Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 12 décembre 2015

Poème : Voici venir le soir

Republication d'un poème datant d'août 2010, accompagné d'une photographie.

nuit, night, sleep, sleepless, sans sommeil, insomnie, insomnia
Silence is the most powerful scream
Photographe : © Dom's Shootings. Modèle : k-méléon.

Voici venir le soir
Où avec le repos
Viennent les idées noires
Et le mal dans ma peau

Oh, tout le jour durant
Je m’active, je m’agite
Et les soucis, les tourments
Passent et puis me quittent

Mais une fois dans mon lit
Une fois que les pensées
Abondent dans mon esprit
Rien ne peut les chasser

Voici venir le soir
Où après une longue veille
Disparaissent les déboires
Lorsque vient le sommeil

© mari6s - Si vous le citez, merci de préciser que j'en suis l'auteure et d'inclure un lien vers mon blog.

 

samedi 12 décembre 2015 Publié dans Mes écrits, Photos, Poèmes | Tags : poème, poésie, poem, poetry, night, nuit, insomnie, insomnia, angoisse | Commentaires (0) |  Facebook | |

mardi, 28 avril 2009

Toile en passant...

Une toile commencée il y a plus d'un an, que je n'arrivais pas à finir. Je l'ai ressortie du placard avec ma pâte magique à relief (ça se voit peut-être pas bien sur la toile, mais la montagne et l'arbre sont en relief) et mes peintures pailletées (vu que je retrouvais pas mes acryliques normales, et que quand j'ai envie de peindre, faut que ce soit tout de suite...).
J'ai essayé de jouer sur le relief, donc, avec mon arrière plan mais aussi: les boucles d'oreille (perles collées et peinture dorée en relief), le collier et les lacets de la robe (peinture argentée en relief). Le visage est volontairement très peu travaillé, toutes les ombres que j'essayais ne donnaient rien de bon... Les cheveux, par contre, sont un vrai travail d'orfèvre, et évidemment ça se voit pas sur le scan ;(
La résolution de l'image est excellente, mais -les peintures pailletées + la texture de la toile- ne rendent pas super bien sur ordi, selon moi... Donnez-moi quand même votre avis! Oh, et les réactions de ma famille me laissant dans le doute quant à la reconnaissabilité (ça n'existe sans doute pas mais vous me comprenez) de l'arbre et de la montagne, dites-moi aussi ce que vous en pensez...

toile - sorcière de la pleine lune.jpg
toile de MOI

vendredi, 16 mai 2008

Description de passage 4: nuit d'orage

Voici la description flash d'une nuit d'orage pendant le pont que j'ai passé chez mon oncle.

Oo.oO

1116764661.jpgObscurité quasi complète, perturbée seulement par la petite lumière rouge de la télévision et par le faible éclairage de la nuit presque sans lune, à travers la fenêtre qui me fait face.

Sensation un peu collante du cuir du canapé, assortie de celle, chaude et un peu rêche, de la couverture.

Silence assourdissant, apaisant, parfois entrecoupé des bêlements des moutons ou de bruits dans la pièce d'à côté, où dort le chien. Tintement de pluie sur le toit et la vitre de la fenêtre.

Grondements de tonnerre au loin, suivi par un éclair, hors de vue mais qui illumine la fenêtre. Sur le ciel qui, d'un bleu nuit noire, passe au bleu-violet presque clair, se découpent en noir sans fond le toit d'une bâtisse, la silhouette décharnée d'un arbre, et un fil électrique dans les airs, tendu en diagonale.

Tout s'éteint, tonne, puis se rallume à nouveau, et cela une cinquantaine de fois en quelques minutes à peine. Puis les éclairs s'espacent, avant de s'arrêter pour laisser la place à la nuit sombre et calme.

Oo.oO

texte de MOI - image trouvée avec Yahoo

vendredi 16 mai 2008 Publié dans Descriptions de passage | Tags : description, décrire, obscurité, tonnerre, éclair, orage, nuit | Commentaires (1) |  Facebook | |

lundi, 24 mars 2008

Citations du jour

"L'imagination est plus importante que la connaissance. En effet, la connaissance est limitée, alors que l'imagination englobe le monde entier." (Einstein)

"L'arithmétique, c'est être capable de compter jusqu'à vingt sans enlever ses chaussures." (Walt Disney)

"L'amour de la justice n'est pour la plupart des hommes que la peur de souffrir l'injustice." (La Rochefoucauld)

"C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière." (Rostand)

"L'absurdité d'une chose n'est pas une raison contre son existence, c'en est plutôt une condition." (Nietzsche)

"Il n'y a jamais eu de bonne guerre, ni de mauvaise paix." (Benjamin Franklin)

"Les larmes les plus amères que l'on verse sur une tombe viennent des mots que l'on n'a pas dits et des choses que l'on n'a pas faites." (Harriet Beecher Stowe) 

"La vérité n'est pas toujours conforme à l'opinion de la majorité." (Jean Paul II)

"Ce que nous faisons pour nous-mêmes disparaît avec nous. Ce que nous faisons pour les autres et le monde est immortel et demeure." (Albert Pine)

"Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle." (Confucius)

"Je m'oppose à la violence parce lorsqu'elle semble engendrer le bien, le bien qui en résulte n'est que transition, alors que le mal produit est permanent" (Gandhi)

"L'orgueil est la même chose que l'humilité: c'est toujours le mensonge." (Georges Bataille)

"Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, seulement des gens qui ne savent pas lire le ciel." (le Dalaï Lama)

"Comment gouverner une démocratie s'il faut être populaire pour être élu et impopulaire pour réformer?" (Luc Ferry)

"Nous sommes si habitués à nous déguiser aux autres qu'à la fin, nous nous déguisons à nous-mêmes." (La Rochefoucauld)

"On peut aisément pardonner à un enfant qui a peur du noir, la vraie tragédie de la vie, c'est quand les hommes ont peur de la lumière." (Platon)

"Je ne me soucie pas de vivre dans un monde d'hommes si je peux y être une femme." (Marilyn Monroe)

"Dans ces temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire." (Georges Orwell)

"Un exemple n'est pas forcément un exemple à suivre." (Albert Camus)

 "Seuls ceux qui se risqueront à peut-être aller trop loin sauront jusqu'où il est possible d'aller." (Thomas S. Eliot)

"Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c'est leur connerie, pas leurs différences." (Anna Gavalda)