Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 23 mai 2015

Puzzle de chansons n°34 : Dreams & photographs of our love

In silent screams, in wildest dreams, I never dreamed of this. I can't take my mind off of you and I hear your voice in my sleep at night, you give me that high feeling, when you're with me I'm sky dreaming. We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves where our eyes are never closing and times are forever frozen still. Hold every memory as you go, until you see me in your dreams. Say you'll remember me standing in a nice dress, staring at the sunset, red lips and rosy cheeks. Say you'll see me again even if it's just in your wildest dreams.

This Love (Taylor Swift)

The Blower’s Daughter (Damien Rice)

Maps (Maroon Five)

One kiss later (Ashton Lane)

Photograph (Ed Sheeran)

See you again (Wiz Khalifa)

I’ll hold my breath (Ellie Goulding)

Wildest dreams (Taylor Swift)

rêve, dream, window, fenêtre, robe, dress, pretty, jolie, chic, rêveuse, songeuse, dreamy, curtain, rideau, light, lumière, remember, memory, souviens-toi, souvenir
Modèle : K-méléon - Photographe : Dom's Shootings

Dans mes cris silencieux, dans mes rêves les plus fous, je n’ai jamais osé l'imaginer. Je n’arrive pas à te chasser de mes pensées, j’entends ta voix dans mon sommeil la nuit, tu me donnes un tel sentiment d’exaltation, quand je suis avec toi c’est comme un rêve de septième ciel. Nous conservons cet amour dans une photographie, nous avons créé ces souvenirs de nos propres mains, des souvenirs où nos yeux ne se ferment jamais et le temps est à jamais figé. Accroche-toi à chaque souvenir sur ta route, jusqu’à ce que tu me voies dans tes rêves. Dis-moi que tu te souviendras de moi portant une jolie robe, contemplant le coucher de soleil, les lèvres rouges et les joues roses. Dis-moi qu’on se reverra, même si ce n’est que dans tes rêves les plus fous.

© Composition réalisée et traduite par mes soins sans rémunération quelle qu'elle soit, à partir des chansons citées ci-dessus, dont les droits appartiennent à leurs auteurs, compositeurs et interprètes respectifs. Si vous le citez, merci de préciser que j'en suis l'auteure (mari6s), ainsi que les droits cités précédemment, et d'inclure un lien vers mon blog.

mercredi, 22 avril 2015

Puzzle de chansons n°32 : Making up an empty bed

Am I making it up? Was there something I missed? Was it all in my head? In an empty bed, early morning hours got me dreaming of your face, and I can't sleep much longer without you here. If this isn't real, I don't know what is, still got my lipstick on your skin. Am I making it up? Was it all just a dream? In my dreams it felt so right, but I woke up every time. Tossing, turning, struggled through the night with someone new ; lantern burning, flickered in my mind for only you. When you’re near me the flame's burning, now it’s getting dark in this heart of mine. If this isn't real, then tell me what is. Wake me up now and tell me this is all a bad dream.

Making it up (Allison Weiss)

Infinity (AJR)

How to be alone (Allison Weiss)

If this isn’t real (Texas)

Break free (Ariana Grande)

This love (Taylor Swift)

One kiss later (Ashton Lane)

All the little lights (Passenger)

Everything I didn’t say (Five Seconds of Summer)

puzzle, chanson, puzzles, musical, musique, composition, mélange, medley, mash-up, poésie, poème, poetry, poem, mix, song, songs, music, make up, dream, imaginer, imagination, rêve, relation, relationship, empty bed, lit vide, dormir, sleep, toss, turn, real, réel, réalité, reality, dream, rêve*

L’ai-je inventé ? Ai-je manqué quelque chose ? N’était-ce que mon imagination ? Dans un lit vide, le petit matin me surprend à rêver de ton visage, et je ne peux guère dormir plus sans ta présence. Si ce n’est pas réel, je ne sais pas ce qui peut l’être, il reste de mon rouge à lèvres sur ta peau. L’ai-je inventé ? N’était-ce qu’un rêve ? Dans mes rêves tout semblait si parfait, mais je me réveille à chaque fois. Je me tourne et me retourne, j’essaie tant bien que mal de passer la nuit avec quelqu’un d’autre ; une flamme danse et vacille dans mon esprit, juste pour toi. Quand tu es près de moi, elle brûle, à présent l’obscurité gagne mon cœur. Si ce n’est pas réel, alors dis-moi ce qui l’est. Réveille-moi maintenant et dis-moi que tout ça n’est qu’un mauvais rêve.

____________________

* Crédits image : je publie cette image, qui ne m'appartient pas, sans crédits car je n'ai pas pu retrouver l'original. Je l'ai trouvée sur un blog qui n'en citait pas l'auteur et elle m'a vraiment tapé dans l’œil, j'ai essayé d'identifier la source par « reverse image search » sur ce site, mais il y a des centaines de résultats dont certains remontent à 2008 et certains où elle a été modifiée avec ajouts de textes par exemple, et je n'ai pas réussi à savoir s'il y a des droits particuliers. Elle est parfois intitulée « His side of the bed », parfois « Empty bed » ou encore « Missing you ». Si vous avez plus d'infos ou si cette image vous appartient, n'hésitez pas à me contacter pour que je précise les crédits ou pour que je la retire de mon blog si nécessaire.

samedi, 04 avril 2015

En six mots (six-word memoirs) : Significant others & co

Recurrent dreams of lost ones bittersweet.

Unsentimental friend's attentions mean the world.

Trivial intervention intruding on kleenex moment.

Straight parents can defy gender roles.

You've no right to miss me.

And yet I miss you anyway.

togetherness, together, ensemble, famille, ami, family, friend, comfort, réconfort, complicité, deer, cerf, faon, biche
Togetherness par pagan-live-style

Mes autres six-word memoirs : ici.

Déjà publiés sur ce blog :
Divers
Deuils & épreuves

Colère
Regrets
Météo
Happiness Prescription

Away from Home
Décisions & actions
Where is my mind?

Ras-le-bol
Au boulot
Péchés mignons
Life is easy, life is hard

D'autres suivront bientôt ;)

lundi, 25 août 2008

Poème: Comme une invitation au voyage

Un petit poème écrit en octobre 2006... Un de ces poèmes dont quelques vers se glissent dans ma tête et résonnent jusqu'à ce que je les pose sur le papier...

Il exprime en quelque sorte un désir d'absolu, qu'on retrouve dans beaucoup de mes écrits. Parce que dans la vraie vie, il faut des compromis, mais que je n'arrive pas vraiment à l'accepter. Alors j'écris...

invitation au voyage.jpgComme une invitation au voyage
A ne plus jamais être sage
Comme une drôle d'habitude

Comme une invitation au rêve
Décider d'aimer sans trêve
Comme une douce certitude

invitation au voyage 2.jpgNe plus jamais obéir sans réfléchir
Ne plus rester quand on rêve de partir
Comme une envie de liberté

Simplement, vivre à contre courant
Oublier ce qui est ou n'est pas important
Comme une seconde d'
éternité

pme et texte de MOI - images de Fotolia

LAISSEZ UN COMMENTAIRE!

lundi 25 août 2008 Publié dans Poèmes | Tags : poème, poésie, voyage, invitation, rêve, liberté, éternité | Commentaires (3) |  Facebook | |

jeudi, 31 juillet 2008

Citations: le rêve

La rêverie est la vapeur de la pensée (Victor Hugo)

J'ai fait un rêve, un monde libre, où tous les rêves, seraient possibles (Morgane)

Il n'est rien de réel que le rêve et l'amour (Anna de Noailles)

Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns (Jacques Brel)

Le rêve est la forme sous laquelle toute créature vivante possède le droit au génie, à ses imaginations bizarres, à ses magnifiques extravagances (Jean Cocteau)

Peut-être une source dans le désert, peut-être un ange sur Terre, mais j'ai toujours un rêve à faire (Johnny Halliday)

Faîtes que le rêve dévore votre vie, afin que votre vie ne dévore pas votre rêve (Antoine de Saint-Exupéry)

Ce n'était qu'un rêve, un sourire sur mes lèvres, un sourire que j'ai gardé au-delà de mon rêve (Céline Dion)

Nous fuirons sans repos ni trêve, vers le paradis de mes rêves (Charles Baudelaire)

C'est un rêve tabou, je l'avoue c'est trop bête, c'est un rêve de nous, et déjà je regrette, de le trouver si doux (Lynda Lemay)

Les rêves sont seuls les réalités de la vie (Xavier Forneret)

J'ai besoin de rêver, comme tout le monde, besoin de m'inventer, ces instants-là (Pascal Obispo)

I have a dream that one day this nation will rise up and live out the true meaning of its creed: "We hold these truths to be self-evident, that all men are created equal" (Martin Luther King)
Je fais le rêve qu'un jour, cette nation se soulèvera et accomplira le véritable sens de son crédo: "Nous tenons ces vérités comme allant de soi, que tous les hommes sont créés égaux"

sélection par MOI

samedi, 10 mai 2008

La fenêtre du rêve

Voici venir le printemps estival et le joli mois de mai, et voilà qu'à nouveau je griffonne mes pensées du haut de ma fenêtre avec vue sur le jardin... Assise sur l'appui de fenêtre, le vent caressant ma peau et jouant avec mes cheveux... Parcourant du regard la verdure, les animaux, le ciel...

Endroit de réflexion et d'écriture par excellence... De liberté aussi, de solitude.

Combien de fois me suis-je réfugiée ici après une dispute, une révolte, pour mettre la musique à fond et noircir une feuille de mon écriture chaotique et de mes larmes amères?

Combien de fois ai-je regardé le ciel étoilé, tard dans la nuit, réfléchissant à ma vie, pensant à ma grand-mère décédée ou lui adressant une longue lettre, priant un peu à ma manière?

Combien de fois cette vue si familière et pourtant jamais identique, jamais explorée tout à fait, cette vue si rassurante et écrasante de tranquillité, a-t-elle séché mes pleurs ou tempéré mes peurs?

J'aime sentir ce vent, regarder et écouter ces oiseaux, lever les yeux vers le ciel, et sentir physiquement la hauteur que j'ai sur les choses - début de vertige, grisant. Me sentir en vie, plus que jamais peut-être, et avoir conscience de mon insignifiance. Et par voie de conséquence, de l'insignifiance de mes soucis, de mes angoisses.

Petit bonheur simple. Etre ou ne pas être? Etre, assurément. Rien que pour ce genre de moment d'éternité, ça vaudrait le coup.

Puis je retourne à ma petite vie, parce qu'elle avance avec ou sans moi, et que j'aime autant en faire partie. Et puis je sais que cette fenêtre sera toujours là...

<>===<>

texte de MOI, écrit à ma fenêtre le 6 mai

samedi, 08 mars 2008

Les rêves

Il y a ceux qui attendent le sommeil
Avec impatience pour voir monts et merveilles,
Il y a ceux qui tentent en vain de diriger
Le cours des chemins qu'ils vont explorer,
Et ceux qui font tout pour ne pas y plonger
De peur de pénétrer dans une maison hantée.

Il y a les rêves innocents des enfants
Qui visitent des contes de fées en souriant,
Il y a les songes étranges et dérangeants
Qui vous rongent et vous plongent dans les tourments,
Il y a les rêves qu'on ne comprend pas
Ceux qui nous étreignent, dont on ne sort pas.

Il y a les rêves insolents qui reviennent,
Ceux qu'on oublie vite et sans peine,
Il y a les cauchemars nourris de nos phobies
Qui nous font hurler au milieu de la nuit
Et puis il y a ceux qui nous échappent
Ces rêves épatants qui nous frappent.

Un p'tit poème écrit en janvier... Accompagné d'un dessin qui date d'octobre ou novembre derniers et qui me semble bien illustrer ce sujet... N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.

2040636053.jpg
poème de MOI - dessin de MOI

samedi 08 mars 2008 Publié dans Dessins et graphismes, Poèmes | Tags : rêve, poème, dessin, croquis, femme, portrait, songe | Commentaires (2) |  Facebook | |