toujours plusieurs piles de livres au pied de mon lit, ceux que je viens de terminer et ceux que je vais bientôt commencer.

*Préférez-vous les éditions de poche aux éditions originales ? Pourquoi ?
Pas vraiment de préférence. Je n'aime pas trop les éditions originales quand elles sont vraiment encombrantes, et les éditions de poche à mauvais papier m'horripilent.

*Quel est votre rapport physique à la lecture ? Debout ? Assis ? Couché ?
Plutôt couchée dans mon lit, là où je lis la plupart du temps. Assise, je ne lis que des magazines ou des journaux.

*Vos lectures sont-elles commentées « crayon à la main » ?
Surtout pas! Mais il m'arrive de cocher des pages pour retrouver facilement des citations, des passages qui m'ont marquée.

*Offrez-vous des livres ?
Rarement, car j'ai un rapport très personnel à la lecture et je sais qu'il est difficile de choisir un livre pour un autre...

*Quel est votre rapport sensuel au livre ? (son odeur, sa texture, le son des pages tournées...)
Le toucher des pages tournées, de la couverture, de la tranche un peu pliée par des lectures successives...

*Quel(s) est (sont) le(s) auteur(s) dont vous avez lu l'œuvre intégrale ?
J'ai lu beaucoup de romans de Pierre Bottero, Christophe Lambert, Bernard Werber, mais je ne suis pas sûre de pouvoir en revendiquer l'intégrale...

*Un livre qui vous a particulièrement fait rire ?
Récemment, "Missing, la maison du crime" de Meg Cabot.

*Un livre qui vous a particulièrement ému ?
Récemment, "Au bout de la nuit" de Tess Gerritsen.

*Le titre le plus marquant / original / décalé / astucieux ?
"Pars vite et reviens tard" de Fred Vargas.

*Votre livre d'art préféré ?
"Carnet de croquis" de Sandrine Gestin. Des fées, des elfes... Tout ce que j'aime!

*Décrivez votre Bibliothèque ?
Je n'ai pas une bibliothèque, plutôt des quantités d'étagères remplies de livres dans toutes les pièces de la maison, surtout les couloirs.

*Le(s) livre(s) dont vous vous êtes finalement débarrassé(s) ?
J'en serais incapable. Même l'emprunt dans une bibliothèque ne me convient pas vraiment: quand j'ai lu un livre, j'ai besoin de le garder à moi. Je ne suis pas du tout dans un rapport "jetable" avec la lecture...

*Il ne vous reste que trois jours à vivre, que souhaitez-vous lire ou relire ?
Dur dur... Peut-être quelques poèmes de Victor Hugo, "Le misanthrope" de Molière, et puis la série Ewilan de Pierre Bottero.

*La Bibliothèque idéale ?
Celle qui grandirait au fur et à mesure que de nouveaux livres arrivent...

*La fin qui vous a le plus marqué ?
Les fins tristes injustifiées, celles qui me dépriment et me donnent l'impression que l'auteur a "bâclé" son travail...

questionnaire pris chez MADmoiselle, qui l'a trouvé chez JF jef

samedi 15 novembre 2008 Publié dans Questionnaires | Tags : livre, questionnaire, portrait chinois, lecture, bouquin, roman, lire | Commentaires (1) |  Facebook | |

lundi, 03 novembre 2008

J'ai lu... Le prochain truc sur ma liste (Jill Smolinski)

La vie de June est loin d'être désastreuse. Mais elle n'est pas parfaite non plus. Elle est comme nous tous, pas toujours très courageuse, parfois trop timide, souvent découragée...

Un jour, elle a un accident de voiture avec une jeune fille tout juste rencontrée, Marissa, qui meurt alors que June n'a que des égratignures. Dans ses affaires, elle trouve une liste de 20 choses qu'elle s'était données à faire avant son 25ème anniversaire.

June, dont les seules listes consistaient à "passer au pressing" ou "aller à la gym", décide de réaliser celle de Marissa à sa place, pour une myriade de raisons comprenant l'envie de faire quelque chose de sa vie, le sentiment de culpabilité par rapport à la mort de la jeune fille, et le désir de susciter l'admiration du frère de celle-ci (qui est tout à fait à son goût...)

Et la voilà embarquée dans une drôle d'aventure. Elle devra, entre autres, passer à la télé, courir un 5000 mètres, embrasser un inconnu et changer la vie de quelqu'un...

Ce ne serait qu'un petit roman bien sympathique, sans autre prétention que de nous distraire (et ce pari est réussi haut la main), si l'auteure n'évitait pas en plus une conclusion trop évidente pour nous surprendre jusqu'à la fin...

Drolissime, rafraîchissant, cette histoire nous fait comprendre qu'un peu de fantaisie ne peut que rendre la vie plus belle... Et vous donnera sans doute envie d'écrire une liste pas ordinaire, vous aussi (la mienne est en cours ;p...)

Le prochain truc sur ma liste.jpg

L'extrait (chapitre 1):

"Si je mourais maintenant, quelle serait ma nécrologie? June Parker, petite amie par intermittence, employée sans histoire et élève velléitaire tout au long de sa vie, morte en attendant qu'il se passe quelque chose. Elle laisse derrière elle un paquet de chaussettes neuves, cet achat représentant sa plus belle réussite parmi les "choses à faire" rayées sur son pense-bête."

mercredi, 08 octobre 2008

Humeur du moment n°9

Un livre: Le prochain truc sur ma liste (Jill Smolinski) - Missing, la maison du meurtre (Meg Cabot)

Une chanson: This is the life (Amy MacDonald) - Sweet about me (Gabriella Cilmi) - Viva la vida (Coldplay)

Un film: Benjamin Gates 2

Une série télé: Jericho - NCIS - Esprits criminels...

Un site internet: Deezer (musique)

Un blog: Purple girl

Un mot: aberration

Un objet: un surligneur arc-en-ciel

Une activité: prendre le plus d'avance possible sur mon travail scolaire

Une météo: nuits fraiches, soleil

Niveau de stress: 4/10

Niveau de bien-être: 8/10

Relations familiales: 8/10

Relations amicales: 8/10

texte de MOI

mercredi 08 octobre 2008 Publié dans Humeur du moment | Tags : humeur, moment, humeur du moment, livre, musique, chanson, télé | Commentaires (1) |  Facebook | |

samedi, 27 septembre 2008

J'ai lu... Un lieu incertain (Fred Vargas)

Nouvelle rubrique pour parler des ouvrages du cinéma, de la littérature ou de la musique qui m'ont passionnée, émue, fait rêver...

Et l'oeuvre du jour est... UN LIEU INCERTAIN, de Fred Vargas.

Un lieu incertain.jpg

Une autre enquête pour l'atypique commissaire Jean-Baptiste Adamsberg. Qui commence à Londres, se poursuit en France et l'emmènera jusqu'en Serbie.

Des pieds découpés, des histoires de vampires et le désormais légendaire et toujours aussi étrange talent d'Adamsberg pour tout résoudre sans faire appel à une quelconque logique reconnaissable par nous, pauvres mortels...

Très agréable à lire, hilarant par moments, peut-être le meilleur des Fred Vargas jusqu'ici, ce qui n'est pas peu dire.

Si vous aimez déjà sa série autour d'Adamsberg (Pars vite et reviens tard, L'homme à l'envers, L'homme aux cercles bleus...), jetez-vous sur ce nouveau tome. Et si vous ne connaissez pas, dépêchez-vous de rattraper ça, malheureux!

L'extrait: chapitre 1

"Il était d'accord pour aller voir Londres, sentir si la Tamise avait la même odeur de linge moisi que la Seine, écouter comment piaillaient les mouettes. Il était possible que les mouettes piaillent différemment en anglais qu'en français. Mais ils ne lui en laisseraient pas le temps."

texte de MOI